Dieu, fainéant et se faisant trop vieux pour jouer aux Sims avec les humains, il envoie ses anges chercher un humain qui pourrait le remplacer. Les prétendants au titre devront prouver leur valeur en faisant... ce qui amusera Dieu sur le moment.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Réunion

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Gavin

avatar

Profil MBTI : I***
Masculin
Couleur : #006666
Messages : 8

MessageSujet: Réunion   Dim 31 Déc - 0:29

Force était de croire que j'aurais pu prendre plus de temps avec Soren... Seth m'avait appelé en "urgence" à cause d'un appel de Tempérance, et pourtant Tempérance n'était lui-même pas là. Quel manque de professionnalisme de sa part... Il comprenait pourtant que la situation était grave, je ne comprenais pas pourquoi il s'obstinait à être... autant non tempérée, pour le dire simplement. Il faisait presque une fierté de ne pas convenir au rôle qu'on lui avait attribué à vrai dire... Sa situation me désespérait, peut être qu'il comprendra ce que je veux dire un jour ?
- Tu sais au moins de quoi Tempérance voulait parler ?
- Non, il s'est contenté de me dire de rassembler tout le monde d'urgence. Pourquoi, tu aurais voulu passer plus de temps avec ton chien ?
- Ce que tu dis n'est vraiment pas poli, Seth. Soren est un bon ami et n'a rien d'un chien.
- Oh tu sais, ça dépend du point de vue... Mais je suis sûr que tu peux attester de son comportement de chien avec toi. Mais c'est assez naturel pour lui, ce n'est pas dit méchamment.
- Je suppose que tu ne penses pas à mal, mais ça n'en est pas moins malpoli... Pour en revenir au sujet de Tempérance, combien de temps compte-t-il nous faire attendre ?
Justice se leva brusquement de sa chaise dés que l'aiguille des secondes commença une nouvelle minute.
- je suis choqué de son comportement, ce n'est pas juste de sa part. J'ai voulu être patient, mais ça fait bien 30 minutes qu'on attend là.. Et s'il n'est pas là, nous n'avons aucun sujet de débat.
- Inutile de gaspiller notre énergie là-dessus, s'énerver ne nous amènera à rien, encore moins avec lui. Nous perdons notre temps.
- Vous savez, tant que nous sommes ici, je pense que justement pousser l'offensive serait une bonne idée pour déstabiliser l'enfer. Ils s'attendent probablement à ce que nous restions dans notre zone de confort, comme à notre habitude.
- Ce serait se jeter dans la gueule du loup, nous ne sommes pas prêts pour une offensive... Surtout avec le général Bota manquant à l'appel.
- Et comment comptons nous le récupérer ?
- Les négociations me semblent être notre meilleure option... L'inconvénient avec cette idée serait que Lucifer penserait que nous sommes trop faibles pour venir le récupérer nous-même.
- Exactement, je vois que tu comprends vite.
- Se jeter corps et âme dans un combat ne me semble pas être une meilleure option, cela dit.
- Il faudrait proposer à Lucifer un deal intéressant et juste. Je suis sûr que les choses se passeront bien de cette façon.
- Lucifer fera en sorte de nous prendre plus que Bota si nous ouvrons des négociations avec lui... Il a l'ascendant sur nous.
- C'est justement pour ça qu'il ne faut pas chercher à discuter avec lui et l'attaquer par surprise. Il s'attend certainement à ce que nous ne fassions rien de risqué, mais je serais capable de récupérer Bota avec mon armée. Nous nous sommes beaucoup entraînés pour ce jour et mes troupes sont prêtes.
Je poussai un soupir. Seth était irrécupérable... Mais je suppose qu'il en faut bien un comme lui dans notre armée. Il est bien plus utile que moi pour gérer les combats en temps réel.
- Seth. Nous ne pouvons pas nous permettre de perdre plus de soldats, tu es en train de me parler d'une attaque kamikaze sur l'enfer. Nous ne savons même pas dans quel état est Bota, s'il est encore en vie ou non, où exactement il se trouve en enfer... Ton plan manque beaucoup de détails et ne peut être mené à bien, en plus de faire courir beaucoup de risques à ton armée et au paradis entier. Ce n'est pas seulement Bota que nous perdrions avec ton plan.
- Tu es bien trop pessimiste, il suffit que mon plan réussisse pour que ça s'arrange... Et la vie de mes subordonnés ainsi que la mienne ne valent pas le poids à côté de celle de Bota. Parfois il faut savoir jouer gros pour gagner, rester sans rien faire ne peut que nous désavantager.
- Que fais-tu de la préparation de ton plan ? Tu ne m'as pas dit ce que tu envisageais comme stratégie pour que ça marche, ni comment tu comptais t'y prendre pour trouver Bota.
- Il suffirait que j'envoie des unités espionner l'enfer, ils m'enverraient leur signalisation avant leur mort pour que nous sachions où se trouve Bota.
- Tu sais bien qu'infiltrer l'enfer ne se fait pas si simplement...
- C'est pour ça que mon armée est composée de kamikazes.
- Même si tu faisais ça, l'enfer se douterait que nous venons chercher Bota et toute ton idée de surprise tomberait à l'eau.
- Et puis, même si tu mettais ce plan en oeuvre, il n'est pas très juste pour tes unités...
- Même s'ils s'en doutent, mon armée aura causé suffisamment de dégâts à l'enfer pour que nous puissions mener une attaque plus forte et faire en sorte que celle-ci marche.
- Ils ont déjà peu de raisons de le garder en vie... Je ne pense pas que ça soit une bonne idée.
Seth sembla se résigner.
- Bien. Je comprends ton point de vue... Mais il va bien falloir faire quelque chose, et ce n'est pas sur ton armée que je peux compter pour ça.
- Pourquoi ne pas les menacer dans ce cas ? Ils se douteront de ce que tu es capable de faire et ça ne laisserait pas place au dialogue.
- Ça pourrait marcher... Mais il faudrait contacter Lucifer pour ça, et préparer mon armée en cas de refus de sa part.
- Seth...
- Si Lucifer refuse et que nous ne faisons rien, notre crédibilité en prendra un coup.
- Certes... Tu as raison.
Je me grattais nerveusement le cou. Je n'aimais pas cette situation, le stress n'a généralement pas un bon effet sur Seth...
- Il va falloir préparer le message que nous allons envoyer. Aide moi à l'écrire.
- Il faudrait peut être attendre que Tempérance soit là ? Son absence commence à m'inquiéter d'ailleurs...
- Il n'y a pas de quoi s'inquiéter pour lui, et puis ses conseils sont rarement des bons niveau stratégie.
- Il reste un général.
- Comme je le disais, je ne suis pas sûr que Lucifer soit sensible à notre attaque si nous ne proposons pas de deal "juste" avant ça...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Seth

avatar

Messages : 3

MessageSujet: Re: Réunion   Ven 12 Jan - 20:44

- Tu commences à être un tantinet insistant avec ton deal juste, ne t'en fais pas nous avons compris. Je doute par contre que Lucifer soit sensible à ce genre de chose, tu sais, il n'est pas devenu le dirigeant de l'Enfer par le biais d’un vote juste et démocratique. Il a juste écrasé ses ennemis ainsi que ses alliés.
- Il faut donc lui montrer l'exemple pour le ramener dans le droit chemin.
- Très bien je commence donc ma lettre. Cher Lucifer, pourrais-tu nous rendre Bota et te conduire plus sagement à l'avenir ? Merci adorable petit bad boy, wink wink.
Ils levèrent tous les deux les yeux au ciel.
- Pourquoi faut-il toujours que tu sois aussi dramatique.
- Être sarcastique ne nous mènera pas bien loin. Nous ne devrions pas nous disputer entre nous.
- J'avais juste l'impression que vous n'évaluiez pas très bien la situation. Nous ne nous adressons pas à un enfant de choeur. Il nous massacrera tous au moindre signe de faiblesse. Je tiens au passage à souligner que notre comportement actuel en est un flagrant.
- Nous ne pouvons tout de même pas prendre le risque de mener une telle attaque avec si peu de chance de réussite. Même pour sauver le maréchal Bota, sacrifier toute ton armée représenterait une bien trop lourde perte.
- Qui a donc décidé ainsi de notre valeur ?
- C'est un calcul assez simple, des centaines de vies contre une seule ici en l'occurence, c'est complètement déséquilibré.
- Je ne pense pas que la valeur d'une vie puisse être estimée simplement par son existence.
- Pourtant c'est une vision très juste : une vie en vaut une autre sans distinction.
- Nous nous éloignons du débat...
- Certes, mais de toute façon ce débat est stérile. Nous n'avons personne pour trancher.
- Nous devons prendre une décision de nous-mêmes. Une décision qui n'implique pas de mettre en danger tout le Paradis.
- Tu recherches la paix ?
- Evidemment.
- C'est la meilleure fin que nous pourrions espérer.
- Quand bien même nous agirions de manière à protéger la paix, comment savoir si c'est la chose juste à faire ?
- Notre rôle est de préserver le Paradis.
- Je pense que notre rôle est plutôt d'être justes, mais en règle générale cela rejoint le raisonnement de Gavin.
- Vous avez tort tous les deux, notre rôle est d'obéir à notre supérieur. Et nous n'en avons plus. Bota a été capturé et le nouveau Dieu ne semble pas s'intéresser à notre cas. Nous devrions être en train de discuter avec les autres Maréchaux pour savoir qui pourrait reprendre notre tête.
- Aucun d'entre eux ne le pourrait, cela déséquilibrait bien trop les forces des armées entre elles, cela ne serait pas juste.
- Je ne pense pas que la justice soit le point le plus important à ce niveau. Mais n'aimeriez-vous pas choisir votre futur supérieur ? C'est l'occasion ou jamais, avant qu'ils se battent pour récupérer le merveilleux Général Milyo.
- Ils n'ont aucune raison de se battre pour moi voyons.
- Ah tu crois ? Moi j'en vois beaucoup essayer de te garder pour eux. Pas forcément des Maréchaux d'ailleurs.
Je lui fis un sourire entendu qu'il sembla ignorer.
- A quoi fais-tu allusion Seth ? Tu sais des choses que nous ne savons pas ?
- Pourrions-nous revenir au sujet principal s'il vous plaît...
- Ne t'en fais pas, Gavin ne nous quittera pas. Si quelqu'un nous le vole nous le tuerons.
- Je vois que tu as juste des envies de meurtre aujourd'hui Seth, ce n'est probablement pas le bon jour pour discuter de problèmes si sensibles.
- C'est rarement le bon jour avec lui de toute manière.
Je soupirai.
- C'est faux, mais mon armée et moi-mêmes allons finir par rouiller à ce rythme. Nous ne pouvons pas rester aussi inactifs et espérer garder notre niveau au combat. Bientôt nous serons aussi doués à la guerre que des adolescents boutonneux les yeux rivés sur leurs écrans en train de baver sur des manettes qui leur servent de mitraillettes fictives.
- Tu as une vision étrange et très spécifique des gens en train de rouiller...
- Tu n'as pas l'impression d'exagérer un peu ?
- Non, un couteau doit être aiguisé régulièrement pour ne pas perdre de son tranchant.
- Tu passes toute ta vie à t'entraîner avec ton armée je ne vois pas comment cela pourrait arriver.
- Pas toute sa vie, il en passe la moitié à râler contre tout et n'importe quoi.
- Non surtout contre toi en fait.
- Ce n'est pas juste pourtant, qu'ai-je fait pour mériter un tel traitement ??
- Je trouve que la justice est has been.
- QUOOOOOI ?
- Allez, reviens au vrai sujet avant que Gavin finisse par avoir des pulsions meurtrières également.
Ce qui serait sympathique à voir je pensais. Je ne voulais tout de même pas le pousser à bout. Il semblait déjà passablement énervé. J'avais dû l'interrompre au mauvais moment. Enfin, je n'avais agi que sur la demande de Tempérance. Il ne semblait pas m'en tenir personnellement rigueur mais il était globalement de mauvaise humeur. Lui qui gérait habituellement si bien ses émotions. C'était mignon.
- Je propose de discuter plus sérieusement de l'opportunité d'avoir un nouveau supérieur temporairement. Nous avons besoin d'ordres mais aussi de protection. Il n'y a pas que de l'Enfer que nous devrions nous méfier actuellement.
- Où veux-tu en venir ?
-Bota n'est pas le seul à avoir potentiellement disparu. Si Tempérance s'est également fait capturer... Alors peut-être que quelqu'un cherche à faire disparaître notre armée en particulier.
- Qui d'autre que l'Enfer pourrait souhaiter notre disparition ?
Je n'étais pas d'humeur à me perdre en explications. Comment pouvait-il être Général avec si peu de réflexion. Il aurait mieux valu que la dernière vertu cardinale soit l'intelligence. Voir sa fameuse "justice" partout le rendait naïf et vulnérable.
- En tout cas, nous pourrions être les prochains.
- Je pense qu'il est un peu tôt pour tirer de telles conclusions. Tempérance n'a pas disparu depuis longtemps, il a peut-être juste oublié qu'il nous avait convoqués.
- Il est vrai qu’il lui arrive d'être tête en l'air...
- C'est une possibilité également, mais n'oublions pas de faire attention à nous.
- C'est très... prudent ce que tu dis °-°
- J'avoue que je suis assez étonné de tes propos. Mais positivement étonné bien sûr.
- Pourtant ce n'est pas exceptionnel. Je veux mourir sur le champ de bataille, pas assassiné dans un recoin sombre du Paradis à cause de querelles internes.
- Et voilà, il reparle déjà de mourir… La partie sur la prudence n’aura pas duré bien longtemps.
- Mourir n'est pas dramatique, la vie n'est pas une fin en soit.
- Je ne vois pas comment tu peux préconiser la prudence et dire de telles choses juste après...
- Ce n'est pas incohérent, il ne faut pas vivre à tout prix, et il ne faut pas gâcher sa vie non plus. Tout est simplement est une histoire d'équilibre.
- Je vois, en tout cas je suis d'accord sur la partie où tu recommandes la prudence. Je suis évidemment bien plus mitigé sur le reste comme tu dois probablement le savoir.
- Nous sommes en guerre, il convient de prendre les précautions adéquates.
- Pas officiellement pour le moment.
- L'Enfer a l'air de trouver cela très officiel en tout cas. Et nous ne sommes pas prêts.
- C'est malheureusement bien vrai...
Moi qui espérais enfin un peu d'action. La capture de Bota nous paralysait totalement. Nous ne trouverions jamais de compromis à trois, alors à quatre... Enfin, si Tempérance revenait. Sa mort m'aurait peiné, c'était probablement l’un de ceux dont je me sentais le plus proche au Paradis. Nos idées concordaient souvent. Ce qui était plutôt ironique au vu de son rôle théorique de tempérance. Il aurait sûrement été d'accord avec mon idée d'attaquer l'Enfer.
Cela ne servait à rien de s'attarder là-dessus de toute manière. Nous aurions bientôt un nouveau Maréchal. Les Maréchaux devaient rêver d'agrandir leurs rangs et devenir ainsi bien plus puissants militairement que tous les autres. L'occasion rêvée d'écarter l'humain du trône et de clamer le Paradis comme leur propre territoire. C'était le moment où jamais d'agir. Que faisaient-ils donc tous ? Cela serait dans l'avantage de tout le monde. Nous ne pouvions pas rester sans maître. Sans réel maître. Nous finirions tous aux mains de l'Enfer. Nous devions idéalement régler ces problèmes internes avant de nous attaquer aux problèmes extérieurs, mais nous n'avions aucune influence sur le sujet. J'étais donc encore une fois contraint d'attendre. Comment la vie d'un Général pouvait-elle être aussi ennuyeuse... Etait-elle plus amusante de l'autre côté ? Bien sûr, je ne trahirais jamais le Paradis, mais j'étais curieux.
Je contemplai Justice et Prudence un petit moment. Justice n'avait pas l'étoffe d'un Maréchal, mais Gavin remplirait probablement ce rôle à la perfection. Je ne pensais pas qu'il lui viendrait à l'esprit de le réclamer. Cela serait étrange de le voir devenir notre supérieur. Je ne pourrais plus vraiment le considérer comme un compagnon d'armes. Notre lien en serait-il altéré pour autant ?
- HEY.
- Tempérance, content de te revoir.
- Tu nous fais attendre DEUX HEURES et tout ce que tu trouves à dire c'est "hey" ?
- Nous nous faisions du souci pour toi, tu aurais pu nous prévenir. Seth pensait même que tu t'étais fait assassiner.
Tempérance esquissa un sourire niais.
- Allons, tempérez-vous...
J'étouffai un petit rire, tandis que Justice grimaça et que Gavin soupira ostensiblement.
- Tu ne prends jamais rien au sérieux Tempérance, j'ai interrompu les activités de nos camarades par ta faute. Ils avaient l'air très contrariés. Probablement un rendez-vous galant écourté.
- Quoi ? Ils sont ensemble ? Wow, j'en ai raté des choses. Félicitations je suppose ? Je serai témoin ?
- Tu peux être celui de Justice, moi je veux Prudence.
- Tu veux être son témoin ou son mari ? Je ne suis plus.
- Il est temps que tu te rendes compte qu'il divague comme d'habitude.
- Il est surtout temps que tu nous expliques pourquoi tu nous as fait venir.
- Je voulais vous annoncer une nouvelle très importante...
- Oui nous le savons tu peux passer l'introduction, nous sommes là pour ça.
- Je vais me marier.
- Quoi ?
- Quoi ?
- Quoi ?
- Quoi "quoi" ? Qu'est-ce que c'est que ces têtes. Vous ne croyez pas en mon potentiel de séduction ?
- Là n'est pas la question. Tu nous as vraiment fait venir en urgence juste pour ça ?
- Comment ça juste pour ça ? Je voulais que vous soyez les premiers au courant. Parce que vous êtes mes amis les plus précieux. Et tu balayes ça d'un revers de main. Je suis déçu Gavin, cela ne te ressemble pas. Désolé de vous avoir ennuyé avec mon amitié.
Gavin et Justice semblèrent décontenancés. Tempérance avait toujours été imprévisible. Il n'y avait probablement rien à comprendre, je ne me fatiguais personnellement pas à tenter de suivre ses réflexions ainsi que sa vie, me contentant généralement de rire aux parties auxquelles j'assistais.
- Nous ne voulions pas t'offenser. Nous pensions juste qu'il s'agissait d'un événement d’ordre militaire.
- Et nous sommes sous le choc de ta révélation.
- Vous ne me demandez même pas avec qui je vais me marier ? é.è
- Si bien sûr, qui est l'heureuse élue ?
- Essayez un peu de deviner.
- La petite blonde du bar ?
- Non.
- Je n'ai pas la moindre idée de qui ça peut être...
- Bota ?
- Hohohohoho presque *-*
- Bato ?
- HOHOHOHOHOHO JUSTICE FAIT DES BLAGUES *-*
- Il n'y a qu'avec toi qu'il est drôle, tu as bien fait de revenir.
- Dommage que sa présence ne te rende pas plus sympathique en revanche.
- Cessez donc vos divagations, c'est indigne de vous. Prenez exemple sur Prudence.
- Soyons beaux et taisons-nous ?
- HOHOHOHOHOHOHO EXCELLENT COURAGE *-* QU’EST-CE QU’ON S’AMUSE AUJOURD’HUI !
- Est-ce que vous allez bien ? J'ai l'impression que vous avez tous perdu l'esprit...
- Je vais me marier avec...
- Avec ?
- Seth ♥️
- Moi ?
- Lui ?
- ...
- J'aurais aimé être au courant avant. Personnellement je préfère Gavin mais il a déjà quelqu'un alors je veux bien.
- Vous ne pouvez pas être ensemble voyons !
- Et pourquoi donc ? Tu es jaloux ?
- Les relations sont interdites dans l'armée !
- Je pense que peu de gens respectent vraiment cet engagement. Ce qui est dommage au vu du risque que cela engendre. Tenir à quelqu'un c'est l'offrir et s'offrir sur un plateau à son ennemi.
- Si tu le sais alors il serait plus juste d'être célibataire.
- Tempérance plaisante Justice...
- Je ne fais que vous rendre la pareille après votre blague sur Justice et Prudence.
- Mais c'est Seth qui l'avait fait.
- Ah oui certes hoho peu importe *-*
- Tu as l'air d'excellente humeur aujourd'hui en tout cas, tu ne serais pas un peu saoul ?
- Quand je t'ai trouvé Seth je me suis dit qu'il fallait quelque chose pour illuminer nos tristes vies. Je vois bien que vous êtes tous déprimés.
- Alors tu es parti te saouler tout seul ?
- J'ai du mal à saisir la logique...
- Je crois qu'il veut dire qu'on le déprime ?
- J'ai voulu ramener plusieurs bouteilles pour nous mais cette charmante barmaid à commencé à essayer de me séduire et de me faire boire.
- Essayé et réussi visiblement.
- Du moins pour la partie alcool.
- Du coup j'ai un peu perdu la notion du temps.
- L'emploi de "un peu" n'est clairement pas juste.
- Et donc ce que tu voulais vraiment nous dire était ?
- Bota a disparu.
- ...
- ...
- ...
- Sérieusement ?
- Quoi, ne me dites pas que vous étiez déjà au courant ?
- ...
Je tapotai l'épaule de Gavin pour le réconforter. Cela n’aurait probablement que peu d'effet, mais je ne voulais pas qu'il fasse une crise de nerfs. Tempérance était certes irritant lorsqu'il était dans une période "trop" joviale, mais cela valait mieux que ses périodes d'énervement. Enfin, je me faisais probablement du souci pour rien, Gavin savait mieux se contrôler que nous tous après tout. Je voulais tout de même montrer mon soutien, après avoir été taquin le reste de la journée. Nous étions une équipe après tout, nous nous devions d’être présents les uns pour les autres. Ce n'était plus le moment de jouer pour tromper mon ennui.
- C'était la seule information que tu voulais nous faire parvenir ?
- Non, j'en ai une autre mais je tenais d'abord à dire que je n'ai jamais dit que c'était urgent. C'est Seth qui a transformé mon message.
- C'est vrai, il a dit que nos destins respectifs en dépendaient et allaient être bouleversés. J'en ai conclus moi-même que c'était urgent.
- Je pense que n'importe qui aurait fait de même...
- Cette autre information, qu'est-ce que c'est alors ?
- Le Maréchal Potuto veut me recruter dans son armée.
Alors cela avait déjà commencé au final ? Quelle idée de vouloir prendre juste une partie de notre armée... Cela n'avait aucun sens, nous avions l'habitude de tous travailler ensemble. Notre valeur en tant que pièces détachées était bien moindre. Surtout qu'un autre Maréchal apprenant cela ferait en sorte de récupérer les trois autres. Il y avait trop de Maréchaux pour une répartition équitable.
- Mais, et Bota ? Il n'approuverait certainement pas.
- Ils pensent tous que c'est une cause désespérée et qu'il ne reviendra pas...
Ou bien ils voulaient agir avant son potentiel retour. Gavin devait le savoir également mais il ne semblait pas vouloir discuter ouvertement de cette possibilité. Etait-ce pour nier que les chances de revoir Bota vivant étaient très faibles ou pour tenter d'ignorer les douces dérives de l'armée ?
- Oui et apparemment il m'apprécie, il souhaite me prendre sous son aile.
- Il apprécie ta puissance et celle de ton armée tu veux dire.
Il secoua la tête avec vigueur.
- Quel cynisme. Le monde n'est pas aussi noir que ce que tu crois.
- Ah ? Dans ce cas pourquoi veut-il prendre seulement toi sous son aile ?
- Je ne sais pas vraiment, je suis peut-être le premier à qui il a parlé. Il accepterait probablement que nous nous le rejoignions tous.
- Et tu serais prêt à abandonner Bota comme cela ?
- Je n'ai pas dit ça... Mais il est sûrement mort... Il ne faut pas garder trop d'espoir.
Cela n'était pas étonnant que Tempérance soit partant pour changer de supérieur. Il ne s'était jamais vraiment entendu avec Bota. J'étais certes parfois difficile à supporter mais mon respect de la hiérarchie me rendait bien plus aisé à gérer que lui. La disparition de Bota devait représenter une belle opportunité à ses yeux. Je n'approuvais pas le moinds du mo de ce dédain de sa part mais il n'avait jamais rien tenté contre lui, et restait fidèle au Paradis. Peut-être qu'un autre supérieur ferait de lui un soldat exemplaire.
- Il reste un moyen d'en être sûr.
- Et voilà qu'il recommence.
- Laissez-moi attaquer l'Enfer.
- Nous en avons déjà discuté, ce n'est pas prudent.
- L'alternative de la lettre avec un échange juste a beaucoup plus de chances d'aboutir.
- C'est la seule chose à faire. Si je retourne auprès de mon armée et que je leur dis que nous ne faisons toujours rien, je crains une mutinerie.
- Cela m'étonnerait beaucoup...
- Certains d'entre eux doivent avoir davantage peur pour leur vie que ce que tu laisses entendre. Ils seront plus heureux d'avoir un plan structuré qu'une attaque suicide au programme.
- De toute façon tu les tiens d'une main de fer. Aucun d'entre eux n'oserait ne serait-ce que soutenir ton regard énervé. Celui-là là.
Il fit une grimace douteuse censée me représenter. Pas vraiment réaliste.
- Ca ne vaut que s'il ne me prennent pas pour une chiffe molle apeurée.
- En tout cas je suis d'accord avec Justice et Prudence, il vaut mieux ne pas tenter d'attaque directe.
Je lui lançai un regard assassin.
- Voilà, ce regard-là exactement.
- La majorité a donc décidé de choisir l'autre option.
- Pas tous pour les bonnes raisons selon moi... Mais je respecte votre choix. Je n'enverrai personne en Enfer. Cela ne vaut que jusqu'à la prochaine provocation de Lucifer. Je ne tolèrerai pas que nous soyons traînés dans la boue une fois de plus.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Réunion
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le merle de la réunion et le merle de maurice
» Réunion d'Agoraphobes!!!
» Réunion de pré-rentrée pour les secondes ?
» le dodo de la réunion
» 2008: Le 10/07 à 18h00 - UNE NOUVELLE OBSERVATION - St Paul - (île de la Réunion)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unknown Fate :: Paradis :: Fontaine de jouvence-
Sauter vers: