Dieu, fainéant et se faisant trop vieux pour jouer aux Sims avec les humains, il envoie ses anges chercher un humain qui pourrait le remplacer. Les prétendants au titre devront prouver leur valeur en faisant... ce qui amusera Dieu sur le moment.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zelos [26]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelos

avatar

Profil MBTI : ISFJ (ISTJ)
Couleur : #996633
Messages : 193

MessageSujet: Zelos [26]   Lun 12 Jan - 23:38

J’ôtai ma main de celle d’Akagi lorsque nous arrivâmes à une centaine de mètres de l’université.
- Qu’est-ce que tu fais ?
- Des gens risquent de nous voir.
- Je croyais que tu allais obéir sagement désormais ?
- Est-ce vraiment nécessaire ?
- Oui.

- Je ferai ce que vous voulez dans ce cas.
Je glissai à nouveau mes doigts entre les siens avant de reprendre la parole.
- Mais êtes-vous vraiment sûr que c’est raisonnable ? Vos fans hystériques risquent de m’en vouloir à mort. Au sens propre.
- Je t’ai déjà dit mille fois que je te protègerais.
Que penser de cela ? Il me l’avait effectivement assuré plusieurs fois, et pourtant cela ne m’avait pas empêché de me retrouver à l’hôpital. Et son ex était mort. Perspective peu rassurante, mais il aurait été cruel de ma part de lui en parler.
- Vous ne pouvez pas garantir ce genre de chose.
- Tu ne me fais pas confiance ?
- Ce n’est pas cela…
- Alors quoi ?
- Vous m’avez dit que Zelos était impliqué dans des affaires étranges, je suppose que les gens qui lui en veulent sont autrement plus dangereux que les filles qui me lancent des regards assassins en amphi ?

Je repensai en cet instant au jeune homme que j’avais croisé dans cette église. Il avait vraiment semblé me vouer une haine solide mais je n’en avais pas su la raison. Que s’était-il donc passé entre eux ? Combien d’ennemis s’était-il fait ? J’avais passé mon temps à croire qu’il n’avait que des amis – complètement cinglés – mais ce n’était visiblement pas le cas. Le médecin de la veille le confirmait également.
- Je ne pense pas qu’ils s’en prendront à toi. Tu es différent après tout.
Le pensait-il vraiment ? Je n’avais encore rencontré personne le connaissant n’ayant pas fait d’amalgame, et ce malgré mes cheveux. En quoi étais-je si différent physiquement ? Il était évident que nous nous ressemblions bien plus que je ne voulais l’admettre.
- Si vous le dites…
- Qu'y a-t-il ?
- C’est juste que…

J’aurais tellement voulu obtenir des éclaircissements. Tout était confus. Hishigi avait semblé insinué qu’Akagi était entièrement responsable de la mort de Zelos, mais les choses semblaient prendre un éclairage différent désormais. Akagi et son ex étaient-ils impliqués dans des exactions douteuses ? Cela ne m’aurait pas étonné outre-mesure qu’il s’agisse d’une sorte agent secret infiltré. Restait à savoir s’il était employé par le gouvernement ou une mafia quelconque.
Mais à quoi pensais-je donc ? C’était très improbable. Il s’agissait d’un prof d’université tout ce qu’il y a de plus normal. Même s’il ne s’intéressait pas vraiment à ses propres cours.
- Pourquoi est-ce que tu fais cette tête ?
- Pour rien du tout.
- Qu’est-ce que tu me caches ?
- Ce n’est vraiment rien. Je suis juste inquiet parce que les choses vont un peu rapidement entre nous et que j’aurais aimé avoir un peu plus de temps réfléchir et faire le point. J’ai l’impression de perdre le contrôle et ça ne me plaît pas vraiment.
- Trop vite ? Nous n’avons même pas encore couché ensemble, je ne vois pas comment nous pourrions aller plus lentement que ça.
- Je sais, mais que voulez-vous ? Je n’y peux rien. Je dois encore être sous le choc que quelqu’un comme vous s’intéresse à quelqu’un comme moi. Nous n’avons pas vraiment grand-chose en commun.
- Tu t’inquiètes vraiment pour ça ?

C’était en effet une partie d’une longue liste de faits dérangeants dans ma vie. J’acquiesçai donc d’un hochement de tête.
- Il y a une rumeur qui circule disant que vous cherchez à coucher avec moi pour obtenir une bouteille de champagne.
Il m’adressa un regard sceptique, rapidement suivi par un sourire amusé.
- Et tu y crois ?
- Disons plutôt que je n’écarte pas cette possibilité. Si c'était bien le cas vous ne me le diriez pas.
- C’est ridicule.
- Les trois quarts de la fac veulent sortir avec vous, et la moitié d’entre eux a l’air prête à me passer à tabac pour arriver à ses fins. Alors pourquoi ne pas vous intéresser à une belle jeune femme ? La prof de littérature anglaise a l’air d’avoir des vues sur vous.
- Tu préférerais que j’aille avec elle ?
- Non, ce n’est pas ce que j’ai voulu dire. Ne vous préoccupez pas de ce que je raconte, je divague aujourd’hui. Nous devrions nous remettre en marche ou nous allons manquer le début du prochain cours.
- Viens chez moi ce soir.
- Ce soir ?
- Oui, ce soir.
- Disons plutôt demain.
- Tu essayes encore de t’échapper ?

- J’ai beaucoup de devoirs à rattraper à cause de mon absence. Je ferai au plus vite mais je vais forcément y passer la nuit.
A vrai dire c’était entièrement faux, j’avais en effet beaucoup de travail en retard mais j’avais d’autres priorités pour le moment. Je souhaitais rendre visite à Hishigi pour lui poser quelques-unes des questions qui m’obsédaient, mais j’avais peur qu’Akagi le prenne mal étant donné qu’ils ne pouvaient visiblement pas se supporter. Il valait mieux garder le silence pour le moment.
- Demain sans faute dans ce cas.
- Oui, pas de souci.

[vers le quartier résidentiel]

_________________


Dernière édition par Zelos le Mar 13 Jan - 1:39, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akagi

avatar

Profil MBTI : ESTP
Masculin
Couleur : =#990000
Messages : 131
Localisation : Sur le toit du lycée.
Emploi/loisirs : Dormir. Faire souffrir les élèves.

MessageSujet: Re: Zelos [26]   Mar 13 Jan - 0:28

Je sentais que Zéphyr réfléchissait beaucoup, notre histoire a l'air de beaucoup le troubler. C'est vrai que maintenant que j'y pense ça doit être perturbant de se retrouver dans sa situation... Mais j'aimerais qu'il me fasse assez confiance pour prendre tout ça en charge, et qu'il puisse s'abandonner à moi. Et puis il fallait avouer que je faisais beaucoup d'efforts pour lui dernièrement, il dit qu'il s'en rend compte mais il n'en fait pas autant de son côté... Ca commence à sérieusement me frustrer. L'ancien Zélos me contraignait moins.... Et il s'est tué à la fin. Détail important, tout de même. Mais vais-je pouvoir continuer à satisfaire ses caprices encore longtemps ?
J'avais laissé Zéphyr aller en cours, et j'étais moi-même parti dans ma salle. Les fans m'attendaient toutes groupées devant la porte.
- Professeur Akagiiiii vous voilà enfin !
- Que faisiez vous pour arriver si en retard ?
- Ma vie personnelle est remplie de dangers et d'imprévus... Il ne serait pas judicieux de vous en parler ♥
- Ooooooh. Mais vous n'étiez pas avec ce Zéphyr tout de même ?
- Arrêtez avec lui, laissez le tranquille. Il a le droit, comme tous les membres de mon fanclub, de me parler.
- Mais vous avez l'air de passer beaucoup de temps avec lui...
- C'est un ordre. Maintenant, à vos places !
Ils obéirent instantanément. Ils n'ont pas l'habitude de me voir aussi ferme.
Une fois ma journée terminée, je pris le chemin pour rentrer chez moi, sans croiser Zéphyr. Je songeai à ce qu'il allait se passer demain... Cette fois, il ne m'échappera pas.

[Vers le Quartier Résidentiel]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Zelos [26]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unknown Fate :: Monde Humain :: Leema :: Université-
Sauter vers: