Dieu, fainéant et se faisant trop vieux pour jouer aux Sims avec les humains, il envoie ses anges chercher un humain qui pourrait le remplacer. Les prétendants au titre devront prouver leur valeur en faisant... ce qui amusera Dieu sur le moment.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zelos [18]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelos

avatar

Profil MBTI : ISFJ (ISTJ)
Couleur : #996633
Messages : 189

MessageSujet: Zelos [18]   Lun 1 Sep - 0:50

Cette fois je portai moins attention aux gens qui m’abordaient pour me parler de mes cheveux. Je ne m’y étais toujours pas habitué, mais j’avais d’autres soucis en tête. Par exemple, la manière dont allait se dérouler mon cours de poésie.
Je levai les yeux et récitai une prière muette avant d’entrer dans l’amphithéâtre. Le professeur me vit, et me fit un petit salut de la main appuyé d’un clin d’œil. Je détournai rapidement le regard en espérant que personne n’ait vu ça. D’ailleurs, je me demandais s’il avait eu la décence d’être discret en m’envoyant cet avion en papier. Je ne l’avais pas vu parce que j’avais la tête collée à ma table à ce moment là, mais la plupart des autres étudiants regardaient sûrement… Je n’avais pas envie de devenir la cible d’une attention redoublée.
Alors que j’étais profondément perdu dans mes pensées, et très concentré à éviter le regard du professeur, je reçus un objet volumineux en pleine tête, qui s’avéra être un bouquet de fleurs. Je dus faire tous les efforts du monde pour ne pas lever les yeux. Je me contentai de rapidement le faire passer sous la table, même si cela n’avait sûrement pas pu passer inaperçu. De toute manière, je ne pouvais pas vraiment le laisser en plein milieu de la table. Surtout qu’il était trop large pour elle, ce bouquet était vraiment énorme. J’aurais peut-être trouvé cela mignon si on l’avait remis en main propre, et pas envoyé en pleine figure. Mais là, ce n’était pas vraiment le summum du romantisme.
Je remarquai alors un petit papier à côté de moi. Je le dépliai et pus y lire un petit mot.
« Arrête de draguer le prof. »
Et voilà, les ennuis commençaient déjà. J’allais me mettre à dos la moitié de ma promotion alors que je n’avais absolument rien fait. Dire qu’il avait lui-même envisagé cette possibilité la veille, mais qu’il se montrait de moins en moins discret… Une discussion s’imposait.
Lorsque le court se finit, j’attendis que les autres étudiants s’en aillent avant d’aller le voir.
- Alors, je t’ai manqué ? ♥
- Non, je n’ai pas pensé une seule seconde à vous puisque je ne vous connais ni d’Eve et d’Adam. Je viens juste vous demander d’arrêter de m’envoyer des fleurs - au sens propre - à travers l’amphi.
- Je suis sûr que ça t’a fait plaisir. Tu adores ce genre de petites attentions nunuches.
- Je vous le répète une dernière fois : je ne suis pas celui que vous croyez. Et je suis un homme au cas où vous ne l’auriez pas remarqué.
- Prouve le.
- Comment ça ?
- Déshabille-toi.
- Je pense que je vais éviter ça. Vous allez devoir me croire sur parole.
- Je te crois déjà. J’ai eu largement le temps de m’en rendre compte quand je te faisais l’amour.
La discussion ne prenait pas du tout la tournure que j’avais envisagée. Il ne se laissait pas distraire de son objectif, alors que j’étais moi-même complètement déstabilisé.
- Je t’ai déjà dit que je te connaissais par cœur. Je sais même que tu as un grain de beauté ici. Et ici. Et là. Je continue, ou bien tu es enfin convaincu ?
Le fait qu’il sache cela était perturbant. Je ne voyais pas comment il pouvait être au courant, à moins qu’il ne m’espionne chez moi. Ce qui était relativement inquiétant.
- Et si je vous dis que c’est faux ?
- Alors il faudra que tu le prouves aussi.
- Il n’y a rien que je puisse vous prouver sans me déshabiller ?
- C’est dommage hein ? Mais tu ne devrais pas être si pudique puisque je t’ai déjà vu nu.
- Quand bien même cela serait vrai, je vous signale que nous sommes dans un lieu public, n’importe qui peut rentrer d’un instant à l’autre.
- Si c’est cela qui t’inquiète, on peut aller chez moi, on sera tranquille. Si jamais tu m’as vraiment oublié je suis sûr que ton corps se souvient de moi lui.
Le temps que je remette de l’ordre dans mes idées il s’était de nouveau beaucoup trop approché de moi.
- Est-ce que vous voulez bien reculer s’il vous plaît ? Je n’arrive plus à réfléchir.
- Tu n’as pas besoin de réfléchir pour ce qu’on s’apprête à faire. Laisse-toi faire.
- On ne s’apprête à rien faire du tout. Ecoutez, vous êtes persuadé que je suis votre petit ami c’est ça ?
- Son fantôme plutôt.
- Oui c’est vrai, j’avais oublié ce petit détail…. Enfin, si je suis sorti avec vous, c’est qu’un jour vous avez réussi à me séduire. Pourquoi ne pas recommencer tout simplement ? Plutôt que d’essayer de me convaincre que je suis je ne sais qui avec des arguments bizarres, donnez-moi envie d’être à la place de cette personne.
- Non, cela prendrait trop de temps.
- Donc vous n’en êtes pas capable.
- Bien sûr que si.

- Alors, comme vous le dites si bien : prouvez-le.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akagi

avatar

Profil MBTI : ESTP
Masculin
Couleur : =#990000
Messages : 126
Localisation : Sur le toit du lycée.
Emploi/loisirs : Dormir. Faire souffrir les élèves.

MessageSujet: Re: Zelos [18]   Lun 1 Sep - 20:54

Cette situation était totalement grotesque, mais elle était assez excitante... J'avais l'occasion de conquérir deux fois Zélos (même si celui là est un fantôme)... Le fait qu'il ne se souvenait de rien du tout avait un côté très triste, mais j'ai l'occasion de repartir du début avec lui et de ne pas refaire les mêmes erreurs... Même si je vais avoir du mal à oublier les moments passés avec l'ancien lui. Je me mis donc à chercher des idées nunuches qui pourraient lui plaire.
- Hm... Ce n'est pas équitable si seulement moi dois faire mes preuves. J'aimerais que tu me prouves que tu n'as pas tes grains de beauté aux endroits où je les ai indiqués.
- Vous devez le mériter pour que je le montre. Je ne suis pas encore séduit.
- Je ne te connaissais pas si joueur, c'est très intéressant ♥ Que dirais-tu d'un resto ce soir ? Je t'invite ma petite princesse.
Je suis sûr qu'il adore ce genre de surnoms.
- Pas besoin d'en faire autant...
- Mon petit Zélophyr alors ?
- Non, contentez vous de m'appeler par mon prénom pour l'instant.
- C'est ton prénom officiel pourtant ♥
- Ce n'est qu'une erreur d'impression, arrêtez avec ça.
- Je me contenterais d'un "princesse" alors.
- Vous êtes irrécupérable...
- C'est marrant, tu me disais souvent ça avant.
Hm, peut être que je ferais mieux de m'améliorer de ce côté là d'ailleurs... Demain, je lui offrirai d'autres cadeaux.
- Je vois... Pourquoi mon ancien moi était avec vous ?
- Il n'a pas pu résister à mon charme, tout simplement.
- C'est la seule raison ?
- Je ne sais pas... Je n'ai pas eu le temps de lui demander. Mais tu vas pouvoir y remédier ♥ je vois déjà que je t'attire...
- Qu'est ce qui vous fait dire ça ?
- Le fait que tu me demandes de te séduire ♥
- Je ne pense pas que ça ira très loin si seul votre physique est attirant.
Il marquait un point, en tant que démon je ne pense pas avoir beaucoup de qualités utiles à autrui ou attirantes, sauf pour ceux qui aiment les badboys...
- Donc physiquement je t'attire ♥ Je suis assez enthousiaste.
- Oui je vois ça...
- Allons-y alors.
Je lui attrapai la main en marchant, les élèves nous regardaient d'un drôle d'air, peut être que les membres de mon fanclub sont jaloux ? Sa main se dégagea.
- Je ne tiens pas à me faire encore plus remarquer et à recevoir des insultes, nous devons rester discrets, d'accord ?
- Oui ce serait dommage pour toi que les membres de mon fanclub soient froissés.

[Vers le Restaurant]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Zelos [18]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unknown Fate :: Monde Humain :: Leema :: Université-
Sauter vers: