Dieu, fainéant et se faisant trop vieux pour jouer aux Sims avec les humains, il envoie ses anges chercher un humain qui pourrait le remplacer. Les prétendants au titre devront prouver leur valeur en faisant... ce qui amusera Dieu sur le moment.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Akagi [14]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akagi

avatar

Profil MBTI : ESTP
Masculin
Couleur : =#990000
Messages : 131
Localisation : Sur le toit du lycée.
Emploi/loisirs : Dormir. Faire souffrir les élèves.

MessageSujet: Akagi [14]   Lun 8 Sep - 23:42

En arrivant, mes fans m'avaient sauté dessus.
- Où étiez vous Professeur ?! Vous nous avez abandonnés, on était venus pour vos cours nous...
- Je ne peux pas satisfaire tout le monde, il faut faire avec.
- Mais on a besoin d'apprendre, nous.
- D'ailleurs, quand est-ce qu'on aura nos calendriers ?
- Et pourquoi est-ce que vous vous intéressez à cet étudiant aux cheveux étranges ?
- Du calme, du calme, un(e) seul(e) à la fois. Je ne peux pas être partout, j'ai trop de fans vous savez. Je vais donner mon dernier cours de la journée.
Je m'éclipsai rapidement pour ne pas me faire harceler plus. C'est dur, d'avoir du succès.
Je donnai mon cours, et m'en allai. En sortant je croisai une élève (je crois que je l'ai déjà eue en cours ?) peut être qu'elle aussi a succombé à mon charme.
- Bonjour.
- Bonjour, tu es une nouvelle fan ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Candy

avatar

Profil MBTI : ISFJ
Couleur : #ff6699
Messages : 20

MessageSujet: Re: Akagi [14]   Mer 10 Sep - 1:22

J’avais cherché Zephyr partout, mais il n’était nulle part en vue et cela commençait à me frustrer sérieusement. Avait-il osé se rendormir après ses messages ? Je n’arrivais même pas à réfléchir convenablement parce que mes amies n’arrêtaient pas de parler.
- Mais à quoi est-ce que tu penses ? Ecoute-nous un peu !
- Quoi ?
- Ça te dirait d’aller faire du shopping ?
- Maintenant ? Mais nous avons cours.
- Mais tu es vraiment complètement perdue ma pauvre ! Le prof n’est pas là.
- Son étudiant préféré n’est pas là non plus, vous croyez que c’est une coïncidence ? Moi je ne pense pas hihi ♥
- De qui tu parles ?
- Mais tu vis sur une autre planète ? Comment est-ce que tu peux ne pas être au courant ? Akagi a craqué pour un nouvel élève, il paraît même qu’il lui a chanté la sérénade en plein amphi et qu’il lui a offert un solitaire !
- Trop romantique ♥
- Un étudiant aux cheveux multicolores ?
- Ah tu vois que tu es courant !
- En même temps tout le monde ne parle que de ça en ce moment…
Alors comme ça leur relation était déjà presque officielle et il ne m’avait rien dit ? Le fourbe ! Je pris mon portable pour lui envoyer un énième message.
« Alors comme ça on sèche les cours pour filer en amoureux avec le prof ? Votre absence à tous les deux se fait remarquer ! »
- A qui est-ce que tu envoies un message ? Tu t’en fiches de ce qu’on raconte ?
- Tu n’aurais pas un nouveau chéri par hasard ?
- Non, je vous l’aurais dit dans la minute. Je vous raconte toujours tout.
- Il y a intérêt !
Mon portable émit une courte sonnerie, et je me dépêchai de lire le contenu de mon nouveau message.
« Je ne vois pas de quoi tu parles. Je ne suis pas avec lui. »
Visiblement il allait falloir que je la joue plus finement pour qu’il m’avoue son secret plus ou moins bien gardé.
« Menteur. Des amis à moi vous ont vus ;) »
« … »
« Qui d’autre est au courant ? »
Je jubilais intérieurement. Son prétendu ami de la veille était donc probablement bien Akagi, et leur petit rendez-vous en tête s’éternisait au point de s’étaler sur deux jours entiers. Il devait être aux anges d’avoir pu trouver la perle rare si rapidement après son arrivée.
« Alors ? »
J’en avais presque oublié sa question.
« Je ne te le dirai que si tu me dis si vous sortez ensemble. »
« Non, nous ne sortons pas ensemble… C’était purement amical. »
« C’est vrai ce mensonge ? »
« Oui c’est vrai. Maintenant réponds moi. »
« Toute la fac :) »
« Quoi ??? »
- Alors, tu veux venir ou pas ?
- Non, désolée. J’ai du travail en retard à cause de mon boulot, je dois recopier mes cours.
- Alleeeez, tu n’as plus de temps pour nous en ce moment. Depuis ta rupture tu nous délaisses. On va finir par se vexer !
- Oui, je regrette, mais je n’ai pas le choix…
Je les adorais mais je ne supportais pas leur manie de remettre ce sujet sur le tapis. Je savais qu’elles l’avaient tout de suite apprécié, mais ce n’était tout de même pas de ma faute s’il avait trouvé mieux que moi. J’avais sans cesse l’impression qu’elles me reprochaient son départ, comme s’il comptait plus que moi à leurs yeux.
- Arrête de lui parler de ça. Tu vas nous la déprimer à nouveau.
- Je veux juste que tu prennes en main. Comment veux-tu trouver un nouveau copain si tu continues de t’habiller en sac à patates ?
- Pardonne la. Tu sais que c’est une peste quand elle n’a pas ce qu’elle veut. En fait elle essaie de te remonter le moral à sa manière, elle est toujours aussi peu douée.
- Je t’entends tu sais…
Je leur fis un sourire en guise de remerciement et d’excuse.
- La prochaine fois je vous promets que je viendrai.
- Tu dis toujours ça…
- Laisse-la un peu tranquille. Allez, à demain alors !
- A demain ! Ne m’en veuillez pas trop, je me rattraperai.
- Ça vaut mieux pour toi !
J’allai donc à la bibliothèque avec leurs cours et commençai à les recopier. Je me demandais si j’allais vraiment réussir mon année. J’avais du mal à gérer mon travail et mes études de front. Il allait peut-être falloir que je fasse une croix sur l’un des deux. J’avais des économies de côté, je n’avais pas à m’inquiéter de ne pas avoir de petit boulot, mais cela m’angoissait de ne pas avoir de rentrée d’argent. Enfin, j’allais bien voir les résultats de mon mode de vie aux prochains partiels. Après tout, j’étais plus présente en cours que certains de mes camarades.
Lorsque je fus lassée de relire mes cours, je pris mes affaires, et pris la direction de la sortie. En passant devant un amphithéâtre dont la porte était ouverte j’eus la surprise de voir Akagi, entouré d’un groupe de personnes très bruyantes. Je me demandais si cette agitation était due à son rendez-vous avec Zephyr. Beaucoup de filles avaient dû avoir le cœur brisé. Enfin, pas que des filles apparemment. Le pauvre avait de la concurrence.
Je restai cachée derrière la porte un petit moment pour écouter discrètement, mais Akagi congédia rapidement les étudiants autour de lui et sortit de l’amphithéâtre. Malheureusement, il me vit aussitôt. J’osais espérer qu’il n’avait pas remarqué que je l’espionnais, mais c’était peu probable. Pour éviter un malaise je décidai de prendre la parole.
- Bonjour.
- Bonjour, tu es une nouvelle fan ?
- Quoi ? Non, non, non !
Je ne voulais absolument pas créer ce genre de malentendu. Zephyr m’en voudrait à vie s’il apprenait que je tentais de lui voler son chéri.
- Alors qu’est-ce que tu veux ?
- Et bien… Je voulais vous proposer de venir chez moi demain.
- Si tu veux prendre un rendez-vous, vois ça avec ma secrétaire. J’ai trop de succès je ne peux pas gérer tout seul toutes les filles folles de moi.
- Vraiment ? J’aurais aimé quelque chose de plus rapide…
- Comme tout le monde, mais je n’ai pas le temps. Maintenant, je dois y aller.
Je restai un moment paralysée, en me contentant de le regarder partir. Je le trouvais déjà très intimidant en temps normal, alors son apparente mauvaise humeur n’arrangeait pas les choses. J’étais un peu paniquée et je n’arrivais plus à trouver mes mots. Cependant, je ne pouvais pas me permettre de laisser les choses en l’état.
- Attendez, vous ne m’avez pas comprise.
- Si, j'ai très bien compris que tu es folle de moi, alors tu rêverais que je vienne chez pour réaliser tes fantasmes les plus fous. C'est juste toi qui n'a pas compris que j'avais autre chose à faire.
Je n’avais jamais imaginé qu’il était capable de parler de cette manière. Peut-être était-ce pour repousser plus efficacement toutes celles qui s’approchaient de lui parce qu’il était passionnément amoureux de Zephyr. Auquel cas, c’était vraiment adorable. A mieux y penser, il avait congédié ses fans assez sèchement. Il devait être d'une fidélité irréprochable, c'était touchant.
- Zephyr vit avec moi. Alors comme il est timide je voulais l’aider. Il ne parle que de vous mais il n’ose pas vous dire clairement que vous lui plaisez énormément. Il me fait de la peine. Vous voir dans un cadre plus intime améliorerait probablement les choses entre vous.
Perdant un peu ma contenance, je baissai le regard. J'étais sûrement allée trop loin. Il devait me prendre pour une folle.
- Je ne veux rien vous imposer, à vous de voir.
- C’est vrai ?
- De quoi voulez-vous parler ?
- Il te parle de moi ?
Rassurée d'avoir enfin gagné son intérêt, je lui fis un grand sourire avant de répondre.
- Oui. Tout le temps.
Certes, c’était légèrement exagéré, mais c’était un petit mensonge dans leur intérêt à tous les deux. Et puis, d’un côté je pouvais me dire que j’avais juste anticipé son futur amour passionnel pour lui. Oui, je ne ressentais pas la moindre once de culpabilité de cette manière.
- D’accord. A quelle heure veux-tu que je vienne ?
- Disons quatre heures ?
- C’est noté.
Je baissai la tête en guise de remerciement et d’au revoir, et m’apprêtais à tourner les talons lorsqu’il m’adressa une question étrange.
- Dis-moi, est-ce que tu connaitrais un certain Roulou par hasard ?
- J’en connais bien un, mais je ne crois pas que nous parlions du même.
- Nous en reparlerons demain.
- Pas de problème.

[vers le quartier résidentiel]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Akagi [14]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unknown Fate :: Monde Humain :: Leema :: Université-
Sauter vers: