Dieu, fainéant et se faisant trop vieux pour jouer aux Sims avec les humains, il envoie ses anges chercher un humain qui pourrait le remplacer. Les prétendants au titre devront prouver leur valeur en faisant... ce qui amusera Dieu sur le moment.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zelos [11]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelos

avatar

Profil MBTI : ISFJ (ISTJ)
Couleur : #996633
Messages : 193

MessageSujet: Zelos [11]   Jeu 10 Juil - 1:43

Je n'appréciais pas tellement la situation. J'avais passé un si bon après-midi, et il fallait qu'Artémis s'arrange pour tout gâcher. Enfin, je venais de l'autoriser moi-même à inviter des garçons à la maison, mais je ne pensais pas qu'elle nous mettrait dehors par la même occasion. Quoiqu'il en soit je ne pouvais rien lui reprocher. Au moins elle nous payait un cinéma. Avec notre argent certes, mais c'était tout de même une intention louable de sa part. Et puis elle aurait pu choisir un film absolument horrible, et ce n'était pas le cas. La présence d'Akagi ne devait pas m'empêcher de profiter de ma soirée. Tout pouvait très bien se passer après tout, s'il décidait d'être transparent.
- Je vais nous acheter du pop-corn ♥ Tu vois comme je suis gentil ?
Je me demandais s'il s'attendait à ce que je batte des cils en rougissant comme une gamine de douze ans. Acheter du pop-corn n'était pas vraiment un acte qui méritait une reconnaissance particulière. Comme je voulais éviter les problèmes dès le début, je me contentai de garder ces pensées pour moi.
- Très bien, achètes-en un grand dans ce cas. Artémis nous a mis dehors sans dîner.
Je partis m'asseoir pendant qu'il faisait la queue. Quelqu'un me tendit alors un pot de pop-corn.
- Je vous ai entendu, vous pouvez vous servir si vous voulez, j'en ai pris bien trop pour moi.
- C'est vrai ? Merci !
Je pris le pot si généreusement donné et commençai à l'engloutir. Après réflexion j'avais vraiment mangé n'importe quoi cette journée, entre les pommes d'amour, les sucettes, les barbe à papa et maintenant le pop-corn. Comme Akagi faisait encore la queue j'en profitai pour discuter avec ce gentil être humain.
- Quel film êtes-vous venu voir ?
- Roméo et Juliette.
- Un film romantique avec votre petit ami ?
- Ce n'est pas mon petit ami.
- Ah tant mieux.
- En effet.
- Qu'est-ce que tu fais ?
- Je mange.
- Je suis parti t'en acheter !
- Oui mais tu étais lent.
- Dans ce cas tu aurais dû faire la queue toi-même.
- Ne t'en fais pas, j'ai encore de la place pour ton pop-corn, tu ne l'as pas acheté pour rien. Allez, allons-y. Au revoir et encore merci !
- De rien, ce fut un plaisir.

Akagi avait l'air sur les nerfs, je me demandais bien pourquoi. D'habitude c'était mon rôle. Je décidai de ne plus y prêter attention, cela lui passerait sûrement rapidement. Nous nous installâmes et je commençai à manger à nouveau lorsque j'eus la surprise de revoir mon généreux donateur de nourriture.
- Oh quelle coïncidence ! Est-ce que je peux m'installer ici ?
- Bien sûr !
- Le cinéma entier est libre, pourquoi est-ce que tu n'irais pas t'installer ailleurs plutôt ?
- Akagi, laisse le tranquille voyons.
- Non je n'aime pas me faire coller.
- Il ne va pas s'asseoir à côté de toi, tu auras toute la place dont tu as besoin. Chut maintenant, le film va commencer !

Les lumières s'éteignirent et l'écran s'alluma.
- C'est très émouvant !
- Ce n'est pas le film, c'est encore la publicité.
- Mais tu n'es pas touché par la détresse de ce pauvre chien affamé ? Les gens qui abandonnent leurs animaux avant de partir en vacances sont des monstres.
- Non, ça ne me fait rien.
- Tu es un monstre alors. C'est sûrement toi qui a abandonné ce malheureux chien tout mignon et larmoyant !

Je fus interrompu par un léger tapotement sur mon coude. Je me tournai et mon voisin me donna un morceau de papier. Je parvins à déchiffrer le message grâce à la faible lueur de l'écran : "Tu mérites mieux que lui.", suivi d'un numéro de portable. Je glissai le papier dans ma poche avant que Meïko - ou une de ses semblables - ne vienne me l'arracher des mains et l'afficher sur Facebook. Je risquais de me faire pendre haut et court pour haute trahison envers Akagi. Je ne savais d'ailleurs pas s'il avait remarqué cette manœuvre, mais si c'était le cas, il n'en laissait rien paraître. Je décidai donc d'ignorer ce qui venait de se passer et me concentrai sur le film. Cela s'avéra malheureusement compliqué car mon voisin ne l'entendait visiblement pas de cette manière, et cherchait régulièrement à établir un contact physique. Il finit tout de même par se lasser, et je pus me replonger dans le fil de l'histoire.
- Pourquoi est-ce que tu pleurniches ?
- C'est trop triste. Les humains ont des destins tellement tragiques.
- Chochotte.
- Monstre sans cœur !
- On dirait une jeune adolescente.
- Mais tu ne veux pas me laisser être ému en paix ? Je ne te dérange pas à ce que ce sache.
- Ça m'empêche de me concentrer sur le film.
- Très bien, je vais aller pleurer plus loin dans ce cas. Dans les bras de mon voisin.
- Non.

Je mis quelques secondes à réaliser qu'il venait de me prendre dans ses bras. J'attendis qu'il s'explique, mais il n'en fit rien. Je ne comprenais pas ce qui se passait dans sa tête pour qu'il réagisse ainsi. Ni dans la mienne d'ailleurs. J'aurais dû lui retourner une gifle, mais je n'en fis rien. C'était tellement plus agréable que de se disputer sans arrêt. Tout serait plus simple si les choses se déroulaient naturellement ainsi entre nous, même si je ne savais pas si cela serait une bonne chose. Pour le moment cela semblait toutefois la meilleure chose à faire. Je posai donc ma tête dans le creux de son cou et mis ma main dans la sienne.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akagi

avatar

Profil MBTI : ESTP
Masculin
Couleur : =#990000
Messages : 131
Localisation : Sur le toit du lycée.
Emploi/loisirs : Dormir. Faire souffrir les élèves.

MessageSujet: Re: Zelos [11]   Jeu 10 Juil - 18:27

Je m'attendais à ce que Zélos me repousse mais ce ne fut pas le cas, sa réaction me fit très plaisir. Mais quelque chose m'empêchait de profiter pleinement de ce moment, j'étais passablement énervé par le voisin de Zélos. Son pied cherchait à toucher celui de Zélos, malgré les regards noirs que je lui lançais dont l'intensité devrait se sentir malgré le fait qu'il fasse noir dans la salle. Tout cela m'empêchait de profiter de ce moment avec Zélos.
- Tu voudrais pas lui mettre un coup de pied pour qu'il arrête ?
- Pourquoi ? Ca te gêne?
- Oui ce type cherche à me provoquer.
- Non je ne pense pas que ce soit ça qui l'intéresse... Maintenant comporte toi en gentleman et laisse moi profiter du film.
Après tout il avait raison. Je n'avais qu'à profiter du film et m'occuper de ce mec après. Mais au bout de quelques minutes je me rendis compte que ce n'était pas ce film qui allait capter mon attention... Zélos quant à lui semblait plongé dans le film, et versa une larme à un moment apparemment dramatique. Voyant malgré tout son chagrin, je décidai de déposer un baiser sur ses lèvres, mais il détourna la tête.
- Qu'est ce qui te prend ?
- Je n'en ai pas envie.
Il retira sa tête de mon cou. Énervé par son refus et encore plus par le sourire en coin que me lançait son voisin, je me mis à le canarder de pop-corn en essayant de viser l'oeil. Mais je comptais bien lui faire payer d'une façon plus brutale après.
- Je comprends ton énervement, un mec comme toi ne peut pas mériter une telle beauté.
- Je pense valoir beaucoup mieux que toi. Tes techniques de drague sont aussi touchantes que celles d'un puceau de 13 ans... Ah, et permet moi de te prévenir qu'après le film, tu vas t'en prendre une. Ou plus.
- C'est ce qu'on verra.
- Taisez vous! Je veux connaître la fin!
Je me tus et l'encourageai à faire de même. Après avoir attendu patiemment la fin, je me levai et indiquait la porte de sortie d'un signe de tête à l'autre homme pour l'y inviter.
- Vous ne comptez pas réellement vous battre, si ?
- Oh que si.
L'homme et moi nous dirigeâmes vers la sortie. Une fois dehors, je n'attendis pas et lui assénai un coup de poing dans les dents qui l'envoya au sol, puis je fis craquer mon poing. J'étais très énervé, je ne supportais pas qu'on me nargue, encore moins par quelqu'un de faible.
- Maintenant tu y réfléchiras à deux fois avant de me provoquer. Abruti d'humain.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelos

avatar

Profil MBTI : ISFJ (ISTJ)
Couleur : #996633
Messages : 193

MessageSujet: Re: Zelos [11]   Sam 12 Juil - 19:54

Je ne m'attendais pas à ce qu'Akagi mette vraiment ses menaces à exécution, et encore moins aussi violemment. Je me précipitai aux côtés de sa victime et jaugeai rapidement son état. Heureusement il n'avait rien de sérieux, mais il était tout de même fortement sonné.
- Mais ça ne va pas bien dans ta tête ?!
- Il l'a bien cherché.
- Ce n'est qu'un humain !
- Ce n'est pas de ma faute si les humains sont aussi stupides.
- Mais il ne t'a absolument rien fait tu t'en rends compte ?!
- Il a passé son temps à me narguer !
- Non, il a juste été un peu envahissant spatialement parlant, mais ce n'était même pas avec toi.
- Il n'avait pas à le faire.
- Pourquoi ? Je suis célibataire à ce que je sache, c'est à moi de décider qui peut me coller ou pas. Tu n'as rien à voir là dedans.
- Si, puisqu'il ne faisait ça que pour me taper sur les nerfs.
- Donc on ne peut pas s'intéresser à moi c'est ça ? Non, tu sais quoi, ne réponds pas. C'est vrai que tu vis toujours dans ta bulle, personne n'est assez bien pour toi et le monde entier tourne autour de ta petite existence. Dire que pendant un instant je me suis dit que j'étais en train de passer un bon moment. Je n'arrive pas à croire que j'ai pu oublier ne serait-ce qu'une seconde ta vraie nature.

J'étais tellement en colère contre lui que j'avais envie de lui mettre mon poing dans la figure, pour qu'il comprenne ce qu'il faisait subir aux autres, mais je ne voulais pas m'abaisser à son niveau. Je décidai donc de partir sans un mot de plus.

[vers le quartier résidentiel]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akagi

avatar

Profil MBTI : ESTP
Masculin
Couleur : =#990000
Messages : 131
Localisation : Sur le toit du lycée.
Emploi/loisirs : Dormir. Faire souffrir les élèves.

MessageSujet: Re: Zelos [11]   Sam 12 Juil - 22:05

Apparemment j'avais énervé Zélos. Pourtant il n'avait pas l'air intéressé par cet homme, je ne vois pas pourquoi il a cette réaction exagérée. A moins que ce soit par ce qu'il est un ange et que la violence rebute les anges, j'ai bien vu qu'il était sensible après tout. Ca me paraît probable... Mais bon, il était parti, je ne pouvais pas m'excuser de lui avoir montré mon côté violent.

[Vers le quartier résidentiel]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zelos [11]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zelos [11]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unknown Fate :: Monde Humain :: Miami :: Centre-Ville-
Sauter vers: