Dieu, fainéant et se faisant trop vieux pour jouer aux Sims avec les humains, il envoie ses anges chercher un humain qui pourrait le remplacer. Les prétendants au titre devront prouver leur valeur en faisant... ce qui amusera Dieu sur le moment.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zelos [31]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelos

avatar

Profil MBTI : ISFJ (ISTJ)
Couleur : #996633
Messages : 193

MessageSujet: Zelos [31]   Sam 11 Juil - 1:16

Je sentis le matelas s’affaisser légèrement à côté de moi, et une main se poser sur mon épaule.
- Qu’est-ce que tu fais ?
- Ça ne se voit pas ? Je me repose.
- Si, ça se voit rassure-toi, mais tu ne crois pas que tu devrais être en train de faire autre chose ?
- Comme quoi ?
- Et bien tes valises par exemple. Ça serait une bonne idée.

Je me renfrognai et tirai la couverture de manière à y enfouir mon visage.
- Qu’y a-t-il ?
- Je pense qu’il vaudrait mieux que vous y alliez sans moi.
- Hors de question, visiblement si je ne suis pas là pour te traîner dehors tu ne sortiras jamais de cette chambre.

- Oui, justement… Je compte rester ici.
Il m’arracha brusquement la couverture des mains.
- Je peux savoir ce qui te prend ?
Je détournai les yeux afin de ne pas soutenir son regard.
- Je pense juste qu’il ne s’agit pas d’une bonne idée. Mais allez-y, vous.
- Et pourquoi est-ce que tu me parles de ça seulement maintenant ?
- J’ai essayé de vous le faire comprendre. Je n’aurais même pas dû avoir besoin de le faire à vrai dire. Vous vous rendez compte que vous voulez me faire vivre avec un ami de votre ex ? Et votre sex-friend qui plus est je suppose ? Ce n’est pas exactement ce que j’appellerais un cadre sain. Il y a certaines choses qui se doivent de rester cloisonnées.
- Arrête de te prendre la tête pour ça. Il n’y a absolument pas de raison de t’inquiéter, je suis sûr que tu t’entendras à merveilles avec lui.
- J’ose espérer que vous n’avez pas dans l’idée de faire une sorte de liaison à trois permanente, parce que je ne suis pas intéressé du tout.
- Est-ce que tu pourrais calmer ta paranoïa quelques secondes et réfléchir de manière logique ?
- Non je ne crois pas… C’est ce que j’aurais souhaité pourtant.

- Mais qu’est-ce qui te fait paniquer à ce point ?
Je n’en étais pas vraiment sûr à vrai dire. Beaucoup de petites choses probablement. Je n’avais pas les idées très claires.
- Allez, je suis convaincu que tu t’entendras très bien avec lui en plus.
- Permettez-moi d’en douter.
- Pourquoi tant de scepticisme ?
- Et bien vous et moi n’avons pas exactement le même genre de fréquentations.
- Tu penses que tu ne t’entendrais pas avec mes amis ?
- Probablement pas pour la majorité. En plus celui-ci je l’imagine bien comme la blonde hystérique qui se met toujours au premier rang et qui fait exprès de faire tomber ses stylos pour vous montrer son décolleté plongeant du jour. Vous savez, celle qui a essayé de m’empoisonner à l’arsenic.
- Tu veux dire celle qui t’a offert un verre de limonade pour te draguer ?
- Croyez-moi, ce n’était certainement pas de la limonade, et ce n’était surtout pas pour me séduire. Vous pouvez vraiment être naïf parfois…
- Bien sûr, il est tellement plus logique de penser qu’elle voulait t’assassiner devant témoins et de finir sa vie en prison, plutôt que de se dire qu’elle voulait juste t’offrir une boisson pour te faire plaisir.
- Que voulez-vous, le cœur a ses raisons que la raison ignore.
- Il me semble que tu as perdu la raison surtout. Mais pour rebondir sur ce que tu disais, non, il ne ressemble pas à cette fille.
- Moui…
- Quoi ? Tu es jaloux en fait ? ♥
- Si c’était le cas je serais parti il y a bien longtemps.
- Je ne pense pas, c’est dur de renoncer à profiter de moi ♥ Et puis je prends soin de toi.

- Hmm c’est vrai…
Je finis par me redresser afin de poser ma tête sur son épaule.
- Mais justement, maintenant que je viens à peine de trouver un semblant de stabilité je n’ai pas envie de tout remettre en question. Trois déménagements en si peu de temps je ne pense pas que ce soit raisonnable.
- Un peu de changement ne fait jamais de mal.
- Est-ce que vous appliquez votre philosophie dans tous les domaines ?
- C’est-à-dire ?
- Et bien par rapport à mes cheveux par exemple. Leur couleur est variable, cela devrait vous plaire non ?
- J’aimerais savoir comment tu fais pour en revenir à ce sujet plus ou moins subtilement en permanence.
- C’est parce que je suis doué.
- Je vais finir par croire que tu les adores.
- Disons que je m’y suis habitué maintenant. De là à dire que je les apprécie c’est un bien grand mot.
- Ils sont très bien, il était temps que tu les acceptes.
- Vous essayer de m’amadouer ?
- Est-ce que ça fonctionne ?
- Non. Mais je veux bien essayer de faire un effort pour vous.
- Ah donc tu vois que ça a marché ♥
- Non… Un peu ? Bref, je vais préparer mes affaires.

Après tout, il faisait de nombreux efforts pour moi, je pouvais bien essayer de faire fonctionner les choses après ce nouveau déménagement. Ce n’était probablement pas définitif de toute manière. Il ne pouvait pas vraiment se contenter d’une routine monotone. Autant profiter du temps qu’il nous restait ensemble jusqu’à ce qu’il se lasse.

[vers le quartier pavillonnaire]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Zelos [31]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unknown Fate :: Monde Humain :: Aloss :: Quartiers résidentiels-
Sauter vers: