Dieu, fainéant et se faisant trop vieux pour jouer aux Sims avec les humains, il envoie ses anges chercher un humain qui pourrait le remplacer. Les prétendants au titre devront prouver leur valeur en faisant... ce qui amusera Dieu sur le moment.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Jack [1]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Jack D

avatar

Profil MBTI : INTJ
Couleur : #339966
Messages : 10

MessageSujet: Jack [1]   Mer 19 Nov - 23:25

Je feuilletai à nouveau la pile de dossiers que je tenais à la main. Contrairement à ce que ma conseillère et les comptables pouvaient bien penser, les résultats étaient loin d’être brillants. Certes, le chiffre d’affaires était largement positif, mais il stagnait depuis un bon moment. Le nombre de clients quant à lui augmentait au fur et à mesure de notre extension, alors que dernièrement les recrutements étaient au point mort. Nous ne serions bientôt plus en mesure d’assurer les commandes en temps et en heure. A vrai dire, nous avions déjà du retard. Il était grand temps que les recruteurs s’activent. Il fallait certes se méfier des forces de l’ordre mais une légère augmentation de la cadence passerait probablement inaperçue. Il suffisait de diversifier nos cibles.
Je pris une longue gorgée de café noir de la tasse que j’avais posée sur la table quelques instants plus tôt. Son goût laissait évidemment toujours autant à désirer. C’était dans des moments comme ceux-ci que je regrettais de ne pas vivre avec Suneo. Ou d’être parti travailler au bureau. Ma secrétaire faisait également d’excellents cafés. Il allait peut-être falloir que j’envisage d’en engager une à domicile. Peut-être qu’Asmodée voudrait bien partager les frais. Je me demandais d’ailleurs où il était. Il rentrait d’ordinaire plus tôt que cela. Peut-être avait-il prolongé sa journée pour parler à l’homme que je lui avais proposé de recruter. J’espérais que c’était bien le cas, et surtout qu’il accepterait. Il semblait qualifié et avoir du renfort ferait le plus grand bien à l’organisation dans son ensemble.
La sonnerie de mon portable personnel me tira de mes réflexions. Suneo. Décidément, il adorait parler, nous nous étions vus le matin même.
- Je ne te dérange pas ?
- Non, je pensais justement à toi.
- C’est vrai ?
- Je me disais que nous pourrions sortir prendre un café demain.
- …
- Ca veut dire non ?
- Non, non, pas du tout ! Je suis juste étonné que tu aies envie de sortir. C’est la première fois que tu me le proposes.
- Tu ne m’as jamais rien proposé non plus.
- C’est vrai… Mais ça tombe bien, je voulais justement te faire part d’une bonne nouvelle. J’ai décidé de retourner travailler dès demain.

- C’est une excellente décision.
Il s’agissait en effet d’une bonne nouvelle. J’allais pouvoir suivre les avancées de la police en direct. Il n’y avait pas encore d’enquête pour le moment a priori, mais cela pouvait toujours se produire, et avoir un contact impliqué serait extrêmement avantageux. C’était le moment parfait pour étendre nos activités.
- N’est-ce pas ? J’ai enfin réussi à me remotiver. Donc nous pourrions fêter ça ce soir.
- Avec un café ?
- Je pensais plutôt à du champagne à vrai dire.
- Je n’ai pas assez de temps pour faire deux soirées. J’ai énormément de travail.
- Sortons ce soir, je prendrai du champagne et toi du café, comme ça tout le monde sera satisfait. Tu pourras travailler demain.
- …
- S’il te plaît ?

Je jetai un regard aux papiers que j’avais laissés sur le bureau. Rien de tout cela n’était vraiment urgent. Et puis surtout, il s’agissait globalement de problèmes pour lesquels je ne pouvais rien faire pour le moment.
- D’accord.
- Super ! Tu penses passer vers quelle heure ?
Je contemplai pensivement l’horloge accrochée au mur en face de moi. Il était encore trop tôt, et il fallait que je me laisse le temps de discuter avec Asmodée. Et surtout d’attendre son retour. Je ne savais pas vraiment quand est-ce qu’il comptait revenir, et son retard me frustrait. Il fallait que je parle de l’ODS à quelqu’un, et je ne pouvais pas confier mes préoccupations à Suneo.
- Disons 21 heures.
- Si tard ?
- Je ne pourrai pas me libérer plus tôt.

J’entendis quelqu’un sonner. Enfin.
- Attends un peu.
Je partis ouvrir la porte. Je n’eus que le temps d’apercevoir une silhouette noire avant d’entendre un bruit sourd et de ressentir une douleur violente à la poitrine. Le choc me fit tituber un  court instant, avant de m’écrouler définitivement suite au choc.
J’entendis ensuite des bruits de pas précipités. Cet enfoiré s’enfuyait sans que je ne puisse rien y faire.
- Jack ?
Je voulus tendre la main pour récupérer mon portable mais je dus bien vite abandonner. Il était tombé bien trop loin de moi et le moindre mouvement était une torture. Ma vision commençait déjà à se brouiller et je ne parvenais pas à articuler le moindre mot. Seuls de faibles râles parvenaient à sortir de ma gorge.
Je sentis un goût amer de sang envahir ma bouche. Le simple fait de respirer devint soudain extrêmement compliqué.
- Est-ce que tu vas bien ? J’ai cru entendre un coup de feu.
Alors appelle la police, idiot.
Je me maudis intérieurement d’en être réduit à cet état pitoyable, sans même pouvoir appeler à l’aide ni connaître l’identité de ce lâche.
- Jack ? Tu m’inquiètes… Réponds-moi s’il te plaît.
Inquiète-toi intelligemment, appelle les urgences !

_________________


Dernière édition par Jack D le Ven 19 Déc - 22:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée

avatar

Profil MBTI : ENTP
Couleur : #6633cc
Messages : 14

MessageSujet: Re: Jack [1]   Ven 21 Nov - 18:48

Mon recrutement avait été concluant, et c'était un recrutement de choix pour les travaux physiques de ce genre, il ne posait pas de questions, et n'avait pas essayé de négocier le prix -il ne l'avait même pas demandé en fait-. Reste à savoir si son travail sera de la qualité attendue, mais on ne lui demandait pas de faire de gros efforts mentaux alors ça devrait aller... L'organisation en avait besoin, Jack allait être content. Cela m'avait mis de bonne humeur, et j'étais pressé de pouvoir parler de la suite des événements avec lui. Je n'étais pas toujours très impliqué dans les nouveautés de l'ODS et je n'y participais pas, mais suivre son avancement était intéressant.
J'étais presque devant la résidence quand j'entendis un bruit ressemblant à un coup de feu. Je vis ensuite une personne en sortir en courant, son visage était caché et je n'arrivais pas clairement à distinguer si sa silhouette était plus féminine ou masculine. Je commençais à m'inquiéter pour Jack. Je me précipitai à l'intérieur de la résidence. Sur le chemin je ne voyais aucun corps et ne sentait aucune âme nouvelle, et cela m'inquiétait encore plus. La vision de l'entrée de notre appartement me fit un choc.
- Putain... Je t'aimais bien toi.
Je fermai rapidement la porte avant que des curieux ne viennent voir et m'agenouillai auprès de lui. Je constatai qu'il donnait encore signe de vie, tout n'était pas perdu. Que faire ? Il fallait le soigner rapidement, et il ne fallait pas que la police vienne s'en mêler, Jack n'apprécierait pas qu'une enquête soit menée sur lui et que ça les mène à l'ODS. Je ne pouvais donc pas appeler l'ambulance. Quelqu'un a sûrement déjà appelé les flics... Il faut que je le cache, et que j'appelle Narcisse. Je dois tenter le tout pour le tout et le sauver sans créer d'autres problèmes, c'est ce que Jack aimerait. Je transportais prudemment son corps dans les toilettes et l'y enfermai.
- J'imagine que ça fait un mal de chien mais tiens le coup.
Je déplaçais ensuite un grand tapis sur les traces de sang de l'entrée et composai le numéro de Narcisse.
- Hey. Il faut que tu passes chez le boss, c'est urgent. Il s'est pris une balle, il a besoin de toi.
- Tu m'en vois désolé, mais je suis occupé.
- T'es sérieux là ? Il est en train de crever dans les toilettes. Tu t'y connais mieux en chirurgie que moi.
- Hm...
Il semblait réfléchir.
- Non mais y'a pas de quoi hésiter, c'est ton boss ! Sans lui t'as plus de revenus hein, et on peut même tous se faire choper. Alors tu débarques maintenant.
- Bon. Je suis connecté sur Skype, co toi on va faire une vidéo-conférence et on va voir.
Sa capacité d'empathie me fascinait toujours... J'entendis quelqu'un toquer.
- Ok, flemmard. J'arrive une fois que la zone est sécurisée.
Je raccrochai. Je stressais énormément mais je tentai de paraître naturel(le). J'allai ouvrir. C'était un policier, celui qui utilise très souvent la violence. Il s'appelle Eiri je crois... On avait déjà envisagé de l'engager d'ailleurs.
- On a signalé un coup de feu et apparemment ça venait de ces alentours là.
Il me bouscula et entra dans la maison.
- J'ai entendu aussi... Mais ça ne venait pas de chez nous.
Il me dévisageait du regard, puis se mis à regarder partout dans la maison. Il va pas me faire perdre du temps alors que Jack est en train de mourir, hein ? Il faut que je le fasse partir. Chaque seconde passée augmente les chances de Jack de mourir.
- Vous perdez votre temps, ce n'est pas ici.
- Tais toi. Tu vis seul ici ?
- Si t'attends une réponse tu me parles autrement.
Son regard se noircissait.
- Mon ton est approprié. Où est ton colocataire ?
- Absolument pas, t'es censé montrer du respect aux citoyens, enfin je sais que c'est pas ton fort de toute façon je vais pas trop t'en demander, mais tu pourrais faire un effort... Je le répète : y'a pas eu de coup de feu ici.
- Où est ton colocataire ?
Barre toi.
- C'est pas en me regardant comme ça que ça va mieux passer hein. Mais bon, si tu veux tant le savoir il est aux toilettes et il a pas l'air d'être prêt d'en sortir. Tu sais ce que c'est...
- D'accord. Je n'ai pas envie de perdre plus de temps avec toi. Dis moi juste, tu sais grâce à qui la ville est en paix ? Qui arrête les criminels ? Tu t'es déjà posé la question ? Je parie que non...
Il m'asséna un coup de poing au visage.
- Que ça t'aide à y réfléchir. Je sais que les insectes de ton genre n'ont pas de capacité de réflexion très poussée, mais tu pourrais faire un effort.
J'étais à cran et j'avais une forte envie de le remettre à sa place mais sauver Jack était plus important... Je le laissais s'en aller sans dire un mot, verrouillai la porte, et me précipitai sur le PC. Il ramait. Putain allume toi ! Je me connectai à Skype et engageai la conversation avec Narcisse.
"salut"
Narcisse mis deux minutes à répondre.
"Salut"
"t'as pas l'air d'être dans l'urgence..."
"J'attends que tu m'appelles."
Je l'invitai à démarrer la webcam, il accepta. Il avait une tasse de café à la main et semblait décontracté.
- T'as une sale tête bien pixelisée... Bon j'vais chercher le corps.
- Ok.
Une fois revenu avec Jack, qui était miraculeusement encore en vie, une chose me frappa.
- Mais t'es chez toi ?! Je pensais que t'étais vraiment occupé et que t'avais fait l'effort de te dégager de ton boulot pour te connecter. T'aurais pu venir.
- Je suis vraiment occupé figure toi.
- Ah ? Tu fais quoi de beau ?
- De la paperasse pour des recherches.
- Des recherches sur quoi ? Ca m'intére... Oh attends Jack est en train de saigner occupons nous de lui.
Je déplaçai la cam pour qu'elle montre le corps allongé sur la table.
- C'est un peu le bloc opératoire du pauvre haha. Alors t'en penses quoi ? Je dois faire quoi ? J'ai des couteaux des cures dents et d'autres machins.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcisse

avatar

Profil MBTI : INTJ
Couleur : #336699
Messages : 37

MessageSujet: Re: Jack [1]   Dim 23 Nov - 17:21

Depuis que j’avais vu le sosie de Zelos j’étais toujours plongé dans mes pensées. J’avais même fini par prendre un jour de congé, car je n’arrivais absolument plus à me concentrer sur autre chose. Cela ne pouvait pas être lui, et pourtant… Et si on m’offrait une chance de rattraper mes erreurs ? S’il avait les mêmes capacités ? Peut-être que cette fois je pourrais percer son mystère.
Mais pour cela, il fallait déjà que je le retrouve. Il ne m’avait pas rappelé, et je n’avais aucun moyen de le contacter. Je poussai un énième soupir de frustration en regardant par la fenêtre. Il vivait peut-être dans les environs mais il était stupide de croire qu’il passerait comme par hasard en dessous de chez moi alors que j’étais précisément en train de regarder. Pourtant j’aimais à croire que j’aurais cette chance. Je n’avais plus vraiment d’autre espoir auquel me raccrocher pour le moment.
Lorsque mon téléphone sonna j’espérai durant quelques secondes que c’était lui, mais j’eus la déception de constater que ce n’était pas le cas. Encore une fois. Je faillis ne pas répondre, comme je l’avais fait globalement ces derniers jours, mais Asmodée m’appelait cela devait être une urgence pour l’ODS. Il ne me lâcherait probablement pas tant que je n’aurais pas répondu.
Je finis donc par décrocher à contrecœur. Comme prévu, il avait besoin d’aide. Je n’avais pas la tête à ça, je n’étais pas allé à l’hôpital pour cette raison exacte, cela ne pouvait pas tomber plus mal, mais il ne se montrait pas très compréhensible. Heureusement, contre toute attente, je réussis à le convaincre de procéder par Skype. J’avais proposé cette solution par désespoir de cause.
Lorsqu’il s’éclipsa, j’en profitai pour me faire une tasse de café et ranger un peu mon bureau, envahi sous des liasses de papiers divers concernant mes recherches récemment délaissées. Cette affaire m’avait fait tout laisser à l’abandon. Si je n’arrivais pas à avoir de résultats à la clef, j’aurais vraiment perdu énormément de temps et d’énergie. Je ne voulais vraiment pas tomber dans ce cas de figure.
Il revint finalement quelques minutes plus tard et commença déjà à me faire des reproches. Je ne comprenais vraiment pas pourquoi il paniquait à ce point. L’organisation ne semblait pas menacée pour le moment et lui-même n’était pas blessé.
Je compris cependant un peu mieux son inquiétude lorsque je vis l’état de Jack. Je ne m’étais pas attendu à ce que sa situation soit si critique.
- Commence par lui mettre un masque à oxygène.
- Je n’ai pas cité de masque à oxygène dans ce que j’ai.
- Je pensais que c’était sous-entendu dans "autres machins".
- Non je sous-entendais plutôt le reste de ce qui se trouve dans la cuisine : assiettes, verres, serviettes en papier, etc.
- C’est embêtant… Tu devrais en commander un sur eBay.
- Tu crois vraiment qu’il va survivre le temps que je me fasse livrer ?
- Non, mais c’est trop tard pour lui, je disais ça pour la prochaine fois.
- Tu pourrais mettre un peu plus de volonté à le sauver ? Il est encore vivant.
- Pas pour longtemps.

- Réagis un peu ! Sans lui tu pourras faire une croix sur tes recherches.
Il était vrai que sans l’ODS j’allais avoir plus de mal à obtenir des organes pour mes nombreux tests. Cela représentait une perte considérable, même si j’avais un peu de mal à appréhender pleinement l’ampleur des dégâts que cela engendrerait puisque je ne m’en occupais pas actuellement.
- Je vais essayer de faire quelque chose, mais je ne garantis rien. Approche la caméra de sa plaie.
- Comme ça ?
- Non plus près. Encore. Oui voilà. Est-ce que tu pourrais éclairer un peu ?
- C’est compliqué…
- Prends une lampe torche. Ou une lampe de bureau. Sinon tu peux essayer de le mettre sur un escabeau pour te rapprocher de l’ampoule du plafond.
- Je vais utiliser le flash de mon portable.
- C’est une bonne idée. Je vois bien mieux maintenant. La situation a l’air compliquée, la balle n’est pas sortie. Utilise une pince pour la tirer doucement. Tu peux faire une incision au scalpel pour te faciliter la tâche.
- Au couteau de cuisine ça marche aussi ?
- S’il est stérile oui.
- Il sort du lave-vaisselle.
- Est-ce qu’il fait également autoclave ?
- Pardon ?
- J’aurais dû m’en douter. Pourquoi n’as-tu aucun matériel chez toi ?
- Parce que j’habite dans un appartement et pas un hôpital. Et nous n’en serions pas là si tu n’avais pas eu la flemme de te déplacer.
- De toute manière il serait mort bien avant mon arrivée. Cette blessure est vraiment très intéressante en tout cas. Qui a tiré ?
- Je ne sais pas.
- Dommage. J’aurais bien voulu l’engager.
- Pour quoi faire ?
- J’ai besoin d’envoyer quelqu’un à l’hôpital pour l’étudier mais il n’est pas très réceptif aux moyens conventionnels. Si j’engageais quelqu’un pour lui tirer une balle en bas du cou de la même manière, il serait entre la vie et la mort et serait incapable de crier, cela serait très pratique pour pouvoir le disséquer légalement.
- Encore pour tes fameuses recherches ?
- Celles-là sont différentes des autres. C’est un sujet extrêmement intéressant. Je ne veux pas qu’il me passe sous le nez.
- Pourquoi ne pas engager quelqu’un d’autre plutôt que de rechercher celui-là ?
- Je ne sais pas qui auraient les compétences nécessaires pour s’en charger. Un centimètre plus haut et il s’en sortait avec seulement une brûlure, il n’aurait pas besoin d’aller à l’hôpital – ou du moins pas d’y rester assez longtemps pour que j’aie le temps de l’analyser en profondeur – et risquerait d’appeler la police. Un centimètre plus à gauche et c’était la mort en quelques secondes. C’est un cas de figure que je veux à tout prix éviter. En plus l’attaque se passerait probablement en public et en plein jour, il faudrait vraiment quelqu’un de très sûr de lui – ou d’inconscient.
- Qu’a-t-il de si particulier pour qu’il t’intéresse à ce point ?
- Je ne peux pas trop en dévoiler pour le moment.
- Toujours aussi mystérieux.
- Il n’y a pas grand-chose à dire de toute manière puisque je n’ai pas encore eu l’occasion de l’étudier. Et je ne l’aurais peut-être jamais…
- J’aurais peut-être quelqu’un à te proposer pour ça. Une nouvelle recrue du genre tête brûlée. Je pense qu’il accepterait, et il est assez doué.
- C’est très intéressant. Tu pourrais me le présenter ?
- Pourquoi pas. Oh Jack crache du sang, c’est normal ?
- C’est normal pour son état oui. Mais c’est plutôt mauvais signe.
- Qu’est-ce que je dois faire dans ce cas ?
- Il faut faire bouillir la lame du couteau pour la stériliser. Et la pince aussi tant qu’à faire.
- Nous n’avons pas le temps de faire ça !
- Si tu ne le fais pas il mourra d’infection, ce qui est bien plus douloureux. Avant de l’opérer prends une photo de la plaie s’il te plaît, je la montrerai en exemple à la recrue pour lui indiquer ce que je veux. Il me faudrait plusieurs plans. Un de loin pour bien visualiser l’endroit et un de près pour voir les dégâts attendus et la taille de la balle. Tu sais à quelle distance il a tiré ?
- Est-ce que tu peux te reconcentrer sur l’opération ?
- Je suis concentré, je fais juste la conversation en attendant que tu fasses bouillir l’eau. Tu n’es pas très efficace.

_________________


Dernière édition par Narcisse le Dim 23 Nov - 17:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Jack D

avatar

Profil MBTI : INTJ
Couleur : #339966
Messages : 10

MessageSujet: Re: Jack [1]   Dim 23 Nov - 17:39

Cette situation entière était ridicule. Je comprenais qu’Asmodée n’ait pas voulu appeler les urgences de peur de mêler la police à l’histoire, mais de là à m’enfermer dans les toilettes en train de me vider de mon sang, puis  m’opérer sans instruments sur la table du salon, il y avait des limites. J’étais loin d’être un saint et je le savais, je ne m’étais pas attendu à ce que des gens viennent pleurer sur ma tombe, mais je ne pensais pas non plus que ces deux-là feraient les guignols autour de moi pendant que je souffrais le martyr. Ils auraient mieux fait de m’achever plutôt que de se servir de moi comme d’un cobaye.
J’avais l’impression que tout cela n’était qu’un mauvais rêve, duquel je finirais par me réveiller. Je souhaitais juste sombrer dans une inconscience réparatrice. Malheureusement la douleur me refusait cette échappatoire.  Ca, et la sonnerie incessante des notifications Skype. J’étais donc condamné à rester vivant encore un peu plus longtemps et les entendre débiter des inepties sans le moindre rapport avec moi. Comment pouvait-on être aussi insouciant ? Même pour des trafiquants d’organes, leur sang-froid et leur indifférence étaient impressionnants.
Il fallut qu’une nouvelle quinte de toux me fasse cracher une nouvelle fois du sang pour que je retrouve leur attention. Du moins quelques secondes.
Au bout d’un moment je sentis le contact glacial d’une lame à la base de mon cou. Je fus soulagé qu’il leur vienne enfin la présence d’esprit de m’achever. Malheureusement je fus rapidement détrompé lorsque je sentis seulement une faible incision. Comptaient-ils vraiment m’opérer dans ces conditions ? Apparemment oui. S’ils comptaient prélever mes organes ils auraient au moins pu le faire sous anesthésie.
Je rassemblai mes forces pour articuler un dernier mot à leur encontre.
- En… foi… rés…

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis

avatar

Profil MBTI : ENFJ
Couleur : =#ff6600
Messages : 48

MessageSujet: Re: Jack [1]   Dim 23 Nov - 19:15

Narcisse avait pris un jour de congé, et il était prévu qu'on en passe au moins une partie ensemble. Je savais qu'il était préoccupé par une découverte scientifique et qu'il voulait se pencher dessus, mais il refusait d'aborder le sujet avec moi... Il avait tout de même accepté qu'on se voie, et j'imagine que ça devrait me faire plaisir compte tenu du personnage. Je m'étais habituée à sa façon d'être, parfois froid, distrait, et j'avais appris à profiter des moments qu'on passait ensemble. Ils ne se produisaient pas souvent et étaient précieux en quelque sorte. Au moins, je n'étais pas à son crochet et j'étais indépendante. Aucun de nous deux n'était accro à l'autre, et je pense que cette relation est plus douce que ce que j'ai pu vivre auparavant, avec d'autres hommes collants...
J'entrai dans la maison. J'entendais la voix de Narcisse, apparemment il discutait avec quelqu'un sur Skype. Je ne connaissais pas cette voix, je n'arrivais même pas à déterminer le sexe de la personne...
- Narcisse ? Je suis là.
Je le rejoignais dans le salon et constatai qu'il était sur l'ordinateur, il était en vidéo-conférence avec quelqu'un.
- Salut. Tu vas bien ? Qui est-ce ?
- Bonjour. C'est un collègue.
- Oh ta copine est là ? T'en as changé ?
Je m'approchai de Narcisse pour l'embrasser, mais la vision de son écran me stoppa net. C'était vraisemblablement un corps, en train de se faire ... déchiqueter par une personne au sexe inconnu. C'était horriblement glauque et je commençais à avoir envie de vomir.
- Qu'est ce que c'est que ça...?
- Nous sommes en pleine opération.
- Oui je peux voir ça mais je pensais que tu ne devais pas travailler aujourd'hui...? Ca n'a pas l'air d'être dans un hôpital... Et puis qui observe des opérations via skype ?!
- Ton copain est spécial, tu devrais le savoir haha.
Je tentai de ne pas regarder l'écran et d'ignorer les bruits de chair et de couteaux.
- Vas-y plus doucement.
- J'essaie...
- Dis moi Narcisse, c'est légal ce que vous faites ? Pourquoi cette personne n'a pas été transportée à l'hôpital ? Et pourquoi tu ne t'en occupes pas toi même ?
- C'est une histoire compliquée... et je m'en occupe, je l'ai même invité en vidéo conférence. Je guide la personne.
- Ouais et je fais de mon mieux parce que ton copain a été trop flemmard pour se bouger...
- Est-ce que cette personne est sur le point de mourir ?
- Ca se pourrait, oui.
- Dis pas ça ça porte malheur, j'essaie de l'aider.
- ...
Il disait ça de la manière la plus naturelle du monde. J'avais encore du mal à accepter cette part de lui, et l'entendre se manifester dans cette situation était assez bouleversant. Il fallait que je sorte.
- Je m'en vais, je repasserai peut être tout à l'heure.
- Où vas-tu ?
- Chez Hishigi.

[Vers chez hishigi]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Asmodée

avatar

Profil MBTI : ENTP
Couleur : #6633cc
Messages : 14

MessageSujet: Re: Jack [1]   Lun 24 Nov - 19:18

Pauvre Narcisse, je me demande combien de temps sa copine le supportera si elle ne peut pas supporter la vue d'un corps ouvert... Mais là n'est pas le problème. Jack était vraisemblablement encore en vie, il nous l'avait prouvé en nous exposant ses pensées.
- Ouais, désolé(e) Jack ça doit faire un peu mal mais on y peut rien pour l'instant...
- Enfin bref, est-ce que tu peux m'en dire plus sur cette recrue ? Est-elle capable de faire ce que je viens de te décrire ?
Je réfléchis un moment.
- Hm... Je crois oui. Ah! Attends je crois que j'ai trouvé la balle.
- Je vois. Je peux le contacter comment ?
- De qui, la balle ?
- Non, la recrue.
- Tu m'excuseras mais pour l'instant je m'occupe d'elle... et tu es censé te concentrer sur elle aussi.
- Tu peux me dicter son adresse e-mail pendant que tu t'occupes de la balle alors ? Je viens de prendre de quoi noter...
- Bon si tu insistes. Hm, où est-ce que je l'ai notée déjà...
Je farfouillai dans mes papiers à côté du corps de Jack tout en gardant une main tenant la pince pour retirer la balle.
- Voilà je l'ai ! C'est... I-luv-cats-theyre-family@...hotmail.com, attends j'ai écrit com ou autre chose...?
- Dépêche toi, je n'ai pas de temps à perdre.
- Attends deux secondes je crois que j'ai eu la balle, je vais la sortir doucement maintenant. Ah et c'est bien .com.
- Je te remercie. Au fait, ce n'est pas la peine de te donner tant de mal.
- Pourquoi ? ... Ah je l'ai sortie !
- Il est mort.
- Quoi ?
- Il est décédé.
- ... Non mais j'ai compris. Sérieux ?
- Oui.
- Merde... Mais pourquoi tu me l'as pas dit avant ?!
- Je viens de le remarquer.
Je regardai le corps sans vie de Jack. Voir son corps sans vie était plus triste que ce que j'aurais imaginé. Je crois que je tenais vraiment à lui.
- Euh, je fais quoi de la balle maintenant ?...
- Moi je me demande surtout ce qu'on va faire du corps.
- L'appart' va être chiante sans lui...
- On dit chiant* fais attention, c'est masculin.
- C'est pas important. Il faut qu'on organise une réunion avec tout les membres de l'organisation.... Hm sauf si je peux le ressusciter.
- La deuxième option me semble compromise... A moins que tu ne connaisses un vrai moyen pour faire revivre les morts ?
A vrai dire je pensais au nouveau petit Dieu, peut être qu'il accepterait de m'aider.
- Non, laisse tomber, ça doit être le choc qui me fait dire des bêtises. Je vais les appeler... On se voit en urgence dés demain, et cette fois tu te bouges de chez toi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Narcisse

avatar

Profil MBTI : INTJ
Couleur : #336699
Messages : 37

MessageSujet: Re: Jack [1]   Ven 19 Déc - 23:40

- Je ne pourrai pas venir demain, je travaillerai toute la journée. J’ai pris un congé exceptionnellement aujourd’hui, et j’ai accumulé du travail en retard.
- Ce n’est pas négociable.
- Je vais me faire virer si je n’y vais pas.
- Ne me prends pas pour un idiot, ils ne peuvent pas te virer pour ça.
- Certes, mais je serais mal vu et je serais en train d’abandonner mes patients en quelque sorte.
- Je ne pense pas que leur état te préoccupe autant que tu le dis. Il suffit de voir les efforts monumentaux que tu as faits aujourd’hui pour sauver Jack.
- J’étais en congé, c’est différent.
- Alors profite de ton congé et viens ce soir dans ce cas.
- Ce n’est pas possible, je dois voir Artémis.
- Tu parles de la fille qui est partie tout à l’heure ?
- Oui, mais je suppose qu’elle ne devrait pas tarder à revenir.
- Elle n’avait pas tellement l’air de vouloir revenir. Je crois qu’elle a été traumatisée.
- Pourquoi serait-elle traumatisée ?
- Tu es vraiment spécial tu sais ?
- Je ne vois pas pourquoi.
- Elle ne viendra pas alors dépêche-toi de te rendre au QG. Je t’attendrai là-bas.
- As-tu vraiment besoin de moi ?
- Oui. C’est une réunion de crise là !
- Je ne serai pas très utile pourtant.
- Viens et c’est tout. Arrête de te poser des questions, tu n’as pas le choix.
- Tu prends les choses bien trop à cœur tu sais ?
- Tout de suite.
- D’accord, d’accord.
Je fermai Skype à contrecœur et me préparai à sortir. Artémis n’était toujours pas revenue. Je me demandais si Asmodée avait raison, mais je ne voyais pas pourquoi  elle serait "traumatisée", je n’avais rien fait de grave. Je décidai de lui envoyer un message afin de m’assurer qu’elle ne finirait pas par revenir et se retrouver toute seule.
« Je suis désolé mais je dois retourner travailler à cause d’une urgence. J’essaierai de m’occuper de cela au plus vite. A tout à l’heure. »


[vers le QG de l’ODS]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jack [1]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jack [1]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Jack London
» Photos de l'oeil de Jack...
» jACK RUSSEL PERDU DS LE DPT 13
» La vie qui continue et les deux vie de Jack Fesh
» Jack Nicholson

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unknown Fate :: Monde Humain :: Aloss :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: