Dieu, fainéant et se faisant trop vieux pour jouer aux Sims avec les humains, il envoie ses anges chercher un humain qui pourrait le remplacer. Les prétendants au titre devront prouver leur valeur en faisant... ce qui amusera Dieu sur le moment.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Yomiel [6]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Yomiel

avatar

Couleur : =purple
Messages : 80

MessageSujet: Yomiel [6]   Dim 9 Nov - 13:58

Il était temps que je rende visite à Meiko, cela faisait maintenant longtemps que nous ne nous étions même pas adressé la parole... Pour ma défense j'étais enfermé dans un placard et évanoui il faut croire. J'entrai dans sa chambre. Quelques machines étaient reliées à elle, la voir dans cet état me fit ressentir une sorte de tristesse et de la culpabilité.
- Bonjour Meiko...
- Bonjour.
- Je suis venu voir comment tu allais.
- Qu'est ce que je ferais dans un hôpital si j'allais bien.
- C'est vrai... Mais tu te sens mieux depuis que tu es arrivé ici ?
- Physiquement oui, un peu.
- C'est déjà ça. Je suis venu m'excuser de ne pas avoir passé le nouvel an avec toi et de t'avoir laissée seule... Je m'en veux beaucoup tu sais.
J'ai tendance à faire souffrir tout le monde autour de moi. Pas une seule de mes relations ne s'est bien passée, soit les personnes ne tenaient pas à moi, soit je les faisais souffrir en refusant de trop me lier. Même celle avec Suneo qui avait l'air pourtant bien partie, si on retire le fait qu'il a oublié que j'étais dans son lit, avait raté. Je me demande ce qu'il devient... Peut être qu'il me déteste maintenant, qui sait... Cette pensée me fit de la peine.
J'attendis la réponse de Meiko, sachant qu'elle ne serait certainement pas douce.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiri

avatar

Profil MBTI : ENTJ
Masculin
Couleur : =darkblue
Messages : 198
Emploi/loisirs : Garde du corps de Meiko ; je tue tout ceux qui l'approche +.+...
Humeur : Fracassante
Commentaires : Crevez tous.

MessageSujet: Re: Yomiel [6]   Dim 9 Nov - 14:53

Je passais régulièrement rendre visite à Meiko, mais elle ne semblait pas pouvoir beaucoup me parler. Elle devait m'en vouloir de ne pas l'avoir protégée et de la délaisser... Et elle a raison de m'en vouloir, j'aurais du être là et je m'en veux énormément, mais je ne sais toujours pas qui poursuivre pour la venger. Aujourd'hui j'espère obtenir son nom.
J'entrai dans la chambre de Meiko et tombait sur un visage familier que je mourais d'envie de revoir pour l'effacer.
- Toi. Sors, on va parler.
- Euh... Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée...
- Oh que si. Meiko n'a pas besoin des problèmes supplémentaires que tu peux lui apporter.
- Eiri, je peux gérer ça seule.
- Moi je pense qu'il mérite une bonne claque! Tu as laissé ma soeur seule, en pleine nuit, alors que tu t'étais engagé envers elle en tant que petit ami.
- Oui j'en suis désolé j'aimerais me racheter... J'avoue que je ne suis pas doué pour ce genre de choses.
- Si tu en as conscience alors tu vas pouvoir dignement te prendre des coups et ne plus jamais revenir.
- Laisse nous Eiri, je vais lui parler en privé. Je suis assez grande pour gérer mes problèmes.
- ... Je te fais confiance pour prendre la bonne décision pour toi.
Il était temps que je laisse ma soeur gérer seule ses relations. J'avais beaucoup de mal à l'accepter mais il le fallait, je savais qu'elle était forte et il était temps que je sois moins protecteur envers elle... Je dois être capable de lui faire confiance en tant que frère tout en n'étant pas trop présent (Cela dit je compte quand même me défouler sur ce type après qu'elle lui ait parlé). Cette pensée me rendit triste, j'avais l'impression de progressivement perdre quelque chose qui m'accompagnait jusque là. Une sorte de lien, et un devoir. Maintenant il ne me restait pas grand chose, il ne me reste que Suneo et mon devoir de policier... La sensation de perdre mon devoir de protecteur envers ma soeur était pesante, j'avais l'impression de ne pas avoir de place. Cette pensée me donnait envie de frapper quelque chose. En y pensant je parie que Suneo est encore en train de déprimer seul, il faudra que je passe le voir après...
Je lançai un regard noir au type, et sortis de la salle.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meiko

avatar

Profil MBTI : ISTJ
Couleur : violet
Messages : 102
Emploi/loisirs : Présidente du comité de torture. euh discipline*

MessageSujet: Re: Yomiel [6]   Lun 10 Nov - 17:29

La visite de Yomiel m’avait beaucoup surprise. Bien sûr au début je pensais qu’il allait venir me voir, mais au fil des jours j’avais fini par abandonner cet espoir. Je n’étais visiblement pas assez importante pour lui pour mériter une place dans son agenda. Et pourtant aujourd’hui il était là, en train de s’excuser pour son manque d’attention.
Le pensait-il vraiment ? Il avait l’air sincère en tout cas. Mais au final, là n’était pas la question. Je ne lui faisais plus confiance. S’il avait fallu en passer par une tentative de meurtre pour obtenir son attention, il revenait purement et simplement à cause du poids de sa propre culpabilité et pas pour moi. Dès que je sortirais de ce lit d’hôpital les choses redeviendraient comme avant. Et même si ce n’était pas le cas, peu m’importait. Je ne voyais plus en lui qu’un lâche égoïste, avec lequel je n’avais plus envie de partager quoi que ce soit. Je n’éprouvais pas la moindre clémence envers ses actes. Je n’avais pas de raison de lui pardonner.
- Je suppose que tu t’attends à ce que je vais te dire, et je suppose surtout que c’est aussi ce que tu veux mais que tu n’as pas eu le courage de faire. Notre relation ne mène à rien, et je préfère largement en rester là. C’est plus sain pour nous deux.
- Je suis désolé qu’on en arrive là, ce n’était pas ce que je voulais mais je comprends et respecte ta décision.
- C’est exactement ce que tu voulais. Je ne sais pas ce qui t’a pris de sortir avec moi alors que j’avais plus l’air de te déranger qu’autre chose. Tu sais très bien ce qui a cloché dans notre relation et tu n’as rien fait pour y remédier. C’est évident que la seule personne qui compte à tes yeux est Yukimura, je ne comprends pas pourquoi tu es sorti avec moi en sachant cela.
- Ce n’est pas du tout ce que tu imagines. C’est un simple ami.
- Si même lui n’est qu’un simple ami, alors je dois représenter une simple connaissance à tes yeux. Cela expliquerait bien des choses d’un côté.
- Je sais que je n’étais présent pour toi, mais cela n’a pas de rapport avec lui.
- De toute manière, cela ne change rien à présent.
- Alors je suppose que je peux m’en aller.
- Oui.

Je souris intérieurement en pensant qu’Eiri attendait probablement derrière la porte. Cette fois je ne le défendrai pas face à lui. Il s’agissait d’une petite vengeance dont je n’étais pas vraiment l’auteure, mais qui me faisait tout de même plaisir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiri

avatar

Profil MBTI : ENTJ
Masculin
Couleur : =darkblue
Messages : 198
Emploi/loisirs : Garde du corps de Meiko ; je tue tout ceux qui l'approche +.+...
Humeur : Fracassante
Commentaires : Crevez tous.

MessageSujet: Re: Yomiel [6]   Mar 11 Nov - 2:05

Apparemment la conversation n'avait pas duré longtemps. A peine quelques minutes après je vis Yomiel sortir de la chambre, l'air dépité. Je m'approchai de lui et lui collai un premier coup de poing. Ca fait du bien.
- Alors ? Elle a décidé quoi ? Vu ton air j'imagine qu'elle t'a quitté.
- C'est bon ? J'ai mon compte, je pense que je peux partir.
- Oh non non, regarde il n'y a même pas de sang sur mon poing.
- ... Eiri, j'ai fait des mauvaises choses j'en suis conscient mais est-ce bien la peine d'en arriver là ?...
Je l'attrapai par le col et l'emmenai dehors sous les yeux curieux des infirmiers, qui n'avaient pas l'air de s'en préoccuper plus que ça pour la majorité.
- Je pense que ce monsieur peut marcher tout seul sans votre aide, pas de turbulence dans l’hôpital.
C'était l'autre médecin qui m'avait accueilli pour que je vois Meiko.
- Vous en faites pas on va dehors justement.
- D'accord, tant que ça se passe dehors...
- Non attendez!
Je l'emmenai derrière l'hôpital et l'y lâchai sur le sol.
- Eiri! Pardonne moi.
- Je ne pardonne jamais.
- Tu serais bien plus en paix si tu pardonnais les gens tu sais...
Ses paroles me firent réagir. En un sens il avait raison, ma violence était destructrice pour moi et pour les autres même si je me justifiais en disant que c'était pour protéger ma famille et préserver l'ordre. Honnêtement je n'ai pas envie de faire autrement, mon envie de lui faire payer ce qu'il avait fait à Meiko était bien trop forte pour que je me retienne, ou même pour que j'ai envie d'essayer de me retenir.
- C'est fou ce qu'une personne peut sortir comme conneries pour éviter de souffrir.
Je commençais à le frapper, de plus en plus fort, jusqu'au sang. C'était un défouloir de choix et je me surprenais même à en retirer de la satisfaction, d'une autre sorte que d'habitude. D'habitude mon but est que la personne souffre suffisamment pour qu'elle n'ait pas envie de recommencer ce qu'elle a fait, pour qu'elle n'ose plus faire le mal, et qu'elle me craigne. Maintenant j'ai l'impression de ressentir quelque chose de morbide grandir en moi. Peut être que je l'ai toujours un peu ressenti mais que je n'osais pas me l'avouer. Je m'arrêtai sur ses pensées. Je suais beaucoup, la poussée d'adrénaline que j'ai ressentie était puissante. Il était déjà en bien piteux état, et mes mains étaient pleines de son sang. Je réprimais mon envie de continuer et laissai son corps derrière moi avec le mépris le plus total et rentrai dans l'hôpital, me lavai les mains. Avoir son sang sur les mains me dégouttait.
L'autre médecin blond vint me voir.
- Vous avez fini?
- Ouais. Vous pouvez vous occuper de lui si vous tenez tant que ça à ce qu'il vive.
- Bien, merci monsieur le policier responsable.
Ils étaient habitués à mes crises de colère et avaient abandonné l'idée de m'arrêter depuis le temps. Je me demandais d'où venait cette nouvelle sensation que j'ai éprouvée, serais-je en train de devenir un pitoyable criminel ? Non... J'ai fait ça pour venger Meiko. Pas vrai ? Depuis quand je me préoccupe de ce genre de questions ? Ca n'a pas d'importance, j'ai simplement accompli mon devoir...  Je commençais cependant à m'interroger sur l'origine de ma haine pour cet homme et cette espèce de plaisir. L'idée tournait dans ma tête, les pensées défilaient trop vites. Je ne comprends pas ce qui m'arrive... Je retournais dans la chambre de Meiko, elle avait un regard satisfait sur son visage.
- Ca a l'air de s'être bien passé.
- En effet. Il ne reviendra pas te voir.
- Parfait.
- Je suis content que tu aies pris cette décision. D'ailleurs, les médecins m'ont dit que tu allais bientôt sortir... Tu reviendras à la maison? J'ai peur de ne pas pouvoir veiller sur toi si tu ne le fais pas... J'aimerais qu'on redevienne une famille unie, à nous deux.
J’espérais de tout mon coeur meurtri qu'elle reviendrait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Meiko

avatar

Profil MBTI : ISTJ
Couleur : violet
Messages : 102
Emploi/loisirs : Présidente du comité de torture. euh discipline*

MessageSujet: Re: Yomiel [6]   Dim 16 Nov - 2:02

Je supposais que si Yomiel ne reviendrait pas me voir Eiri devait vraiment l'avoir abîmé. S'il avait été là pour me protéger ce jour là, il s'en serait probablement mieux sorti qu'aujourd'hui. Je ne lui en voulais plus tellement maintenant, j'étais passée à autre chose, mais pas suffisamment pour le prendre en pitié. Lui n'en avais pas eu beaucoup lorsque je me m'étais retrouvée à l'hôpital. ou en tout cas, il ne l'avait pas beaucoup montré.
Eiri en revanche m'avait surprise. Je pensais qu'il m'avait complètement oubliée au profit de cette femme. Pourtant il était venu me voir de nombreuses fois malgré son travail. J'aurais plutôt pensé qu'il aurait passé son temps à écumer la ville pour trouver le couple de mon agression et le tuer. Il avait fait passé mon bien-être avant son envie de vengeance, et, le connaissant, je savais que ce n'avait pas dû être une mince affaire. Il avait fait un réel effort pour être là pour moi, je me devais de le reconnaître. Il méritait bien une récompense. Et puis cela valait toujours mieux que d'habiter constamment avec sa petite amie.
- Oui, les médecins pensent que je serai bientôt totalement guérie. Je n'aurai pas de séquelle. Juste quelques cicatrices. Je ne sais pas si elles seront définitives mais elles ne sont pas trop voyantes, c'est déjà ça. Demain je devrai pouvoir rentre à la maison. Chez nous.
- Meïko...
Il me saisit la main et la serra fortement dans sa paume.
- Merci. Je prendrai soin de toi, je ne laisserai plus personne te mettre dans cet état, tu peux me faire confiance.
- J'espère.
- Je te le promets. Je ferai attention. Plus personne n'osera te toucher. Je tuerai tous ceux qui auront un air suspect.

Je souris à cette remarque. S'il en venait vraiment à cette extrémité la ville serait bientôt vide. Il lui en fallait bien peu pour trouver que quelqu'un avait l'air "suspect". Surtout que l'affaire avec Yomiel devait l'avoir rendu beaucoup plus méfiant.
- Je ne pense pas que cela vaille la peine d'en venir là. Il s'agissait juste d'un événement exceptionnel. J'ai joué de malchance, il y a peu de chance que cela se reproduise.
- Il n'y a aucune chance que cela se reproduise. J'y veillerai personnellement.
Son regard était froid et n'appelait à aucune réponse. Bien sûr qu'il était sérieux. Il avait toujours tellement fait attention à moi, et ce depuis ma naissance. Il avait eu des moments d'égarement dernièrement certes, mais cela ne nuisait pas à l'ensemble. J'étais celle qui comptait le plus pour lui, c'était évident. Je retrouvais enfin celui que je connaissais.
- Merci grand frère. J'ai hâte de rentrer. J'espère que tout redeviendra comme avant. Tu m'as beaucoup manqué.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eiri

avatar

Profil MBTI : ENTJ
Masculin
Couleur : =darkblue
Messages : 198
Emploi/loisirs : Garde du corps de Meiko ; je tue tout ceux qui l'approche +.+...
Humeur : Fracassante
Commentaires : Crevez tous.

MessageSujet: Re: Yomiel [6]   Mar 18 Nov - 0:08

J'étais agréablement surpris par les mots de Meiko. Je pensais qu'elle m'en voulait encore beaucoup, mais apparemment elle m'avait pardonné, et ça me faisait chaud au coeur. Désormais je n'avais plus droit à l'erreur il fallait que je sois à la hauteur. Une fois rentré, je préparerai la maison pour l'accueillir et je lui ferai un bon repas.
- Toi aussi Meiko tu m'as beaucoup manquée. En rentrant je te préparerai ton plat préféré.
- Merci, mais tu as toujours eu du mal avec la cuisine.
- Mais non, je cuisinerai très bien tu verras.
- Haha si tu le dis.
- Je le dis.
Je ne compte pas me rater sur ce premier point.
- Bon, il faut que j'y aille, je passerai te chercher quand tu m'appelleras.
- D'accord, à demain grand frère.
Je lui fis un baiser sur le front et partis.
Sur le chemin, une fois l'euphorie passée, des questions m’assaillirent. Est-ce que je suis vraiment digne de protéger Meiko ? Je ne m'étais jamais vraiment posé cette question, je me disais simplement que je devais le faire. Mais je pense que ce n'était pas dû une simple envie de protéger la personne qui m'est chère, tout à l'heure j'ai cru entrevoir autre chose. Une envie de violence, découlant peut être d'une envie de vengeance... Il faudra que j'en parle à une psy pour être fixé. Quoique, est-ce bien utile de le savoir ? Est-ce que je ne risque pas d'être pris pour un véritable fou ? Je pourrais toujours me défendre si ils veulent m'enfermer de force, mais ça risque d'empirer mon cas et je ne serai plus là pour protéger Meiko...

[Vers le quartier résidentiel]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Yomiel [6]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Yomiel [6]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unknown Fate :: Monde Humain :: Aloss :: Hôpital-
Sauter vers: