Dieu, fainéant et se faisant trop vieux pour jouer aux Sims avec les humains, il envoie ses anges chercher un humain qui pourrait le remplacer. Les prétendants au titre devront prouver leur valeur en faisant... ce qui amusera Dieu sur le moment.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Hermès [12]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hermès

avatar

Profil MBTI : ISTJ 6w5
Couleur : brown
Messages : 114
Emploi/loisirs : poser des questions
Humeur : interrogative °-°
Commentaires : pourquoi?

MessageSujet: Hermès [12]   Mar 14 Oct - 21:19

Lorsque je passai la porte je ressentis des frissons me parcourir la nuque. Une étrange sensation de malaise fit également insidieusement son apparition tandis que je contemplais l’autel installé au fond de la salle. Quelle ironie sachant que d’ordinaire il s’agissait du seul lieu que j’appréciais sur Terre. Ma place n’était plus au Paradis, mais elle n’était pas non plus ici. Je n’avais aucune raison de me trouver là. J’étais ridicule. Mais où d’autre aller ?
Je touchai du bout des doigts chaque banc en bois sur mon passage jusqu’à l’autel, comme pour ne pas tomber. En réalité je n’avais pas vraiment le vertige, mais le flot de pensées ininterrompues qui se bousculaient dans mon esprit me donnait l’impression d’être à deux doigts de craquer et de m’effondrer au sol.
La lueur émanant des cierges m’éblouissait, par contraste avec la faible luminosité environnante. Je ressentis une envie brutal de tout envoyer au sol d’un revers de main, que je parvins à contrôler à grand-peine. Je me contentai d’admirer un instant les flammes vaciller au gré des faibles courants d’air. Si belles, si éphémères. Censément si fortes.
J’appuyai deux doigts sur une mèche enflammée. Lorsque la brève et légère douleur s’estompa, je les ôtai pour contempler le résultat. Il suffisait de si peu pour détruire quelque chose. Un rien et tout était bouleversé. Et comme il était dur de faire marche arrière… Il aurait pu tout changer. Nous faire vivre dans un monde éternellement figé, où tout n’était que bonheur, ou bien nous faire subir une vie d’esclavage inconscient. Mais il avait préféré nous abandonner. Il ne nous aimait pas assez pour vouloir nous faire plaisir, mais il m’était encore plus difficile d’accepter qu’il ne nous considérait même pas suffisamment dignes de le servir. Pourtant j’étais prêt à me donner corps et âme. Il avait tout de même balayé tous mes arguments d’un simple sourire. Bafoué tout ce que je ressentais et lui avais donné jusqu’à présent. Il devait bien se rendre compte que sa décision ne faisait plaisir qu’aux traîtres perfides du Paradis, et ferait souffrir tous ceux qui tenaient à lui. Comment avait-il pu faire un tel choix tout en sachant cela ? Il n’y avait qu’une seule explication. Il se fichait bien de nous, nous n’avions aucune importance à ses yeux.
- C’est la stricte vérité Léviathan n’est-ce pas ?
J’attendis quelques instants en fermant les yeux, mais bien évidemment je ne reçus aucune réponse.
- C’est vrai, à quoi m’attendais-je donc ? Vous ne nous écoutez pas. Vous ne nous avez jamais écouté.
Je soufflai doucement sur un autre cierge pour en éteindre la flamme.
- Si je saccageais cette église, vous ne vous en soucieriez pas le moins du monde.
J’avançais lentement pour continuer mon processus. C'était étrangement rassérénant.
- Tout ce qui vous importe désormais ce sont vos précieux humains. Je me demande bien comment vous réagiriez s’ils disparaissaient tous.
Une fois l’église plongée dans une semi-obscurité je m’arrêtai de me déplacer, et me concentrai pour ajuster mes yeux à la pénombre.
- Je vais tous vous les enlever. Ce n’est que justice après tout. Vous m’avez tout pris. Absolument tout.
Je reculai lentement jusqu’au banc et me laissai tomber dessus. Je levai les yeux pour admirer les volutes de fumée qui se dégageaient. Je les enviais presque. Moi aussi j’aurais voulu être libre d’aller où je le souhaitais. Retourner chez moi. Je n’avais jamais envisagé que cela puisse un jour ne plus être possible, et je n’aurais jamais imaginé à quel point cela pouvait être terrifiant. Je n’avais nulle part où aller. Personne à qui me confier. Peut-être aurais-je dû l’écouter quand il m’avait dit de me faire des amis. Je ne pensais pas en avoir besoin un jour, mais lui savait déjà probablement la tournure qu’allaient prendre les choses. Depuis quand avait-il donc prévu tout cela ?
Une douleur violente me fit me recroqueviller brutalement. Et si je ne survivais pas à cette transformation ? Cela serait sûrement pour le mieux. Sentir une nouvelle conscience se développer à l’intérieur de son propre corps était une expérience paralysante. Je la sentais prendre progressivement le contrôle de mes pensées dès que je relâchais un tant soit peu mon attention. Qu’allait-il arriver à l’avenir ? Allais-je disparaître à son profit ? Allions-nous ne devenir qu’un ? N’était-ce au final que mon vrai moi qui resurgissais ? Lucifer n’était pas totalement étranger à ce qui m’arrivait, mais j’en étais le principal responsable. La colère qui m’animait était bien la mienne. Le désespoir et la solitude également. Si seul mon désir de vengeance était nouveau, à quel point avais-je changé ? Ou plutôt, à quel point étais-je resté le même ? Il n'y avait qu'une seule personne pour répondre à toutes ces interrogations, et y remédier.
- Si vous reveniez... Je crois que je pourrais vous pardonner.
Pouvait-il vraiment avoir tiré si rapidement un trait définitif sur tout ce que nous avions vécu ensemble ?
- Je vous en supplie, ne me laissez pas seul...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelos

avatar

Profil MBTI : ISFJ (ISTJ)
Couleur : #996633
Messages : 193

MessageSujet: Re: Hermès [12]   Mer 15 Oct - 1:22

Je n’avais pas vraiment prévu de me retrouver dans cet endroit, mais mes pas m’y avaient inconsciemment guidé. C’était peut-être ce qu’il me fallait pour remettre de l’ordre dans ma vie. Plus j’y pensais et plus je me disais que ça ne pouvait être qu’une bonne idée.
J’eus la surprise de découvrir que quelqu’un avait eu la même idée que moi. Au vu de l’heure, c’était assez étrange. Peut-être souffrait-il d’insomnie, tout comme moi, ou bien tout le contraire. Il avait pu s’endormir ici. Je m’approchai doucement de lui pour ne pas le réveiller si c’était bien le cas.
- Si vous reveniez... Je crois que je pourrais vous pardonner.
Visiblement, il était parfaitement réveillé. Je ne savais pas vraiment ce qu’il fallait que je fasse. Peut-être voulait-il laissé tranquille. C’était d’ailleurs probablement pour cela qu’il était venu ici au beau milieu de la nuit.
- Je vous en supplie, ne me laissez pas seul...
Entendre cela me fit de la peine. Sa voix laissait deviner qu’il était au bord des larmes, je ne pouvais décemment pas le laisser ainsi. Surtout que je ne voulais pas qu’il m’accuse de l’épier sur un malentendu.
- Bonsoir ?
Il leva la tête et je pus pour la première fois apercevoir son visage. Il était jeune, bien trop pour être tout seul en pleine nuit en tout cas.
- Qu’est-ce que tu viens faire là ?
- La même chose que toi je suppose.
- Tu n’as jamais été du genre à prier. Ni même aller dans des églises. Alors pourquoi maintenant ? Tu sais pertinemment que désormais il n’y a plus personne pour nous écouter.
- Ne me dis pas que toi aussi tu penses que je suis ce "Zelos"…
- Qui d’autre veux-tu que je pense que tu es ?
Je poussai un soupir avant de m’asseoir moi aussi sur le banc. Allait-il donc me poursuivre pour le restant de mes jours ? Etais-je condamné à vivre dans son ombre ? A n’être que son fantôme ?
- Je ne suis pas cette personne. Mais qui suis-je censé être pour toi par curiosité ? Serais-tu un autre de mes ex ? Ou un autre de mes meilleurs amis peut-être ?
- C’est une blague j’espère ? Tu sais très bien à quel point je te déteste. Surtout après ce que tu as fait.
Qu’il me dise qu’il était mon frère biologique caché m’aurait moins surpris que ce qu’il venait de me dire. Cet être parfait et omniprésent avait donc lui aussi des ennemis ? C’était difficile à croire.
- Pourquoi est-ce que ça te fait sourire ?
- Et bien à vrai dire je m’étais mis à croire que tout le monde l’adulait, et je me sentais minable - et surtout invisible - à côté de lui. Alors merci. Enchanté d’avoir pu faire ta connaissance. Vraiment.
- Tu es étrange…

- Pas si tu considères que je ne suis pas celui que tu penses.
Il n’ajouta pas de commentaire, je décidai donc de considérer la discussion comme close pour le moment. Cela me laissait le loisir de faire ce pour quoi j’étais venu. Je joignis donc les mains et fermai les yeux.
Dieu, j’aurais quelques demandes à vous faire… Je sais bien que je ne suis pas le plus malheureux sur Terre, ni le plus à plaindre, donc si vous décidiez de ne pas m’accorder ce que je veux, je comprendrais parfaitement. Mais si cela n’est pas trop demander, j’aimerais avoir des nouvelles de mes parents. Et de mes amis. Savoir s’ils sont encore vivants au moins. Et sinon… Avoir une vraie vie sociale serait une bénédiction. Avec des gens qui m’aiment moi, qui m’appellent par mon prénom et ne me donnent pas de faux numéros de préférence.
Rien que cela représenterait déjà une énorme avancée après tout. C’était d’ailleurs bien triste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hermès

avatar

Profil MBTI : ISTJ 6w5
Couleur : brown
Messages : 114
Emploi/loisirs : poser des questions
Humeur : interrogative °-°
Commentaires : pourquoi?

MessageSujet: Re: Hermès [12]   Ven 7 Nov - 0:58

Je contemplai silencieusement Zelos du coin de l’œil. Cette vision était tellement ironique… Le traître au Paradis venait prier dans une église tandis que j’avais plus ou moins rejoint Lucifer. Si quelqu’un m’avait dit il y a quelques jours que cela arriverait, je lui aurais sans aucun doute ri au nez. Quand les choses avaient-elles basculées ? Le monde était devenu fou, plus rien n’avait de sens. Mais dans un monde sans Dieu, c’était probablement dans la logique des choses.
- A qui adresses-tu tes prières maintenant que Dieu est parti ?
Il s’interrompit un instant pour m’observer d’un air surpris.
- A qui les adressais-tu toi, si tu crois que personne n’est là pour te répondre ?
- Je ne sais pas…
Je supposais d’ailleurs que désormais je devrais les adresser à Lucifer. Tout en haut de la liste des choses à réclamer, il fallait placer l’extermination des humains. Et juste en dessous celle des anges. Mais lesquels ? Ceux qui avaient poussé Léviathan à partir n’avaient faits que mettre en lumière le mauvais fond qu’il avait si bien caché jusqu’à présent. Au final peut-être étaient-ils moins coupables que ceux qui le soutenaient toujours. Et surtout moins coupables que Léviathan lui-même.
- Tu penses que je devrais te pardonner ?
- Non.
- Je ne pensais pas que tu serais si catégorique.

- Moi aussi je déteste celui que tu crois que je suis. Je ne lui pardonnerai probablement jamais le simple fait d’avoir existé. Alors, quoi qu’il ait pu te faire, tu n’as pas raison de le pardonner non plus.
Etait-il vraiment ce qu’il prétendait être ? D’un côté il était vrai qu’il n’avait pas la même couleur de cheveux, mais il aurait pu en changer. Même si je trouvais plutôt bizarre le fait qu’on puisse choisir de ressembler à une guirlande de Noël. Le plus frappant était en réalité qu’il n’avait absolument pas évoqué le sujet de ma transformation en démon, alors que je ressentais moi-même les changements progressifs que subissait mon aura. La sienne n’avait d’ailleurs plus rien d’angélique non plus. Cachait-il sa vraie nature pour se fondre parmi les humains ou bien n’était-ce réellement qu’un simple sosie dépourvu du moindre pouvoir ? La dernière hypothèse me paraissait tout de même difficile à croire.
- Penses-tu que Lucifer a eu raison de se rebeller ?
- Tu es bien jeune pour te poser ce genre de questions… Que fais-tu dans cette église alors que tu n’as pas l’air d’être croyant ? Tu devrais vraiment retourner chez tes parents, ils doivent être morts d’inquiétude.
Je levais vers lui un regard sceptique.
- Mes parents ?
- Oui. Il est très tard, tu ne devrais pas être dehors.
- Je n’ai pas de parents. Notre père n’est plus là, et c’est toi qui l’as fait partir.
- Tiens, j’aurais dû parier sur le fait que tu étais son frère.
- Ce n’est plus le cas.
- Ah donc vous n’étiez pas des frères biologiques finalement ? Tout cela devient bien compliqué.
- Si tu fais exprès de jouer les amnésiques, sache que cela commence à m’énerver.
- Cela m’énerve aussi que personne ne me croie figure-toi.
- Cette histoire est ridicule. Si tu es bien Zelos, je n’ai pas envie de te parler, et si tu es effectivement quelqu’un d’autre, je n’ai pas de raison de t’adresser la parole.

Cette conversation sans queue ni tête m’avait poussé à bout. Il fallait avouer qu’il en fallait bien peu en ce moment. Je ne supportais plus de voir la raison de mes tourments faire semblant d’avoir miraculeusement trouvé la foi. Que ce soit lui ou un autre m’importait peu. Il ne priait pas Dieu. Il priait un misérable humain sans la moindre légitimité. Ce simple fait justifiait largement à mes yeux toute la haine que je lui vouais.
Je me levai brusquement et me dirigeai vers la sortie.

[vers ???]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelos

avatar

Profil MBTI : ISFJ (ISTJ)
Couleur : #996633
Messages : 193

MessageSujet: Re: Hermès [12]   Ven 7 Nov - 15:28

J’aurais aimé savoir ce que ce Zelos lui avait fait pour qu’il le déteste au point de s’enfuir ainsi. Peut-être qu’il avait sauvagement assassiné le père de ce jeune garçon. J’aurais pu en parler à Akagi pour qu’il descende enfin de son petit nuage, mais au final je n’avais pas la moindre idée ni preuve de ce qu’il avait fait. Mais peut-être était-il déjà au courant après tout. Il allait falloir que je lui pose la question.
Enfin pour le moment j’avais d’autres choses à penser. Il commençait à se faire très tard, et je n’avais toujours pas dormi alors que mes cours allaient commencer dans seulement quelques heures. Il était grand temps que je rentre à la maison.

[vers le quartier résidentiel]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hermès [12]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Hermès [12]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La table d'emeraude d'"Hermes trismégiste"
» Tantrisme
» Pourquoi les hommes grandissent-ils au cours de leur vie ?
» Quizz sur les dieux
» les amulettes

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unknown Fate :: Monde Humain :: Aloss :: Eglise-
Sauter vers: