Dieu, fainéant et se faisant trop vieux pour jouer aux Sims avec les humains, il envoie ses anges chercher un humain qui pourrait le remplacer. Les prétendants au titre devront prouver leur valeur en faisant... ce qui amusera Dieu sur le moment.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Zelos [32]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Zelos

avatar

Profil MBTI : ISFJ (ISTJ)
Couleur : #996633
Messages : 193

MessageSujet: Zelos [32]   Sam 26 Déc - 23:39

- Vous pouvez venir à table, j’ai préparé à manger.
- Je n’ai pas vraiment faim…
- Viens voyons, tu ne manges plus rien en ce moment. En plus j’ai préparé quelque chose de très spécial, je suis sûr que ça te plaira.
- Je peux t’accompagner mais je ne te garantis pas que je mange énormément. Je ne suis pas vraiment en état de dîner.
- Dès que tu goûteras tu seras conquis, je ne m’en fais pas à ce sujet.
Je me levai péniblement du canapé, tout en emportant avec moi la couverture qui me recouvrait, afin de me diriger vers la cuisine.
- Pourquoi as-tu mis trois couverts ?
- Je ne vais pas gâcher mon talent pour nourrir Akagi, il ne le mérite pas. C’est bien trop bon pour quelqu’un d’aussi méprisable.
- Je m’en doutais, mais Yukimura n’est pas là. Akagi non plus d’ailleurs mais je suppose que cela ne change rien au problème.
- Où est-il allé ?
- Je n’en sais rien.
- Est-ce qu’il t’a dit quand il comptait revenir ?
- Non désolé. On peut toujours l’attendre si tu veux, il ne va peut-être pas tarder.
Il sembla hésiter un moment avant de se résigner.
- Non, ça va refroidir.
- Je n’ai pas très faim ça ne me dérange pas, et puis on peut toujours le faire réchauffer.
- Ce n’est pas la peine.
J’avais envie de lui remonter le moral, mais je n’avais pas vraiment non plus envie de lui tenir des propos que lui et moi savions parfaitement faux. Il pouvait tout à fait revenir la semaine prochaine, il était ridicule de l’attendre sans avoir de ses nouvelles.
- Tu as essayé de l’appeler ?
- Non.
Sentant qu’il voulait changer de sujet, je m’assis à table et jouai du bout du doigt avec une fourchette.
- Qu’y a-t-il au menu alors ?
Il retrouva un léger sourire et se retourna vers un plateau trônant sur un plan de travail, qu’il déposa délicatement sur la table.
- Alors en entrée, des piments fourrés, avec une sauce à la moutarde !
- Fourrés à quoi ?
- C’est une surprise. Goûte et dis mois si tu devines.
- Je vais essayer.
J’avalai un petit piment et manquai m’étouffer dans une interminable quinte de toux.
- Ne me dis pas qu’ils sont sérieusement fourrés au poivre…

- Si, bravo ! Alors, qu’en penses-tu ?
- C’est beaucoup trop piquant !
- Ah bon ? Pourtant j’ai mis du poivre doux.
- Je ne suis pas sûr que cela fasse une grande différence au point où cela en est.
- Peut-être que tu es très sensible à cette saveur.
- C'est une possibilité mais honnêtement je ne pense pas que ce soit le problème.
- Bon, nous pouvons passer directement passer au plat principal dans ce cas.
- Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée. Mon estomac n’était pas déjà dans un excellent état mais maintenant…
- Tu ne manges presque plus rien ces derniers jours, comment cela se fait-il ?
- Je ne sais pas trop, j’ai régulièrement la nausée, dès que j’avale quelque chose je finis par le vomir.
- Cela a l’air de durer depuis un bon moment, tu es allé voir un médecin ?
- Non pas encore, je pensais que cela allait passer. Le plus étrange est tout de même que je grossis en parallèle alors que je ne mange presque plus rien et que je fais plus de sport.
- Je ne suis pas sûr que ce soit une bonne idée en l’occurrence.
- Je suppose… Mais je n’ai pas non plus envie de devenir énorme. Enfin j’irai consulter un médecin quand j’aurai un moment.
- Tu avais l’air d’avoir tout le temps du monde devant toi avant que je ne vienne te chercher.
- Je n’étais pas très motivé disons. Mais j’irai dès demain. Et toi sinon, comment vas-tu ?
- Je suis en parfaite santé moi.

- Mais à part ça ? Est-ce que tu es content d’avoir commencé cette nouvelle vie ici ? Il me semble que tu n’étais pas extrêmement enthousiaste au début. Enfin, tout comme moi en fait.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hishigi

avatar

Profil MBTI : INFJ
Masculin
Couleur : =#666699
Messages : 73

MessageSujet: Re: Zelos [32]   Sam 2 Jan - 1:57

J'étais triste de ne pas avoir pu redonner goût à Zéphyr pour la nourriture... Je pensais qu'une recette si légère aurait pu convenir à son estomac qui semblait avoir des fragilités, mais il faut croire que je me suis trompé. Il va falloir que j'examine ce qu'il pique dans le frigo pour lui faire un plat à base ce dont il a envie et de ce qu'il supporte.
- Ca va, je suis content de pouvoir faire ta connaissance à travers cette vie commune.
- La présence d'Akagi te met toujours mal à l'aise ?
- Oui, mais je m'y suis fait il faut croire. La maison est assez grande pour que nous ayons nos propres espaces.
En fait non, je ne me sentais pas à l'aise à l'idée qu'Akagi et Yukimura aient des contacts plus intimes, mais Zéphyr savait qu'il ne valait mieux pas m'en parler. Je vis mieux en occultant ça et en me concentrant sur mes expériences. Même si je suis curieux de savoir ce dont Zéphyr pense de tout ça, en fait. Mais je ne me sens pas assez à l'aise avec le sujet pour en discuter ouvertement.
- Je vois... J'en suis désolé.
- Ne t'excuse pas, ce n'est pas ta faute.
- Qu'est ce qui t'agace chez lui encore actuellement ? Puisqu'il a l'air de s'être calmé sur les sarcasmes et les petites méchancetés qu'il envoyait.
- Le mal qu'il crée autour de lui.
- C'est un bien grand mot... Tu n'exagères pas un peu ?
- Il a une très mauvaise influence sur Artémis, et globalement sur toutes les personnes qu'il approche.
- Je ne peux pas vraiment parler de ce qu'il aurait fait, puisque je n'étais pas là avant, mais je ne vois pas ce qu'il apporte de mal actuellement. Artémis est une grande fille et sait ce qu'elle fait. Peut être que le reconsidérer te ferait du bien.
- ...
En fait, à bien y réfléchir, je suis peut être un peu jaloux de lui par rapport à Yukimura... En dehors du fait qu'il ait pratiqué un coït avec Artémis qui a causé le suicide d'un ami très cher, peut être que ce qui empêche ma rancœur de partir ou de diminuer est tout simplement son rapport avec Yukimura. Puisqu'en effet, il n'a rien fait d'autre depuis... Je ne le disais jamais à voix haute, mais c'est peut être ça.
- Je crois que je suis jaloux.
- Pardon ? Jaloux d'Akagi ?
- Oui.
- Akagi serait vert d'entendre ça... Quoique je suppose qu'il ne serait même pas surpris qu'on puisse être jaloux de sa magnificence.
- En effet, il est très vaniteux.
- Plus sérieusement, qu'est ce qui te fait dire ça ?
Je ne voulais pas en parler mais puisque je suis lancé dans la confidence, autant continuer...
- Je pense que son rapport avec Yuki me ronge, un peu... En dehors de ce qu'il a fait par le passé, le fait qu'il continue indirectement de me faire souffrir par le biais de l'être dont je suis amoureux me fait mal...
J'avais du mal à faire sortir ces mots de ma bouche, mon malaise doit se sentir.

_________________

A venir...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zelos

avatar

Profil MBTI : ISFJ (ISTJ)
Couleur : #996633
Messages : 193

MessageSujet: Re: Zelos [32]   Lun 4 Jan - 1:22

Beaucoup d’idées farfelues m’étaient venues à l’esprit lorsqu’il avait mentionné sa jalousie. L’hypothèse qu’il avait été secrètement amoureux de Zelos m’était notamment revenue à l’esprit. Finalement, je m’étais évidemment emballé pour rien. Il était plus ou moins logique qu’il soit jaloux de quelqu’un qui couchait régulièrement avec son petit ami. Surtout s’il détestait la personne en question à la base.
- Il n’y a pas de raison de l’être, la situation est claire pour tout le monde. C’est toi qui sors avec Yukimura, Akagi n’est que son ami.
- Penses-tu que ce soit objectivement suffisant ?
- Et bien… Ce n’est pas vraiment à moi d’avoir un avis là-dessus. Seuls le tien et celui de Yuki comptent.
- Je ne comprends pas comment tu fais…
- Comment ça ?
- Et bien, pour une raison qui m’échappe tu sembles avoir des sentiments pour Akagi puisque tu es en couple avec lui depuis un moment maintenant. Pourtant tu n’as pas l’air de te soucier de ses nombreuses débauches.
En réalité la situation était légèrement plus complexe, Akagi et moi n’avions jamais vraiment discuté du fait d’être ou non en couple, nous n’étions donc théoriquement pas un couple officiel. Il était donc logique de ne pas poser de restrictions. Mais il n’avait pas besoin d’entendre ça en ce moment.
- C’est différent pour les autres personnes qu'ils voient.
- En quoi ?
- Où Yuki et Akagi reviennent-ils à chaque fois ?
- A la maison je suppose.
- Exactement. Chez eux. Chez nous. Nous faisons bien plus partie de leur vie que tous les autres qu’ils peuvent bien fréquenter, c’est indéniable.
- Ils ne sont pas ici si souvent que cela.
- Si tu oublies le temps qu’ils consacrent à leurs travails respectifs, cela reste tout de même une bonne partie de leur temps. Je doute que Yuki voie quelqu’un plus que toi.
- Peut-être bien… Mais cela ne s’applique pas pour Akagi.
- Je pense qu’il y a moins à se méfier de lui que de ceux que tu ne connais pas. Après tout, s’ils l’avaient voulu ils auraient pu sortir ensemble avant de se mettre en couple avec d’autres personnes, ils en avaient l’occasion et ne l’ont jamais fait.
- Je suppose…
- Tu n’as pas vraiment l’air convaincu…
- Je ne sais plus vraiment quoi penser de tout cela.
- Tu devrais juste te dire que c’est toi qu’il aime, tout simplement. Si Yuki avait le moindre sentiment pour Akagi il aurait logiquement préféré que je ne vive pas ici.
- Pas forcément, il ne semble pas éprouver de jalousie.
- Parce qu’il sait que tu l’aimes, je pense que les choses seraient différentes si tu t’intéressais réellement à quelqu’un d’autre, et pas uniquement sexuellement.
- J’en doute.
Je ne savais pas vraiment quoi lui dire de plus, je comprenais sa manière de penser et avait du mal à justifier les actions de Yukimura à ses yeux.
- Tu sais, il ne t’aime pas moins que tu ne l'aimes. Vous avez juste des manières différentes de gérer cela. Pour lui le sexe et les sentiments sont complètement distincts, il ne s’implique pas émotionnellement.
- Je sais ce que cela n’a pas les mêmes implications pour lui, mais cela n’est tout de même pas un acte anodin. Enfin, de toute manière le problème pour moi vient surtout du fait qu’il s’agisse d’Akagi spécifiquement.
J’étais complètement désemparé par la situation. La racine du problème était bien plus profonde que cette simple histoire de jalousie – ce qui était déjà compliqué à gérer en soi. Je ne pourrais probablement pas trouver les bons mots tant que je ne savais pas ce qui s’était vraiment passé entre les deux.
Cependant je ne pouvais pas me permettre de poser la question dans un tel moment. D’autant plus qu’il aurait pu prendre ça pour de la simple curiosité égoïste.
Que faire de plus pour lui ? J’avais déjà demandé à Akagi de ne pas s’afficher ouvertement avec Yukimura dans la maison. Je ne pouvais pas lui demander beaucoup plus. Surtout qu’il n’avait rien promis.
Je ne voulais pas lui proposer d’en discuter avec Yukimura. Il savait sans doute mieux que moi la conduite à adopter avec lui.

- Est-ce que tu préférerais qu’Akagi ne vive plus ici ?
- Ce n’est pas vraiment une option envisageable.
- Nous pourrions partir.
- Non… Je ne veux pas te mettre à la porte juste pour cela. Cette maison t’appartient également.
- Je pensais que le temps suffirait à vous réconcilier mais ce n’est pas le cas. Je ne vois pas d’autre solution. Je suis désolé de t’avoir laissé subir tout cela, j’aurais dû réagir plus tôt.
J’avais également pensé qu’ils finiraient par se confier sur ce qui s’était passé entre eux, visiblement je n’étais pas très doué à prévoir leurs actions respectives.
- Je ne veux pas que tu culpabilises, tu n’as rien à voir avec cette histoire.
- J’ai ma part de responsabilité.
- Pas le moindre. Je n’aurais pas dû te parler de tout ça…
- Ne dis pas ça. Je ne comprends pas pourquoi tu voudrais me cacher ce genre de chose. Nous sommes amis non ?
- Oui… Raison de plus pour ne pas te faire culpabiliser inutilement ni te rajouter des soucis.

Ses épaules s’affaissèrent et il riva son regard sur le sol. Je restai moi-même immobile quelques instants, jusqu’au moment où je crus apercevoir une larme rouler sur sa joue. Je le pris alors maladroitement dans mes bras sans trop y réfléchir, et le serrai contre moi.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hishigi

avatar

Profil MBTI : INFJ
Masculin
Couleur : =#666699
Messages : 73

MessageSujet: Re: Zelos [32]   Lun 4 Jan - 18:38

Je n'avais finalement pas pu retenir mes larmes devant Zéphyr, malgré ma volonté de ne pas le faire culpabiliser plus que ce qui était déjà fait. Ses mots étaient logiques et auraient fait sens pour beaucoup d'autres personnes, mais pas pour Yukimura. Peut être que mes sentiment embuent mon jugement, mais c'est ce que je ressens. J'ai l'impression que malgré sa façon d'être joviale et énergique avec tout ce qui l'entoure, son monde intérieur est beaucoup plus vide. Il ne me parle jamais de lui, il est toujours tourné vers l’extérieur sans pour autant renvoyer une forme d'empathie envers les autres. C'est un phénomène étrange... J'aurais aimé qu'il me montre une partie plus profonde de ce qu'il renferme en lui-même, mais c'est ainsi, et je ne peux rien y faire si il ne veut pas se confier. C'est sans doute égoïste de ma part d’espérer ça, d'ailleurs.
Le geste de Zéphyr me toucha malgré tout, et me fit réaliser qu'après tout ce qui s'est passé, malgré les difficultés rencontrées, je devais réellement compter pour lui.
- ... C'est inattendu, mais appréciable. Merci.
Je lui rendis le geste et le serra contre moi à mon tour.
- Je suis vraiment désolé de ne pas pouvoir faire plus...
- Tu as été à l'écoute pour moi, c'est déjà beaucoup. J'en avais certainement besoin après tout ce temps à renfermer ces problèmes.
- Peut être que justement, des vacances loin du quotidien te feraient du bien et t'aideraient à te vider l'esprit ?
- Des vacances ?
- Oui, où tu as envie. Un endroit... avec une culture où pleins de gens privilégient les jolis cheveux, par exemple ? Je suppose que tu dois en connaître.
- Mais oui, c'est une excellente idée... Tu viendrais avec moi ?
- Pourquoi pas, ça pourrait être relaxant et rafraîchissant de passer du temps loin de nos hommes.
- Oui, juste entre amis sans penser aux soucis du quotidien... Tu as une préférence pour la destination ?
- J'ai bien envie d'aller à un endroit où la mer est bleue, où il fait bon et où on peut bronzer...
- Moi j'ai envie de voir de beaux cheveux flotter au vent...
- Il y en aura surement sur les plages, je suis sûr qu'il y aura même des gens avec de jolies petites bouclettes.
- C'est génial *-*
- Je vois que je commence à connaitre tes goûts.
- Oui en effet, bravo. Allons préparer ça pour nos prochaines vacances.

_________________

A venir...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Zelos [32]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Zelos [32]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unknown Fate :: Monde Humain :: Jackville :: Quartier pavillonnaire-
Sauter vers: