Dieu, fainéant et se faisant trop vieux pour jouer aux Sims avec les humains, il envoie ses anges chercher un humain qui pourrait le remplacer. Les prétendants au titre devront prouver leur valeur en faisant... ce qui amusera Dieu sur le moment.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Akagi [20]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Akagi

avatar

Profil MBTI : ESTP
Masculin
Couleur : =#990000
Messages : 131
Localisation : Sur le toit du lycée.
Emploi/loisirs : Dormir. Faire souffrir les élèves.

MessageSujet: Akagi [20]   Lun 6 Avr - 19:26

J'avais donné mon casque de moto à Zéphyr, je me disais que ça pourrait calmer sa parano d'avoir un accident qui nous ferait du mal, car il ne semblait pas avoir beaucoup confiance en mes capacités de conduite. C'est triste de me sous estimer... Enfin, j'imagine qu'il apprendra.
Je me garai devant chez Hishigi et jetai un oeil à Zéphyr. Son casque clignotait, c'était une image marrante.
- Arrête de repeindre mon casque.
- Je ne fais pas exprès.
- Je sais bien.
Je lui donnai une tape sur le casque et descendis de ma moto.
- ... Comment dois-je me présenter ? Je dois lui dire que je suis au courant pour Zélos ?
- J'en sais rien moi, fais juste connaissance.
- C'est plus facile à dire qu'à faire, ce n'est pas une situation simple.
- Tu te prends vraiment trop la tête...
J'appuyai sur la sonnette.
- Attends...!

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Artémis

avatar

Profil MBTI : ENFJ
Couleur : =#ff6600
Messages : 48

MessageSujet: Re: Akagi [20]   Lun 6 Avr - 19:52

J'étais seule à la maison, et comme convenu je me préparai à la venue d'Akagi. Le fait qu'il n'ait pas pris la peine de préciser l'heure était d'ailleurs assez frustrant et stressant. Je ne me sentais pas très à l'aise. Quand la sonnette retentit, j'eus un sursaut. Je me levai du canapé et m'avançai vers la porte. Je vais donc rencontrer le nouveau copain d'Akagi, je me demande à quel point il lui ressemble. Je pris une grande respiration et ouvrit la porte. J'eus un mouvement de recul instinctif à la vue d'une espèce de boule de disco sur la tête de Zélos, peut être son fantôme, et attrapait en panique la bombe "non lacrymogène à effet inconnu mais qui sert vraisemblablement à me protéger d'Hishigi", et visait le clignotement. Puis j'entendis un cri, un cri provenant de Zélos.
- Aaaaaaaaah +.+
Akagi surgit et me pris la bombe des mains.
- Qu'est ce qui te prend Artémis ? Tu veux tuer Zéphyr ? Prends au moins le temps de le connaître avant de porter un jugement si dur.
... Zéphyr ? Je pris conscience de ma bétise. Quelle idiote je suis... Je dois être trop tendue. Je regardai plus attentivement ce "Zéphyr" et me rendit compte qu'il était parfaitement humain, et qu'il ressemblait comme deux gouttes d'eau à Zélos, il semblait juste avoir un... dérèglement capillaire. Ca plairait surement à Hishigi.
- Je suis désolée monsieur... Votre chevelure m'a surprise, j'étais assez tendue avant votre arrivée... Entrez vite et allongez vous.
Je ne savais pas comment réagir face à ce parfait sosie. Je commence à comprendre les doutes d'Akagi, mais qu'est ce qui l'a convaincu que ce n'était pas lui? Zéphyr se couvrait les yeux, ça a surement du faire mal... Quand il se décida à montrer son visage en entier, je remarquai que ses yeux clignotaient aussi à intervalle régulier, et lançait parfois quelques lasers de la couleur correspondante.
- ... C'est normal, ça ? C'était vendu avec les cheveux ?...
- Hm non mais c'est un concept intéressant haha. Ton look est encore plus particulier maintenant.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelos

avatar

Profil MBTI : ISFJ (ISTJ)
Couleur : #996633
Messages : 193

MessageSujet: Re: Akagi [20]   Sam 18 Avr - 14:28

Je n’avais même pas eu le temps de la saluer que la fille d’Akagi avait dirigé quelque chose qui ressemblait à une bombe lacrymogène contre moi. Je ne m’étais certes pas attendu à un accueil très chaleureux, mais je n’avais pas non plus envisagé qu’elle m’agresserait avant même d’avoir franchi le pas de sa porte.
La surprise et la douleur m’empêchèrent de me concentrer pleinement sur la conversation qui sembla s’ensuivre. Il me fallut quelques secondes pour réajuster convenablement ma vue, mais au vu de la tournure que prenait la discussion je regrettais presque de devoir revenir à la réalité. Pourquoi éprouvaient-ils le besoin de me parler de mes cheveux ? M’avaient-ils fait venir uniquement pour se moquer de moi ?
- …
- Allons, ne fais pas cette tête, tu n’es plus à un clignotement près.
- De quoi parlez-vous ?

- Tes yeux sont devenus assortis à tes cheveux.
- Ah ? Ils n’étaient pas comme ça avant ? C’est tellement synchronisé que je pensais que c’était fait exprès pour aller ensemble.
Etait-ce donc une malédiction ? Je ne m’étais toujours pas habitué à mes cheveux, et voilà qu’il faudrait que je cache également les yeux. J’aurais voulu pouvoir observer l’ampleur du drame, mais j’avais peur de ne pas être réellement prêt à l’affronter. Je me contentai donc de baisser la tête et de river mon regard au sol.
- Quelque chose ne va pas ?
- Non, non. Tout va très bien.
- Il est juste timide. Ca cause beaucoup de problèmes d’ailleurs.
Je pris la peine de lever les yeux afin de lui intimer silencieusement de ne pas aller plus loin dans ses allusions plus ou moins discrètes. Il me répondit par un sourire un coin et un clin d’œil.
- J’y pense, est-ce que vous voulez du café ?
- Oui, s’il vous plaît.
- Est-ce que tu comptes vraiment la vouvoyer elle aussi ?
- Pas besoin d’être aussi formel, surtout si nous allons vivre ensemble.

- D’accord.
Elle tourna les talons en direction de la cuisine, et j’en profitai pour glisser ma main dans celle d’Akagi et me blottir contre son torse.
- Qu’est-ce qui t’arrive ?
- Elle me déteste… Et vous empirez les choses…
- Pourquoi est-ce que tu es toujours aussi mélodramatique ?

- …
Je me blottis un peu plus contre lui, et il me ceintura la taille de son bras.
- Je voulais juste que tout se passe bien.
- Tout se passe bien justement, tu n’as aucune raison de te mettre dans cet état.
- Alors que ce serait-il passé sinon ? Un coup de taser à 300.000 volts en plus de la bombe lacrymogène pour faire bonne mesure ?

- Mais quelle chochotte, c’était juste un léger accident. Prends le comme un « bienvenue ».
Il semblait le prendre tellement légèrement que j’en venais presque à me dire que ce qui s’était passé était en effet tout à fait normal. Décidément, son flegme m’étonnerait toujours.
J’entendis Artémis revenir, et je me dégageai donc rapidement de l’étreinte d’Akagi pour prendre la tasse de café qu’elle me tendait. J’en profitai pour en siroter quelques secondes afin de me concentrer sur autre chose et diminuer ma nervosité.
- Je suis désolée pour tout à l’heure, j’espère que vous ne m’en voulez pas.
- Non, tout va bien, il n’y a pas de souci.
- Tu as l’air soucieux pourtant.
- C’est sa tête habituelle, n’y fais pas attention.
- …
- Alors, nous devrions commencer par les présentations. Je ne sais pas grand-chose de toi.

- Et bien…
- Sa vie est passionnante, je ne m’en lasse pas !
Cela faisait plus ou moins longtemps que je n’avais pas pensé à toute cette histoire, principalement à cause d’Akagi. Ou peut-être grâce à lui ? En tout cas si j’abordais à nouveau le sujet, il me tournerait sans aucun doute à nouveau en dérision. De plus, ce n’était pas exactement un thème que j’avais envie d’aborder devant sa fille. Il était peut-être trop tard pour faire une bonne impression, mais il valait mieux éviter d’empirer les choses.
- Rien de passionnant, loin de là. J’ai déménagé et je me suis inscrit à la fac.
- Et c’est là que tu as rencontré Akagi je suppose ?
- Voilà.

Il fallait probablement que j’ajoute quelque chose à ce sujet, mais que dire ? Qu’il m’avait suivi et harcelé à propos d’un fantôme pendant des jours ? Que toute la fac se doutait qu’il se passait quelque chose entre nous ? Qu’il ne m’avait absolument pas averti en avance qu’il allait me la présenter ? Qu’il ne m’avait même pas dit qu’elle avait quasiment notre âge ? C’était d’ailleurs bien étrange.
- Pourquoi est-ce que tu es aussi timide aujourd’hui ?
- Ce n’est pas ça… Je n’ai pas grand-chose à dire d’intéressant à mon sujet. Si vous me parliez plutôt de vous deux ? Pourquoi décider de vivre à nouveau ensemble alors que vous viviez visiblement chacun de votre côté jusqu’à présent ?
Je me demandais s’il l’un des deux en viendrait à évoquer le sujet de Zelos. Ils vivaient probablement tous les trois avant, cela me permettrait peut-être d’en apprendre un plus sur le sujet, s’ils étaient d’humeur coopérative.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akagi

avatar

Profil MBTI : ESTP
Masculin
Couleur : =#990000
Messages : 131
Localisation : Sur le toit du lycée.
Emploi/loisirs : Dormir. Faire souffrir les élèves.

MessageSujet: Re: Akagi [20]   Lun 20 Avr - 21:30

Je tentais tant bien que mal de détendre Zéphyr en le faisant relativiser, mais il semblait s'être retiré dans sa coquille. Cela dit, sa façon de se blottir contre moi était appréciable et me rassurai quant au fait qu'il me faisait confiance. Enfin en y réfléchissant il ne m'aurait pas suivi si ce n'était pas le cas. Cette pensée me donna espoir.
- Je pense simplement que la collocation serait agréable, j'aimais vivre avec elle, et jouer au papa était amusant.
- ...
- Tu sembles perplexe.
Son regard disparu et pris un air sérieux, presque froid.
- Hmpf. De toute façon, je ne dois pas encombrer plus Hishigi. Et je te connais déjà Akagi, je pense pouvoir te faire confiance pour la cohabitation un petit moment. Mais seulement temporairement.
- Pourquoi tant de retenue ?
- Eh bien tu me présentes un sosie de Zélos, dont j'ai encore du mal à me remettre de la disparition, et tu me proposes d'habiter avec lui "comme avant". C'est brusque, ce n'est pas forcément simple à gérer, tu sais.
J'oubliais qu'elle était sensible, la petite...
- Ca ne te fait pas plaisir que j'aie trouvé un nouveau parent pour toi?
- Tu n'es pas mon père, et ce n'est pas Zélos. Il est inutile que je me trouve un père à mon âge, c'est inutile maintenant. Il est trop tard. Je cohabiterai un moment avec vous, et je m'en irai.
Elle se tourna vers Zéphyr.
- Mais rassurez vous, je ne compte pas être désagréable avec vous, et je vous promets que l'incident de la bombe ne se reproduira plus... J'en parlerai à Hishigi pour qu'il répare ça. Je suis simplement énervée contre Akagi.
Zéphyr semblait gêné par la situation. Je croisai les jambes.
- Je vois ça ! Ca ne te ressemble pas beaucoup. Qu'ai je fait de si irritant ?
- La phrase sous entendant au début que c'était marrant de jouer au père avec moi, et la façon brutale que tu as de m'exposer les événements.
Peut être fait elle référence à ce qui s'est passé entre nous, et ce à quoi ça a mené.
- Tu as accepté, pourtant.
- C'est la meilleure option qui s'offre à moi.
- C'est dommage d'en arriver à être si froide. J'espère que ça te passera avant qu'on emménage.
- Comme je l'ai dit je n'ai pas l'intention d'être agressive pendant le séjour. Désolée monsieur Zéphyr, vous devez être un peu déstabilisé... J'en reparlerai peut être avec Akagi plus tard, sans vous importuner.
- Quelle délicatesse.
Je ne comprenais pas l'attitude d'Artémis, était ce la peine d'être si froide avec moi ? Et devant Zéphyr, qui n'a rien à voir avec ça ? Peut être que Narcisse l'a influencée...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelos

avatar

Profil MBTI : ISFJ (ISTJ)
Couleur : #996633
Messages : 193

MessageSujet: Re: Akagi [20]   Jeu 30 Avr - 1:54

Je ne m’étais pas encore totalement remis de la surprise de la bombe lacrymogène et voilà qu’une autre scène dramatique était déjà en train de se dérouler. Je ne comprenais pas vraiment tout ce qu’ils se disaient, mais apparemment cela avait – encore – un lien avec Zelos. En tout cas, leur relation semblait catastrophique. Encore un mystère que je ne pourrais probablement pas résoudre avant un moment a priori. Mais leur mauvaise entente était sûrement temporaire. Après tout Akagi semblait relativement surpris par son comportement, et puis s’il m’avait proposé cette colocation il devait s’attendre à ce qu’elle accepte avec enthousiasme. Ou bien il ne l’avait tout simplement pas prévenue, comme il l’avait fait avec moi. C’était tout à fait possible après réflexion…
Quoi qu’il en soit, toute forme de cohabitation était visiblement impossible, ce n’était pas vraiment la peine de se pencher sur le sujet. Certes, elle avait accepté pour la forme, mais il était tout simplement impensable de vivre dans une telle ambiance, cela ne serait sain pour personne. Encore moins pour elle d’ailleurs puisque je lui rappelais Zelos et qu’elle semblait tenir à lui.
- Bon, et bien en tout cas je suis ravi d’avoir pu faire votre connaissance. Je suppose que nous allons réfléchir à tout ça au calme.
- C’est une bonne idée.
Je me levai du canapé et glissai ma main dans celle d’Akagi lorsqu’il fit de même.
- A une prochaine fois.
- Au revoir.
Nous sortîmes en dehors de la maison et je sentis la pression retomber progressivement.
- Est-ce que ça va ?
- Oui pourquoi ?
- Et bien cela ne vous ressemble pas de ne pas parler pendant aussi longtemps.
- Cela ne fait même pas une minute.
- C’est bien ce que je dis. Je suis désolé pour ce qui vient de se passer.
- Qu’est-ce que tu veux dire ?
- Et bien la situation a été assez désagréable pour moi alors que je n’étais qu’un "témoin". Cela devait être pire pour vous. Et je suppose que c’est de ma faute si cela s’est passé de cette manière.
- Qu’est-ce que tu racontes ? Elle fait juste une crise temporaire, rien de grave c’est habituel. Ca va lui passer.
- Vu tout ce qu’elle a dit, honnêtement j’ai du mal à y croire. C’est compréhensible d’un côté si elle n’a pas encore fait son deuil.

Il me lâcha la main et me pris subitement dans ses bras.
- Arrête de te prendre la tête pour des choses aussi insignifiantes. Tout ce qui compte c’est que nous vivions ensemble.
Je fus surpris par son geste et ses propos. J’avais encore du mal à comprendre sa manière de penser, il m’était pour le moment plus simple de me laisser porter par le courant, mais j’aurais aimé qu’il s’ouvre un peu plus à moi. Nous n’étions pas vraiment ensemble mais cette histoire prenait une dimension imprévue dans ma vie. Résoudre le mystère de Zelos me permettrait d’y voir plus clair dans bien des domaines, et probablement de me faciliter la suite des événements. J’avais envie de lui demander des explications mais il valait mieux ne pas le brusquer, surtout après ce qui venait de se passer. A vrai dire, j’espérais encore qu’il aborde le sujet de lui-même, même si je n’y croyais plus qu’à moitié.
- Je suppose que nous pouvons vivre uniquement tous les deux dans ce cas, le temps que votre fille accepte votre proposition. Enfin, sauf si vous voulez trouver un autre colocataire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akagi

avatar

Profil MBTI : ESTP
Masculin
Couleur : =#990000
Messages : 131
Localisation : Sur le toit du lycée.
Emploi/loisirs : Dormir. Faire souffrir les élèves.

MessageSujet: Re: Akagi [20]   Sam 2 Mai - 20:34

"Ma fille" ? Apparemment, ce n'était plus le cas. Je crois que je n'étais pas le père qu'elle recherchait, peut être qu'elle ne m'a jamais considéré comme "son père". A vrai dire en y réfléchissant, je ne pense pas que je remplissais ce rôle. Nos âges devaient être trop proches pour que je lui apporte quoique ce soit. Je ne sais pas encore ce que c'est que d'être un père.
- Non. Vivre avec toi sera amplement suffisant <3 nous pourrons toujours faire d'autres petits bébés pour remplir l'espace vide.
- "Remplir l'espace" ? C'est comme ça que tu imagines le fait d'avoir des enfants ? De toute façon, nous sommes deux hommes, nous ne pouvons pas procréer.
- Eh bien je suis en pleine réflexion sur le sujet d'être père, justement. Tu aimerais l'être ?
- C'est peut être un peu tôt pour en discuter...
- C'est vrai. Bon, tu emménages ce soir chez moi du coup.
- Où est le point d'interrogation ?
- Il n'y en a pas.
- J'ai besoin de temps pour préparer mes affaires, j'ai besoin d'un peu de temps pour me préparer.
- Nous pouvons déjà commencer par y dormir une nuit.
- Mais... Bon, ça ne peut pas me faire de mal après tout.

[Vers chez Akagi]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelos

avatar

Profil MBTI : ISFJ (ISTJ)
Couleur : #996633
Messages : 193

MessageSujet: Re: Akagi [20]   Sam 30 Mai - 2:12

Je fus réveillé par des bips étouffés mais réguliers. Je mis une bonne minute à rassembler le courage nécessaire pour me lever et trouver la source de ce bruit. Je finis par retrouver mon portable en dessous des nombreux vêtements éparpillés au sol. Je coupai le son du réveil et restai debout un moment. Il était l’heure d’aller en cours, mais j’étais épuisé. Valait-il mieux y aller par acquis de conscience au risque de m’endormir sur la table ?
Indécis, je finis par me glisser à nouveau dans le lit. Je pouvais bien m’accorder quelques minutes de sommeil de plus. A peine avais-je fini de remettre l’oreiller en place et d’y poser ma tête que je sentis une main se poser sur mon ventre et me ramener en arrière.
- Quelle énergie de si bon matin.
- Il faut bien profiter de notre première journée ♥
- J’espère que vous entendez cela de manière chaste.

Sentir sa langue sur mon oreille m’indiqua assez clairement que non.
- Je n’arrive pas à croire que vous ne soyez pas fatigué. Trois fois cette nuit ce n’était pas suffisant ?
Il me retourna vers lui et m’embrassa.
- Je veux que tu te souviennes de cet emménagement comme la meilleure journée de ta vie.
Je me blottis un peu plus contre lui.
- Croyez-moi, m’en souvenir comme la meilleure nuit de ma vie est largement suffisant. J’ai compris que vous étiez exceptionnellement doué pour ce genre de chose. Maintenant, vous pourriez me montrer vos autres talents.
- C’est-à-dire ?
- Et bien, je ne sais pas moi, ramener du jus d’orange et des croissants chauds par exemple ?

Il secoua vivement la tête d’un air affligé.
- Tu ne sais vraiment pas profiter des bonnes choses.
- Pourtant j’ai bien profité de vous cette nuit il me semble. Puisque nous allons être colocataires il vaudrait mieux que nous prenions le temps de développer notre "relation" non ?
- Est-ce que t’apporter des croissants est censé faire partie de ce développement ?
- Pas obligatoirement, mais disons que cela rendrait la colocation très agréable.
- Quel enfant gâté.

- Je ne sais pas si vous êtes vraiment bien placé pour faire ce genre de remarque.
Il bâilla ostensiblement et s’étira avant de se lever. Je me redressai afin de l’attraper par le poignet.
- Je plaisantais. Restez encore un peu.
- Alors, tu ne sais pas ce que tu veux ?
- Si. Je veux que vous reveniez vous coucher à côté de moi pour discuter.
- J’ai connu plus intéressant comme programme.
- Vous finirez peut-être par rendre ça intéressant, qui sait.

Il finit par venir se recoucher, et j’en profitai pour me blottir à nouveau contre lui. Après quelques minutes à me contenter de ressasser silencieusement mes pensées je fus interrompu par la voix d’Akagi.
- C’est ton concept de la discussion ?
- Et bien vous n’aviez pas vraiment l’air emballé. Mais si vous voulez réellement discuter, je voulais vous poser une question.
- Oui ?
- Est-ce que vous décidez de vivre avec chaque personne avec qui vous couchez ?
- Bien sûr que non.
- Parce qu’il n’y aurait pas assez de place ?
- Entre autres oui, mais c’est surtout parce que ça ne m’intéresse pas.

Je ne parvenais toujours pas à le comprendre. Il n’avait en effet pas l’air d’être du genre à s’attacher à ses conquêtes, mais son comportement était assez contradictoire. Que faisais-je donc ici dans ce cas ? Avais-je droit à ce traitement privilégié uniquement parce que je ressemblais à son ex ? Probablement, mais tant qu’il ne m’identifiait pas à lui, ce n’était pas forcément une mauvaise chose.
- C’est vrai que vous semblez plutôt du genre indépendant. Cette lubie de colocation finira probablement par vous passer.
Ce qu’avait dit sa fille semblait aller en ce sens en tout cas.
- Ce n’est pas une lubie. Nous allons fonder un vrai foyer ♥
- Oui bien sûr, je m’y vois déjà. Nous adopterons une fille et nous l’appellerons Capucine. Nous peindrons sa chambre en vert et nous y mettrons un aquarium géant avec des nénuphars et des crapauds.
- Non, les crapauds font bien trop de bruit.
- C’est vraiment la seule chose qui vous paraît étrange là-dedans ?
- Non, le choix de prénom est à revoir aussi mais je ne voulais pas te vexer.

Je me retournai pour le regarder. Etait-il sérieux ? Il semblait ne jamais l’être, mais qui sait ?
- Si cela peut vous rassurer cela n’arrivera pas de toute manière, donc il n’y a pas vraiment besoin de réfléchir à un prénom crédible.
- Pourquoi donc ?
- Dois-je vraiment prendre la peine de répondre à cette question ?
- Pas vraiment, je pourrais te faire un enfant à la place ♥
- J’aimerais bien voir ça.

J’attrapai sa main qui s’était rapidement dirigée vers ma hanche.
- Pas dans ce sens-là.
- Moi qui trouvais que cette discussion devenait enfin intéressante, je suis déçu.
- Et si vous étiez sérieux encore une minute plutôt ? Enfin c’était un sérieux tout relatif, mais peu importe. J’étais déjà presque fier de vos progrès.
- Si tu veux parler d'un sujet sérieux, j'aimerais savoir si tu comptais me tutoyer un jour.
- Bien sûr. Dès que j'aurai mon diplôme.
- C'est assez inquiétant parce que tu n'as pas vraiment l'air d'essayer de l'obtenir.
- A qui la faute ?! Mais peu importe, je voulais aborder un autre sujet. C’est un peu étrange d’en parler de cette manière, mais qu’attendez-vous de cette colocation ? Cela a l’air de vraiment compter pour vous.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akagi

avatar

Profil MBTI : ESTP
Masculin
Couleur : =#990000
Messages : 131
Localisation : Sur le toit du lycée.
Emploi/loisirs : Dormir. Faire souffrir les élèves.

MessageSujet: Re: Akagi [20]   Sam 30 Mai - 21:20

- Je pensais l'avoir formulé clairement, mais j'attends qu'on construise un foyer agréable à vivre.
- Qu'entendez vous par "foyer agréable à vivre" ?
- Un foyer avec toi et moi qui faisons souvent l'amour et dont des enfants en naîtront.
- Vous envisagez donc vraiment d'adopter des enfants avec moi?
- Eh bien oui.
- Nous venons juste d'emménager ensemble, ce n'est pas précipiter les choses ?
- Je ne fais qu'exprimer une envie, ce n'est pas précipiter les choses.
- Je préfère attendre, je ne sais pas si je serai prêt à jouer le rôle de parent... Mis qu'est ce qui fait que vous voulez vivre avec moi spécifiquement ? J'imagine que vous avez plusieurs conquêtes.
- Eh bien oui mais tu m'amuses et m'intéresse plus que les autres.
- C'est tout ?
- Je trouve que c'est déjà bien. Mais j'aime faire l'amour avec toi aussi si tu en doutais. Tu te poses trop de questions inutiles... Profite juste du moment.
Je rapprochai sa taille de la mienne et déposai un baiser sur son front.
- Vous avez peut être raison...
- Evidemment.
- Mais j'ai besoin de réponses claires et de savoir où cela mè...
Je l'embrassai pour le faire taire, en espérant qu'il profite de ce baiser, sans chercher de réponses inutiles qui gâchent les moments passés.
- Ca va mieux tu as arrêté de te prendre la tête inutilement ?
- Hm peut être qu'il faudrait quelque chose en plus pour que j'arrête.
- Fallait le dire plus tôt...
Je souris, et l'embrassai de nouveau plus intensément, et lui refis l'amour. Nous nous rendormîmes ensuite aux côtés de l'autre.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelos

avatar

Profil MBTI : ISFJ (ISTJ)
Couleur : #996633
Messages : 193

MessageSujet: Re: Akagi [20]   Ven 5 Juin - 18:09

Je poussai avec lassitude la porte de la maison.
- Je suis rentré !
N’obtenant pas de réponse, je rentrai dans sa chambre et le trouvai assis devant son bureau. Je m’approchai de lui, me baissai et l’enlaçai.
- Alors, je n’ai pas le droit à mon baiser de bienvenue ?
- Dans une minute, j’aimerais me débarrasser rapidement de ces copies.
- Je passe après votre travail maintenant ? C’est assez inquiétant venant de vous. J’ai fait quelque chose de mal ? Moi qui avais passé ma journée à penser à vous.

- Pas du tout, mais puisque tu es si impatient…
Il se tourna  vers moi et glissa sa main derrière mon cou avant de m’embrasser.
- Où étais-tu d’ailleurs ?
- A la bibliothèque universitaire avec Candy. Je me suis dit qu’il fallait que je travaille pour avoir mon diplôme et pouvoir vous tutoyer. Et puis comme ça, cela vous laissait un peu de temps pour vous. Nous sommes pratiquement toujours ensemble depuis que j’ai emménagé, je pense qu’il vaut mieux qu’on se laisse un peu respirer de temps en temps. Cela vous laisse du temps pour vos autres activités. Même si je ne pensais pas pas vraiment que vous l’emploieriez à corriger des copies.
Il ne fit aucun commentaire, visiblement concentré sur le tas de feuille sur son bureau. J’aurais voulu profiter de ce moment pour aborder plus en profondeur la nature de la relation qui s’était établie entre nous, et surtout sur les implications qui en découlaient. Je ne savais pas vraiment s’il avait eu l’occasion de voir d’autres personnes, et je ne voulais pas le contraindre à suivre une quelconque restriction, au risque de le lasser. Surtout que nous n’étions pas officiellement en couple, malgré ce que devait en penser l’intégralité des étudiants – et professeurs ? – de l’université.
Je finis par me focaliser à nouveau sur le présent, et observer plus attentivement les copies qui traînaient sur le bureau.
- Oh, c’est ma promotion ? Combien j’ai eu ?
- Trois sur vingt. Félicitations.
- Sérieusement ? Vous m’aviez promis d’être clément parce que vous m’aviez empêché de travailler je vous le rappelle !
- Je l’ai été, c’est pour ça que ta note est trois fois plus élevée que le moyenne.
- Je vois…

Je m’assis à califourchon sur lui et l’embrassai langoureusement.
- Si c’est ta manière de me remercier de ma gentillesse : de rien.
- Non pas vraiment, c’était plutôt une tentative de corruption de fonctionnaire pour remonter ma note.
- Désolé, ça ne fonctionnera pas, je ne fais pas de traitement de faveur au sein de mon travail. Mais je peux te faire l’amour à la place pour te consoler.

- Merci, c’est trop généreux de votre part. Je me sens profondément honoré.
Il me lécha le cou et commença à me faire un énième suçon.
- C’était ironique. Mais je suppose que vous le savez déjà. Et que vous vous en fichez.
- Exactement.
Il me mordilla le lobe de l’oreille tout en commençant à me déshabiller.
- Est-ce que vous vous rendez compte que vous m’obligez soit à passer mes journées ailleurs pour réviser, soit tenter de corrompre les autres profs pour rattraper ça ?
- Chut. Tu penseras plus tard.
Partagé entre mon irritation passagère et mon envie de lui, je ne savais pas vraiment s’il fallait que je l’arrête. Il m’était de plus en plus difficile de lui dire non.
Finalement, la sonnerie de son portable m’aida à trancher.
- Je crois que c’est un signe du ciel me disant de vous priver de sexe jusqu’à ce que vous me mettiez la moyenne.
Je pris son portable sur son bureau sans lui laisser le temps de réagir, décrochai, et lui tendis.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Yukimura

avatar

Profil MBTI : ESTP
Couleur : #009900
Messages : 36

MessageSujet: Re: Akagi [20]   Ven 5 Juin - 18:12

- Akagiii comment vas-tu ? ♥ Je voulais te proposer te faire une colocation. De nombreux clubs échangistes ont ouvert à Jackville, je me disais que ça t'intéresserait peut-être d'y vivre. La maison est grande, tu pourrais ramener ton chéri ♥ Qu'en penses-tu ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Akagi

avatar

Profil MBTI : ESTP
Masculin
Couleur : =#990000
Messages : 131
Localisation : Sur le toit du lycée.
Emploi/loisirs : Dormir. Faire souffrir les élèves.

MessageSujet: Re: Akagi [20]   Sam 6 Juin - 0:57

Décidément le niveau de mes élèves n'atteignait toujours pas les sommets visés... Mon objectif était simple, je les sous notais afin qu'ils ne cessent de se dépasser, puisque je ne suis moi même pas là pour leur faire cours la plupart, voire majorité du temps. C'est problématique... Il faudrait que j'instaure un système de diaporama où je leur envoie des textes de conseils qui leur serviraient de cours... avec de jolies photos de moi pour capter leur attention. Je pourrais alors consacrer mon temps à d'autres choses, il faut que je me trouve des activités plus stimulantes maintenant que je vis avec la personne que je voulais.
Sa façon de capter mon attention était d'ailleurs à croquer... J'aurais voulu en profiter, mais le sujet de l'appel de Yukimura était assez intéressant pour que j'y prête attention.
- Akagiii comment vas-tu ? ♥ Je voulais te proposer te faire une colocation. De nombreux clubs échangistes ont ouvert à Jackville, je me disais que ça t'intéresserait peut-être d'y vivre. La maison est grande, tu pourrais ramener ton chéri ♥ Qu'en penses-tu ?
Ce changement de ville me ferait du bien, en effet.
- Idée intéressante ♥
- J'étais sûr que ça te plairait ! ♥
- Quand comptes tu y emménager ?
- Dés demain ♥
- Tu ne perds pas de temps... Bien, je te rejoindrai bientôt, dans quelques jours disons.
- Tu ne veux pas venir dés demain ? é.è
- Non j'ai encore des choses à faire ici.
- Oh je vois tu veux passer du temps à deux avec ton chéri... ♥
- Entre autre. Je dois te laisser, je suis occupé ♥
- Je vois, passe quand tu veux au xxx xxx xxx Jackville. Passez un bon moment alors ♥♥♥
Je raccrochai.
- Qu'est ce qu'il te voulait ? Il compte déménager ?
- Ouais, et moi avec.
- Comment ça ?... Tu quittes la maison ?
- En effet.
- Je venais juste d'emménager ici, qu'est ce qui vous prend ?
Je lui fis un bisou sur le front.
- Ne t'en fais pas je compte bien t'emmener avec moi.
- Merci de cette considération. Mais ça reste soudain... Je venais juste de me faire à cet endroit.
- C'est pour ça que je lui ai dit que je le rejoindrai dans quelques jours.
- Vous avez une idée de comment est la maison ? Nous n'avons même pas pu la visiter, et qu'est ce que vous pousse à vouloir changer d'habitation ? Vous avez un appartement correct.
- Ne t'en fais pas on changera les éléments qui ne te plaisent pas, je veux que tu y vives bien. Eh bien j'avais envie de changement.
- Et une petite visite avant de faire le choix d'y emménager n'aurait pas été plus... économique ?
- Tu es trop prévoyant... On verra sur le moment ne t'en fais pas. En attendant, nous avons d'autres choses à faire ♥
xxxxxxxxxxxxxxxxxx
Après avoir joui tous deux dans les bras de l'autre, Zéphyr me posa d'autres questions.
- Akagi...
- Hmm?
- Pourquoi est-ce que vous avez accepté l'offre de Yukimura ? Je pensais que vous vouliez qu'on fonde un foyer à deux.
- Sa présence ne nous en empêchera pas, et puis nous avons tout notre temps il nous suffira de bouger quand nous en aurons marre.
- Je pense que je vais avoir du mal à suivre votre rythme... Vous êtes trop imprévisible.
- Tu veux que je te prévienne 10 jours à l'avance de mes prochaines envies ?
- Ca m'aiderait je pense...
- Hm tu veux qu'on emménage dans 10 jours alors ?
- Si vous n'avez rien de mieux à offrir, oui.
- Ce que tu es tendu... Cela ne sert à rien de prévoir autant, la vie perd de son charme. Mais je ferai un calendrier avec mon emploi du temps si tu veux.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Akagi [20]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Akagi [20]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unknown Fate :: Monde Humain :: Aloss :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: