Dieu, fainéant et se faisant trop vieux pour jouer aux Sims avec les humains, il envoie ses anges chercher un humain qui pourrait le remplacer. Les prétendants au titre devront prouver leur valeur en faisant... ce qui amusera Dieu sur le moment.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Transformation pubienne (?)

Aller en bas 
AuteurMessage
Hishigi

avatar

Profil MBTI : INFJ
Masculin
Couleur : =#666699
Messages : 75

MessageSujet: Transformation pubienne (?)   Jeu 1 Mar - 20:27

Il était rare que quelqu'un soit si enthousiaste à l'idée de découvrir mon labo, j'en étais ému. Cette personne semblait avoir une sensibilité artistique sans pareille. De plus, ma conférence avait suscité peu d'intérêt malgré les heures que j'avais passées à la préparer et la présenter... Je pensais pourtant que ça intéresserait plus les gens que ça... C'était bien triste. Je me demande qu'est ce qui n'allait pas dans ma présentation ? Je n'étais peut être pas assez énergique ou passionné ? Je considère cependant ma mission réussie si j'ai au moins pu intéresser une personne, et c'était chose faite grâce à cet homme très gentil.
Notre conversation sur la route avait été très intéressante, cela ravivait peu à peu mon humeur et cela avait l'air d'être le cas pour lui aussi. Je ne saurai trop dire pourquoi, mais son humeur semblait également s'améliorer. Peut être que quelque chose l'avait attristé ?
- Je tiens à vous prévenir.
- De quoi donc ? Il y a quelque chose dont je devrais me méfier ?
- Je ne sais pas vraiment, mais la grande majorité des gens à qui j'ai montré mon laboratoire m'ont dit que j'aurais du les prévenir avant.
- C'est plutôt vague comme explication... Ils n'ont pas été plus clairs ?
- Pas vraiment, ils ont juste été choqués par mes créations... Mais vous semblez comprendre mon sens artistique alors je suppose que voir mon laboratoire vous fera plaisir. Mais puisque vous m'en avez fait la demande je ne voudrai pas vous choquer.
- Ne vous en faites pas vous ne me choquerez pas, je pense être immunisé. Pourquoi ont ils été choqués par vos créations ?
- Je ne sais pas vraiment... Mais ça les a visiblement beaucoup impacté.
- Ils ne se sentaient pas bien ? Je suis désolé pour vous... Ça ne devait pas être agréable d'avoir un si mauvais retour sur ses créations, et ça a l'air de beaucoup vous toucher.
Cela se reflétait-il à ce point sur mon visage ?
- Oui vous avez raison... J'espère ne pas vous décevoir vous.
- Je ne le serai certainement pas, vos théories et créations sont fascinantes vous savez.
- Très bien, dans ce cas... Voici mon laboratoire dis-je en joignant le geste à la parole.
Les portes s'ouvrirent sur un riche ensemble de couleurs composant mes murs, ainsi que des gisbook de mes plus belles créations accrochés au mur. Le portrait de Zéphyr y était d'ailleurs accroché. Voir cette grande réussite me redonnait le sourire à chaque fois.
- Wow... c'est très joli
- C'est vrai ? Votre commentaire me va droit au coeur.
- Oui, c'est vraiment fascinant. Je n'avais encore jamais vu de telles choses dans votre monde.
- Dans notre monde ?
- Je ne comprends vraiment pas pourquoi vos oeuvres n'ont pas plus de succès... Mais vous finirez certainement par trouver votre public, dont je fais d'hors et déjà partie  
J'en avais presque une larme à l'oeil.
- Je ne sais que répondre tellement ça me fait chaud au coeur.
- Il n'y a vraiment aucune autre personne qui s'intéresse à vos projets ?
- Il y en a bien une, mais il s'intéresse plus au côté scientifique de la chose tandis que vous êtes le premier à aimer le côté artistique.
- Oh... C'est vrai que vous devez avoir du succès dans le monde scientifique.
- Pas vraiment, je reçois plus souvent des insultes qu'autre chose. C'est pour ça que vos mots me touchent autant.
- Oh... Les humains ne sont vraiment pas civilisés...
- La critique est quelque chose que je dois accepter en tant qu'artiste scientifique de toute manière, c'est normal. Vos compliments me montrent qu'il y a tout de même de bonnes choses dans mon travail.
- Ça me fait de la peine pour vous... Je tâcherai de vous faire de la pub.
- C'est vrai ? *-*
- Bien sûr, et j'aimerais discuter plus en profondeurs de vos méthodes si vous le voulez bien. D'ailleurs, nous pouvons nous tutoyer si vous le souhaitez ?
- Bien sûr avec plaisir.
Me serais-je fait un nouvel ami...?
- Désolé si je suis trop énergique, tu dois être fatigué après ta conférence... Mais la découverte de votre travail a vraiment égayé ma journée.
- Je suis content d'avoir pu aider. Il y avait quelque chose qui te tracassait ?
- On peut dire ça... Mais je ne voudrais pas t'embêter.
- Tu ne m'embêtes pas, si je peux aider en écoutant je le ferai. Je suis très bon pour écouter il paraît. Bien plus que pour parler de mes problèmes. Je peux même te faire une coupe gratuitement, c'est mon tarif spécial gens-tristes.
- C'est une offre adorable    Je pense me laisser tenter.
- Je prends mes produits dans ce cas.
- Par contre j'ai bien peur que mes cheveux ne tiennent pas le coup face à vos produits... Ils sont très sensibles. Mais une coupe m'irait très bien.
- Oh... C'est dommage...  Mes produits sont très doux vous savez, mais si vous n'êtes pas convaincu je propose aussi des coupes pubiennes.
- Oh ! C'est une offre atypique, je suis tenté. Je vous laisse le champ libre, faites ce qui vous inspire.
- Merci, je ferai de mon mieux pour te satisfaire
- J'espère qu'il y aura de quoi faire avec la longueur de mes poils.
- J'appelle personnellement cela des cheveux pubiens, et ne t'en fais pas je trouve toujours des choses à faire.
- C'est bon à savoir.
Il enleva son bas et je préparai la serviette ainsi que les produits. J'étais étonné qu'il accepte si facilement l'offre, d'habitude les gens sont plus réticents, mais il ne semblait pas être gêné par la nudité.
Ses cheveux pubiens étaient assez courts, je pense qu'une coupe façon gif alternant rouge/violet/bleu/blanc serait parfaite pour cette configuration.
- Nous pouvons parler de ce qui te tracasse si tu le souhaites.
Il sembla hésiter, mais l'envie de se confier prit rapidement le dessus. C'était très rare que je gagne si rapidement la confiance de quelqu'un, je me demande pourquoi cette personne me juge digne de confiance alors que les gens pensent généralement le contraire ?
- A vrai dire je n'étais pas seul en venant à votre conférence... J'étais avec un ami à qui je tiens beaucoup. Vraiment beaucoup.
- Où est-il passé ? Tu l'as perdu en route ? °-°
- Non non, il a du partir à cause de ses responsabilités... Je ne devrais pas m'en plaindre, ce n'est pas sa faute et il aurait aimé rester, mais ça me rend triste.
- Je comprends. C'est normal d'être triste dans ces moments-là, tu n'as pas à t'en vouloir.
- Disons que je ne voudrais pas qu'il culpabilise à cause de ça, mais j'aimerais passer tellement plus de temps avec lui...
- Ça a l'air d'être un très bon ami pour que tu veuilles passer beaucoup de temps avec °-°
- Oui, disons ça comme ça...
- Et qu'est-ce qui t'en empêche ?
- Ses responsabilités disons. Elles l’emmènent souvent loin.
- Pourquoi ne pas les endosser avec lui dans ce cas ?
Il sourit.
- Je ne pourrai pas les endosser... Il est bien plus responsable et doué que moi.
- Tu te dévalorises bien trop, tu as l'air d'être quelqu'un d'intelligent.
- Merci, mais cela ne suffit pas. Il est général dans l'armée et je n'ai pas la carrure qu'il faut, en plus d'être totalement contre l'armée- Dis, ça me pique un peu, c'est normal ?
-Oui bien sûr, ça veut dire que c'est en train de faire effet.
- Ça passe du chaud au froid très rapidement.
Je souris.
- C'est souvent signe que ça sera une belle oeuvre ! Nous reparlerons de ton ami dans l'armée après, je vais rincer.

_________________

A venir...:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Soren

avatar

Profil MBTI : En construction
Couleur : #0099ff
Messages : 8

MessageSujet: Re: Transformation pubienne (?)   Mer 25 Avr - 19:45

- Je suis curieux de voir le résultat.
- Tu ne seras pas déçu, j’ai un bon pressentiment.
Il sortit bon nombre d’objets mystérieux sur un petit plateau en métal. Il prit un petit tuyau et ouvrit légèrement le robinet de l’évier auquel il était rattaché. Il mit ensuite le jet sur sa mixture et brossa mes poils avec une sorte de râteau-brosse miniature.
- Je n’ai jamais vu de telle sorte de matériel, c’est assez étonnant. Mais je ne suis pas non plus un grand habitué des coiffeurs.
- C’est normal, il s’agit de matériel de pointe. J’ai un producteur qui me les fabrique sur mesure. C’est indispensable à mes recherches. Aucun autre coiffeur n’a les mêmes à ma connaissance.
- Tu réalises les designs toi-même ?
- Non en fait je donne l’idée générale à un bureau d’étude. Je discute avec un ingénieur pour m’assurer que les plans correspondent à ce que j’attends, puis ils réalisent les objets pour moi.
- C’est vraiment une expérience unique en tous points alors.
- Tout à fait, je traite tous mes clients comme des membres d’exception. Après tout pour avoir de beaux cheveux il faut prendre soin du corps dans sa globalité également. D’ailleurs j’ai également créé une mixture pleine de vitamines pour les cheveux. Elle leur permet de pousser beaucoup plus vite, et d’être plus épais, plus brillants, plus vivants. Parfois étonnamment vivants d’ailleurs. Dommage que je n’aie pas le modèle en question à vous montrer. S’il jamais il repasse je vous ferai une vidéo. Une vraie réussite.
- Je suppose qu’il repassera pour une retouche ou pour l’entretien ?
- Hélas peu de gens reviennent, c’est bien triste…
Le pauvre semblait très déçu. C’était compréhensible, je me sentais aussi parfois bien seul lors de mes voyages, avec personne avec qui partager mes découvertes. Au Paradis bien peu de gens étaient intéressés par l’extérieur du monde de Léviathan, qui regorgeait pourtant de tant de richesses. Il ne faisait pas bon être différent, et cela dans aucun de ses mondes.
- Tu n’as aucun client régulier ?
- Hélas non, pas vraiment. Ils semblent me fuir après. Certains essayent même de me tuer.
- C’est très radical é.è
- Je me souviens de mon dernier client, un blond très agressif. Je lui avais pourtant fait une œuvre exceptionnelle °-° Tiens une photo, si tu veux voir le résultat.
- Sa coupe est très bien. Je ne vois rien qui puisse énerver, elle reste assez classique somme toute.
- Les gens ont des attentes incompréhensibles parfois et des standards inatteignables.
- Ne t’en fais pas, je reviendrai moi.
- C’est gentil mais il faut que tu voies le résultat avant de te prononcer.
- Oui je suppose. Est-ce que c’est fini ?
- Presque, je dois d’abord fait un petit brushing.
- J’ai hâte de pouvoir voir.
- Tu peux déjà voir le résultat intermédiaire si tu veux.
- Non non je préfère avoir la surprise.
- Très bien, je ne te dis rien alors.
Il continua de s’affairer pendant quelques minutes tandis que je sirotais un verre de jus dénommé « puissance capillaire ». Visiblement cette puissance se basait sur la pomme et la cerise, ce n’était pas désagréable. Je me demandais si cela plairait à Gavin. Je ne connaissais pas encore vraiment ses goûts hors Paradis, ce qui était assez limité.
- Et voilà *-* Je te laisse admirer le résultat.
Il me tendit un miroir.
- Oh… C’est surprenant et original.
- Ca ne te plaît pas ? é.è
- Si si bien sûr. J’ai l’impression d’être devenu une œuvre d’art en quelque sorte.
Ce n’était pas tous les jours que je voyais des poils changer de couleur en harmonie pour faire une spirale tournant sur elle-même. Elle était rose au centre, et se dégradait vers mon bleu naturel sur les bords, tout cela sur un fond blanc pailleté. C’était joli mais forcément étonnant au premier abord.
- C’est le cas, c’est certainement l’une de mes plus belles réussites. J’adore travailler sur les gifs, ce sont les vedettes de cette saison *-* Comment résister à leur charme ?
- C’est vrai que ça apporte du frais. Et cela empêche de se lasser de sa couleur. Je me demande si le rose m’irait bien sur les cheveux aussi.
- Très certainement, mais il est plus d’actualité de dépareiller si je peux me permettre un conseil professionnel. Je te verrais parfaitement avec de l’argenté et du mauve en tout cas.
- Peut-être une autre fois, je ne sais pas si je suis prêt à un changement aussi radical sur ma tête pour le moment. En tout cas ton travail me plaît beaucoup, et je peux te dire que je reviendrai en connaissance de cause.
- Merci… Je suis vraiment ému. Je sais que ça peut sembler n’être rien du tout mais cela me touche énormément. Je me sens enfin reconnu.
- Dans ce cas fêtons cela. Il faut célébrer cet évènement dignement.
- Je dois avoir une bouteille dans mon mini réfrigérateur.
- Je ne tiens pas très bien l’alcool, s’il était possible d’avoir un jus ou un soda cela m’irait très bien.
- C’est du Champomy.
- Parfait alors. Tu as des coupes ?
- Non, juste des gobelets.
- Bon tant pis, faisons comme si. Trinquons au début de ta célébrité et de ta reconnaissance mondiale.
- Je n’en suis pas encore là.
- Si si ne sois pas négatif ou tu vas rompre le sortilège de chance.
- Très bien alors. J’espère que cela fonctionnera.
- Oui mais il ne faudra jamais te reposer sur tes lauriers. Il faut voir chaque jour comme une nouvelle occasion de faire tes preuves.
- Merci pour tes encouragements, ils me motivent à continuer. J’aimerais pouvoir t’aider également. Nous étions en train de parler de ton ami ?
- Il n’y a pas grand-chose à faire pour m’aider. Je vais bien. C’est plutôt lui qui est à plaindre. Il n’a pas une seule seconde à lui. Il travaille jour et nuit sans la moindre reconnaissance. Le pire est que l’un de ses collègues semble s’amuser à l’appeler en urgence dès qu’il a un semblant de temps libre.
- C’est bien triste.
- Oui, il n’a même pas le temps pour une petite coupe pubienne express é.è
- Comme je comprends son malheur é.è
- Donc j’étais venu ici avec lui pour assister à la conférence, et ce collègue l’a encore appelé pour je ne sais quelle raison. Je l’ai attendu mais il n’a pas pu revenir…
- Je suppose qu’il est très haut placé s’ils ont autant besoin de lui.
- Oui mais il a tout de même un supérieur, et il travaille bien plus que lui et que tous les autres. Ils l’exploitent. Ils profitent de sa gentillesse. Le voir comme ça me brise le cœur. Je fais tout pour l’éloigner de ce monde et de ces gens mais je pense que ça ne sera jamais suffisant. Ils sont égoïstes.
- Tu as l’air très remontés contre eux.
- Oui ce sont des égoïstes qui se cachent derrière lui et qui le laissent à peine respirer.
- Tu lui as déjà parlé de ce que tu ressentais à ce sujet ? Ta vision des choses ?
Je soupirai.
- Pas vraiment de manière aussi directe. Je sais qu’il tient à eux et que son métier est tout pour lui. Il ne sait pas vraiment lâcher prise. Même s’il en venait vraiment à se détacher… Je ne sais pas ce qu’il deviendrait par la suite. Je ne veux pas qu’une autre addiction vienne remplacer la précédente. Je ne peux pas le brusquer, ce serait égoïste de ma part également.
- Il saurait sûrement que ça part d’une bonne intention.
- Peut-être… Mais les bonnes intentions ne font pas tout malheureusement. La seule chose qui pourrait le sauver serait de perdre la mémoire et ne jamais les revoir. Ce qui serait un peu radical et risquerait d’avoir de nombreux dommages collatéraux.
- Quelle coïncidence, j’ai justement une coloration dorée à paillettes ici qui permet de supprimer la mémoire *-*
- Hmm… L’idée est tentante je dois dire. Je ne sais pas si le doré lui irait bien en revanche.
- Un tel doré ne peut que sublimer n’importe quel visage.
- Mais il a la peau assez mate cela risquerait de faire assez artificiel non ?
- Quelle est sa couleur naturelle de cheveux ?
- Un joli châtain. Leur extrémité est rouge mais je suppose que cette partie n’est pas naturelle. Je n’ai jamais posé la question.
- Si je peux me permettre, poser des questions d’ordre capillaire témoigne d’un réel intérêt amical, vous devriez peut-être aborder le sujet.
- C’est possible… Je pourrais lui poser la question en tout cas.
Même s’il était bien triste d’être condamné à entretenir un simple intérêt amical.
- Il est tout à fait possible de faire un doré fondu vers le rouge pour garder sa personnalité. Et cela ne changera pas énormément du doré, le changement ne sera pas trop violent. Sinon je peux également en faire un gif alternant le doré et le châtain. Si j(y travaille je pourrais éventuellement même faire en sorte que le clignotement soit de plus en plus rapide au fil du temps pour au final devenir totalement doré.
- Oh c’est vraiment impressionnant. Tu es capable d’énormément de chose.
- Je n’ai pas encore développé cette technologie en particulier mais je pense m’y mettre dès que possible.
- Tu parles pourtant comme si c’était très simple.
- J’ai beaucoup travaillé sur le sujet, ce ne sont que des perfectionnements à apporter.
- Je ne peux rien garantir sur son accord mais je peux lui en parler. Enfin s’il n’est pas déjà reparti. Ce qui est fort probable.
- Déjà ?
- Oui nos dirigeants aiment s’imaginer des guerres avec tout et n’importe quoi.
- De quel pays vient-il ? De la manière dont tu en parles je suppose qu’il ne vient pas d’ici.
- Oui c’est exact… Il vient d’un pays lointain assez peu connu et très isolé. C’est probablement pour cela qu’il y règne une détestable mentalité insulaire et arriérée. Ils ne sont pas capables de s’ouvrir au reste du monde, ils sont fermement persuadés que cet endroit est le paradis et que cela leur donne tous les droits, prétendument pour le protéger. En réalité ils doivent tout à l’extérieur.
- Donc tu y as vécu également ?
- Oui, mais je suis né ici. Mon père vient de là-bas mais comme ces gens-là ne tolèrent pas très bien les étrangers, ma mère et moi-même sommes restés ici.
- Tant de racisme c’est bien triste… Pouvoir séparer ainsi des familles…
Famille était probablement un bien grand mot justement, mais à quoi bon s’appesantir sur le sujet. Cela lui ferait probablement plus de peine à lui qu’à moi, j’avais accepté la situation depuis bien longtemps.
- Et toi alors ? Je ne sais presque rien de toi à part tout ce qui entoure ta vie professionnelle.

_________________


The only refuge :
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Transformation pubienne (?)
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unknown Fate :: Monde Humain :: Miami :: Centre-Ville-
Sauter vers: