Dieu, fainéant et se faisant trop vieux pour jouer aux Sims avec les humains, il envoie ses anges chercher un humain qui pourrait le remplacer. Les prétendants au titre devront prouver leur valeur en faisant... ce qui amusera Dieu sur le moment.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rendez-vous galant

Aller en bas 
AuteurMessage
Alcée

avatar

Profil MBTI : ISTP | Ti (Se) Ni Fe
Couleur : =#ffff00
Messages : 19

MessageSujet: Rendez-vous galant   Dim 6 Mai - 17:22

Depuis le début de ce rendez-vous je me demande pourquoi je ne rentre pas tout simplement chez moi, du moins c'est ce que j'aurais fait habituellement. J'en avais pourtant eu l'occasion quand il est parti chercher de nouveaux amis, il n'aurait pas eu la chance de me poursuivre. Cependant j'étais tout de même revenu chercher son attention, allez savoir pourquoi. Surement parce que je trouvais gonflé qu'il ait fait tant d'efforts pour me faire venir là pour au final partir voir d'autres gens... Il y a également le fait que si je ne reste pas à ce rendez-vous jusqu'au bout, il risque de se désintéresser et de ne plus m'être utile en tant que bouclier humain... Ou pire, d'insister encore plus pour reprendre le rendez-vous suspendu.
- De toute manière je sais que tu oublieras ces dites erreurs dans les prochaines secondes. N'en parlons plus.
- Tu commences à bien me connaître tu ne penses pas? Je trouve ça touchant, je pense que c'est le signe que notre relation progresse dans la bonne direction.
- Je doute que nous ayons la même idée de quelle est cette soi-disant "bonne" direction...
- Mais si mais si laisse moi profiter de ce moment de bonheur *-*
- Et bien reste dans ton ignorance et ton déni si ça te fait plaisir. Tu vois tu n’es de toute façon pas difficile à cerner.
- Ah oui ? Comment me décrirais-tu dans ce cas ?
- Simplet, agaçant, déterminé, imbécile, naïf. Très naïf.
-
- Aurais-je réussi à te vexer ? Ça en aura pris du temps.
- Non j’attendais la suite °-°
- Quoi, ma description n’était pas assez précise ? Je dois continuer de t'insulter ?
- Oui, tu as dit que tu pensais me saisir mais ce n’est visiblement pas le cas si tu ne peux pas me décrire de manière plus précise *-*
Je commençais à sentir l’alcool me monter un peu à la tête… Il faut croire que mon « nouveau » corps ne supporte pas très bien l’alcool. C’est logique j’imagine.
- Passons à autre chose.
- Tu en perds tes mots ? Tu vois tu as encore beaucoup de choses à apprendre sur moi, je le savais *-* mais ne t’en fais pas je vais faire en sorte que tu me connaisses de mieux en mieux avec le temps ! mais pas trop non plus, il faut que je garde une part de mystères pour t’intéresser.
- Qu’est ce qui te fait dire que c’est le mystère qui m’intéresserait chez toi ? Tu es tout sauf mystérieux.
- Ça veut dire qu’il y a des choses qui t’intéressent chez moi ? *-*
Qu’est-ce que j’ai fait pour mériter ça ? L’alcool est en train de limiter mes capacités de réponses appropriées. Je ne sais plus où donner de la tête. Je décidai de dévier le sujet.
- Tiens, c’est le restaurant que tu as réservé, non ?
- Oui c’est celui-là ! Tu vois j’ai pris quelque chose d’assez chic pour te faire plaisir.
- Avec cette qualité-là j’aurais mieux fait de le réserver et de me l’offrir moi-même…
- Ça veut dire que tu m’aurais invité ? Tu aurais réservé une table pour nous deux ? *-*
- Non. Où est-ce que j’ai fait mention de ta personne dans ma phrase ?
- Nulle part c’est vrai, désolé de mon impertinence °-° assieds-toi donc.
Je m’assieds à la table, il y avait une bougie posée sur la table. Je décidai qu’il était inutile d’en faire mention.
- Tu sais quoi, je te sens tendu.
Je lui lançai un regard assassin.
- Oui voilà tu vois tu es tendu *-* Je vais te raconter quelque chose de drôle pour te détendre ! C’est un rendez-vous après tout il faut qu’on s’amuse.
- Tu m’en diras tant.
- Imagine que je suis un arbre *-*
- Quoi ?
- C’est pour la blague *-*
Je préférai ne pas répondre.
- Nous allons jouer à pierre/feuille/ciseau !
- Quelle idée amusante… Entre le restaurant miteux et les jeux d’enfants, tu repousses les limites.
- Mais non ce n’est pas ce que tu crois, tu vas voir c’est drôle *-* alors on joue ?
- Non.
- Allez é.è c’est pour la blague, juste le temps de quelques secondes, pas plus !
- Puisque tu insistes...
Ce n’est pas comme s’il était possible de lui dire non de toute façon.
- Alors tu te rappelles bien, je suis un arbre hein *-*
- Pourquoi est-ce que tu ne la fermes pas si tu es un arbre ? Les arbres ne parlent pas.
- Laisse moi faire ma blague je t’assure qu’elle est drôle é.è
- Je n’attends que ça.
- Allez… pierre, feuille, ciseau… !
Je tendis mollement ma main et fis le signe des ciseaux, et lui tendit le signe de la feuille.
- Voilà, j’ai gagné. Tu es content ?
- … *-*
- Quoi ? Tu es déçu d'avoir perdu ?
- Je suis un arbre, et j’ai fait feuille *-*
-
- Tu ne rigoles pas ?
-
- Je crois que tu n’as pas compris la blague    attends je vais t’expliquer.
- Non j’ai parfaitement compris je ne suis pas stupide.
- En fait, c’est un arbre qui joue à pierre feuille ciseau… et du coup il fait feuille *-*
- Oui.
- Vu que c’est un arbre…*-*
- Non mais ce n’est pas drôle en fait. Tu peux t’arrêter là avant de t’embarrasser plus.
- Je pense juste que tu n’as pas compris la blague °-° Tu as peut être trop bu ?
- Non je t’assure que ce n’était absolument pas drôle.
- Raconte moi une blague amusante alors si tu connais des blagues drôles *-*
- C’est quoi cette répartie o.0 non je ne connais pas de blagues.
Je finis mon troisième verre d’alcool. Le restaurant avait beau être peu présentable, les cocktails étaient intéressants. Je n’en avais pas bu depuis des années.
- Tu n’en as jamais raconté ? C’est vrai qu’en fait nous n’avons jamais parlé de ton type d’humour, qu’est ce qui te fait rire ?
- Dire du mal des patients. C’est distrayant.
- Mais je ne t’ai jamais vu rigoler pourtant.
- Pas besoin de rire à gorge déployée pour trouver quelque chose « d’amusant ».
- Tu dois t’ennuyer en fait °-° bois un peu plus, je vais t’apprendre à rigoler.
- Si tes blagues sont aussi bien racontées que celle que tu viens de faire je ne pense pas que ce sera efficace, même avec tout l’alcool du monde.
- Tu es méchant  
- Pourquoi cette tête ? o.0
- Quelle tête ?
- Ça   . Je me disais bien que tu étais masochiste.
- J'ai du me tromper d'émotion, mais tu étais très mignon en m'imitant *-* je voulais dire "tu es méchant é.è"
- Oui, c’est ce qui me distrait. Je viens de te le dire.
- Quel homme froid *-* mais c’est aussi ce qui me plait chez toi, mais je vais réussir à briser cette barrière. Cette façon d’être distant est donc ce qui te plait dans la vie et dans les interactions sociales ?
- Pas toujours non, souvent c’est plus pour éviter d’interagir plus en profondeur avec les gens. Ça m’ennuie.
- Je suis tellement heureux *-*
- Tu changes d’état beaucoup trop rapidement… C’est surement toi qui as trop bu.
- Non mais tu ne t’en rends pas compte, mais c’est un exploit personnel pour moi d’avoir réussi à te faire parler de toi.
Mon esprit était étrangement léger, ça me changeait. Je n’avais étonnement plus autant envie de rétorquer aussi sèchement.
- … Je suppose que c’est peu commun, en effet. Mais ça ne veut rien dire ne te fais pas d’idées. Je suis venu ici pour que tu m’apportes de la distraction, c’est tout.
- Et j’en déduis que je réussis plutôt bien ? *-*
- Je suppose que ça me change de mes soirées moroses habituelles… Même si j’aurais préféré un endroit plus luxueux. Je suppose qu’être prêtre sataniste ne doit pas payer beaucoup.
- C’est Lucifer, pas Satan °-°
- Peu importe, je parlais de ton salaire.
- C’est sûr que je ne gagne pas énormément d’argent humain… Mais cela m’apporte beaucoup malgré tout. Ne t'en fais pas, prends ce que tu veux je me débrouillerai pour payer tout *-*
- Humainement parlant ?
- Non… démoniquement parlant *-*
-
- Tu ne ris pas à ça non plus ? é.è
- Non.
- Tu es compliqué en humour, mais j’y arriverai un jour °-° Bois encore, je sens qu’on se rapproche, tu m’as déjà parlé de toi. C’est un progrès énorme.
- Si tu le dis…
dis-je en m’affalant un peu plus sur la table.
- Je sens que tu commences déjà à avoir du mal à parler, tu t’adoucis *-*
- Ne me dis pas que tu m’as fait venir ici pour me rendre saoul ?
- Non absolument pas, je t’ai invité pour mieux apprendre à te connaître °-°
- Et tu es satisfait ?
- Oui tu ne peux pas savoir à quel point *-* l’alcool te fait du bien ?
- Dur à dire. Mais puisque nous en sommes rendus à ce point, j’aimerais continuer de profiter. Cela faisait longtemps que mon esprit n’avait pas été aussi… léger.
- Oui, tu peux te détendre et profiter de ma présence.
- Il n’y a personne d’autre de toute manière, donc oui. Continue de me distraire.
- Tu aimerais être distrait de quelle manière ? Dis-moi tout.
Dit-il en posant sa main sur la mienne.
-
Combien de temps cela faisait-il depuis que je n’avais pas senti ce genre de contact humain ? L’alcool rendait cela bien plus facile à apprécier que d'habitude. En fait, depuis combien de temps je n'avais pas réellement tenté d'interagir avec quelqu'un depuis mon enlèvement? Je suppose que ça m'a plus manqué que ce que je ne le pensais. A moins que l'alcool obscurcisse mon jugement ? Surement, mais ce n'était pas désagréable, et j'étais en public. Autant en profiter pour le moment, qui sait quand reviendra le moment où je me sentirai aussi détendu, sans avoir besoin d'être sur mes gardes... A vrai dire, je devrais surement l'être, mais j'ai envie de profiter, au moins juste ce soir. Je suis en public, personne ne peut me capturer pour me voler des organes après tout.
Soudain, il retira brusquement sa main.
- Désolé, je vais surement trop loin, tu viens seulement de t’ouvrir à moi °-° J’étais tellement heureux de mes avancées que je me suis laissé emporter. Mais je ne cherche pas d’excuses, sache que je ne ferai jamais rien qui ne te plairait pas. Un simple non de ta part et je m’arrête. Cela dit, on m’a beaucoup complimenté sur mes capacités *-*
- Tu es bien présomptueux…
Ce n’est pas comme si j’avais eu beaucoup d’expériences charnelles de toute manière. J'ai rarement fait suffisamment confiance à quelqu'un pour réussir à abandonner mon corps à un autre. On m'avait déjà volé des parties de mon corps, après tout, il était normal que je sois réticent à cette idée.
- Tu ne me repousses pas ? °-°
- Non. Tu as retiré ta main tout seul. C’est agréable en un sens, c’est la première fois que tu respectes bien ce que je te dis.
- Tu exagères é.è je suis différent sur le plan physique.
- Etonnant.
- Tu es moins bavard en tout cas °-°
- Oui. Je te l’ai dit. Mon esprit est léger.
- Je vois °-°
Un silence de plusieurs secondes s’installa.
- Tu peux reposer ta main, si tu veux.
-  
- Quoi ? Pour une fois que je t’autorise à faire quelque chose, tu peux le faire. Ou ton esprit de contradiction est fort à ce point ? Je t'ai demandé de me distraire.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nolan

avatar

Couleur : #669999
Messages : 19

MessageSujet: Re: Rendez-vous galant   Lun 14 Mai - 18:27

Je m’étais attendu à beaucoup de choses mais pas à ça. S’il n’avait pas autant bu il n’en serait probablement pas là cela dit. Que faire ? Il avait beau me donner l’autorisation de lui prendre la main, l’aurait-il fait dans des conditions normales ? Je n’en étais pas si sûr. Mais ne serait-il pas vexé si je refusais après me l’avoir demandé ? Enfin il ne me l’avait pas vraiment demandé. Fortement sous-entendu tout de même. Se refermerait-il si je ne saisissais pas cette occasion ? Où était-ce un piège ? Il n’y avait pas l’air d’y avoir de bonne solution.
- De nous deux c’est toi qui as un esprit de contraction je te signale. Non est ta réponse de base.
- Pourtant je viens de te dire oui, et tu restes figé sur ta chaise. Tu te désintéresses à la seconde où on te dit oui n’est-ce pas ? C’est bien ce que je me disais. Tous tes beaux discours pour au final…
- Non ce n’est pas ça è.é Arrête de remettre mon intérêt en question toutes les deux minutes.
- Alors quoi ? Tu as peur ?
- Un peu… C’est si soudain. Je me demande si tu ne fais pas ça pour me couper la main juste après é.è Et je tiens vraiment à ma main.
- Je vois que la confiance règne. C’est ironique venant de la personne qui me demandait incessamment de lui accorder ma confiance. Ne devrais-tu pas donner l’exemple ? Je vois que tu aimes recevoir mais pas donner.
J’attrapai sa main alors qu’il était en train de la retirer de la table.
- Non c’est faux é.è Je passe toute ma vie à donner. Je suis un prêtre, tout mon temps je le donne aux autres.
- Mais tu n’es pas là en tant que prêtre. A moins que tout ça soit une tentative bizarre de conversion ? Dans ce cas il faut que je te dise que tu n’es pas très doué à ton job, et que tu devrais penser à te reconvertir assez rapidement.
- Non, je suis ici pour moi. Et pour toi. Par ailleurs je tiens tout de même à te dire que je suis très bon à mon travail. Excellent. Je parie que tu serais bluffé si tu m’accompagnais.
- Je suis déjà venu à ton temple.
- Oui mais j’étais en pause.
- Tu as l’air de prendre beaucoup de pauses.
- Les pauses sont importantes. Tu devrais en prendre plus.
- Et tu es là pour m’apprendre à en prendre davantage c’est ça ?
- J’aimerais que tu prennes plus soin de toi et que tu te détendes oui, mais non, je ne suis là que pour faire ce que tu veux.
- Mais toujours en te lançant dans des pourparlers avant.
- Tu aimes bien discuter non ? Et tu n’en as pas beaucoup l’occasion, tu n’as pas l’air de t’entendre avec tes collègues.
- Je suis au travail pour travailler, pas pour faire ami-ami avec mes collègues.
- Je comprends que tu veuilles séparer vie professionnelle et vie privée, mais je ne pense pas que tu aies beaucoup d’amis en dehors du travail non plus, si ?
Quelqu’un ayant réussi à devenir ami avec lui serait sûrement une source d’informations précieuses.
- Je n’en ai pas besoin, la plupart des gens sont inintéressants et pleurnicheurs.
- Je suppose que tu n’as pas toujours pensé ça, que s’est-il passé ?
Il me lança un regard noir.
- Rien, ça a toujours été le cas.
J’avais posé ma question bien trop tôt visiblement. J’avais interprété le fait qu’il me laisse prendre sa main comme un immense progrès mais ce progrès était manifestement uniquement physique. Il restait encore la barrière de la proximité mentale à franchir. Qui était toujours la pire évidemment.
- Oui évidemment, c’était une question stupide, pardon.
- C’est plutôt à moi de demander ce qui t’est passé par la tête au moment de devenir un prêtre sataniste.
- Luciférien.
- Peu importe.
- Et bien c’est difficile à expliquer à un athée comme toi. Je sais que Lucifer existe et qu’il est la solution à tout. J’aimerais aider les humains à entrevoir cette réalité. Nous ne sommes pas faits pour être laissés à nous-mêmes, nous avons besoin d’un guide spirituel.
- Et pourquoi choisir le diable en tant que guide spirituel.
- Dieu lui a fait beaucoup de tort avec de la publicité mensongère. Lucifer est de notre côté alors que Dieu nous a abandonnés.
- Tu sembles avoir beaucoup d’imagination…
- Ou alors tu n’en as pas assez. Pourquoi ne croire qu’en ce que tu vois ?
- C’est plutôt à toi de te justifier sur tes croyances farfelues.
- Je ne vais pas me justifier, tu vas encore me dire que j’essaye de te convertir et ce n’est pas mon objectif.
- Quel est ton objectif alors ?
- Toi.
- Moi ?
- J’aimerais que nous soyons… amis ?
- Tu n’as pas l’air très convaincu parce que tu dis.
- Si, si. C’est ma première étape du moins.
- Et les prochaines étapes ?
- Je verrai.
- Elles n’ont pas l’air très difficiles à deviner.
- Ah…
- Ça t’a fait perdre ta langue ? Tu te trouvais mystérieux et subtil ?
- Je me demande juste ce que veut dire… tout ça.
- Vaste question.
- Ce n’est rien. Tu as l’air d’accepter la situation. Ça veut dire que j’ai ta bénédiction pour la suite ?
- Ca dépend de ce que tu appelles "la suite".
- Ca dépend de tes limites.
- Mes limites ?
- Oui, qu’est-ce que je n’ai pas le droit de faire ?
- … La question logique ne serait pas plutôt qu’est-ce que tu as le droit de faire ?
- Je me disais que tu serais moins timide en tournant la question dans l’autre sens.
- Pourtant tu as plutôt l’air timide toi-même. Tu n’oses pas faire grand-chose au final.
- Tu me donnes le droit de faire tout ce que je veux ?
- Non, certainement pas tout.
- Ca alors ?
Je pris sa deuxième main dans la mienne et entrelaçai mes doigts avec les siens.
- Ca va.
- *-*
- …
- Tu as la peau douce et chaude c’est agréable.
Je m’étais attendu à des mains rêches et froides, c’était assez surprenant. En contraste avec sa personnalité extérieure. Enfin, il n’y avait pas la moindre raison pour que sa peau soit en accord avec sa personnalité de toute manière, c’était juste une idée sans réelle base logique.
Je glissai doucement une jambe contre la sienne. Il ne réagit pas davantage, se contentant de boire un énième verre.

- Tu ne penses pas que tu devrais arrêter un peu de boire ? é.è
- C’est toi qui as insisté toute la soirée pour que je boive je te signale.
- Oui mais c’est bon maintenant. J’aimerais que tu gardes un minimum de conscience et de contrôle de toi-même.
- Tu devrais être content pourtant non ?
- Oui et non é.è
- Tu es bien difficile.
- Non, je suis content d’être avec toi.
Mais était-il vraiment consentant à 100% ? Il semblait détendu mais il avait beaucoup bu. Je ne voulais pas me faire traiter de profiteur le lendemain. Je ne pensais avoir franchi aucune barrière notable, mais qui sait. Son seuil de tolérance était probablement plus bas que la moyenne. Mais d’un autre côté je ne voulais pas le vexer en refusant ses "avances". Situation difficile dans laquelle j’étais assez mal à l’aise. Cela m’apprendrait à saouler mes conquêtes à l’avenir… Ça n’avait pas été l’idée la plus grandiose de l’année, loin de là.
- Tu préfères que ce soit moi qui prenne les initiatives ?
- Pourquoi est-ce que cette question sonne de manière très douteuse ?
- Non, non, je n’ai aucune arrière-pensée. C’était une question tout à fait innocente.
- Ca n’en avait pas l’air.
- D’accord, je vais reformuler alors, pour tes beaux yeux. Est-ce que… par exemple… tu aimerais un bisou ?
- …
- Un câlin ?
- …
- Du sexe ?
- Heureusement que c’était censé être tout à fait innocent.
- J’essayais de te faire réagir, tu avais l’air perdu. En tout cas je vois que tu n’as pas très envie de me répondre.
- Qui aurait envie de répondre à ça ? Ce ne sont pas vraiment des questions qu’on pose.
- Je voulais juste faire très attention à ton consentement.
Mais visiblement il ne comptait pas m’aider à ce sujet. Ce n’était pas une grosse surprise. Après un instant de réflexion je posai ma main sur sa cuisse.
- Je peux savoir ce que tu fais ?
- Je vois jusqu’où j’ai le droit d’aller. Tu ne m’as pas giflé c’est une bonne chose je suppose *-* Tu aimes bien ?
- Tu me laisses vraiment perplexe parfois…
- Allons dehors.
- Pas de dessert ?
- Je n’ai pas très faim, mais si tu veux tu peux en prendre un.
- Pas très faim ou bien c’est trop cher pour toi ?
- Je n’ai pas faim j’ai dit è.é Tu peux prendre ce sue tu veux. Même quelque chose de très cher.
- Il n’y a rien de très cher ici de toute façon mais je pense commander quelque chose.
- D’accord.
Je fis signe au serveur qui se rapprocha de nous.
- Je vais prendre une dame blanche.
- Très bien. Et vous ?
- Rien, merci.
Il s’éloigna et ramena rapidement la glace sur un plateau.
- Je vous ai mis 2 cuillères afin de partager si besoin.
- Merci, quelle bonne idée *-*
- Si tu en avais envie, pourquoi tu n’en as pas pris une toi-même ?
- Je n’ai pas particulièrement envie de manger, mais j’ai bien envie de partager avec toi.
Je rapprochai ma chaise de la sienne pour m’asseoir juste à côté.
- Dis « aaaah ».
- Jamais de la vie.
- Alleeeeez.
J’approchai ma cuillère de sa bouche mais il ne voulait pas coopérer.
- Tu préfères qu’on inverse les rôles ?
- Je préfère manger en paix.
- Hmpf é.è
Je le regardai manger en silence.
- Tu t’es mis de la chantilly. Je ne te propose pas de la récupérer avec la langue.
- Alors pourquoi est-ce que tu évoques le sujet ?
- Pour t’informer. Mais je pourrais si tu me le demandais.
- Je ne t’ai rien demandé.
- Je ne t’ai rien proposé.
Au moins il ne se plaignait pas que je tienne sa main et qu’il soit obligé de manger avec sa main gauche.
- On peut y aller maintenant ?
- Oui. Tu es bien pressé de sortir.
- Je n’aime pas rester assis à ne rien faire pendant si longtemps.
- Allons-y dans ce cas.
Je réglai l’addition et lui emboitai le bas jusqu’à la rue.
- Un peu d’air frais, c’est agréable non ?
- Oui, c’est vrai, il faisait très chaud dans ce restaurant.
Je sortis un parapluie et l’ouvrit au-dessus de nos têtes. J’attrapai le bras d’Alcée pour me mettre contre lui.
- Le parapluie est vraiment nécessaire ?
- Oui, il neige.
- Il y a trois flocons dans le ciel.
- Je ne veux pas que tu attrapes froid. Tu as bu, tu ne dois pas te rendre compte de la température.
- Donc tu essayes de me réchauffer en me collant ?
- Oui *-* Ca va tu as chaud comme ça ?
- Ca va.
C’était probablement le maximum de ce que je pouvais avoir ce soir. Il valait mieux ne pas pousser davantage. J’avais passé une soirée pleine de rebondissements. Il serait dommage de tout cas gâcher avec un faux pas maintenant. Il ne restait plus qu’à espérer qu’il n’y avait pas déjà eu de faux pas.
Je me sentais bien à son bras en train de contempler les étoiles, sans être constamment obligé de penser à l’Enfer et mes disciples. C’était relaxant. J’avais besoin de détente moi aussi visiblement. Ce n’était pas des pensées très sérieuses… Heureusement que Lucifer n’était pas là… Il allait falloir que je me reprenne en main, mais je n’en avais pas la volonté pour le moment. J’avais le droit de prendre une pause, n’est-ce pas ?

- J’espère que tu as passé une bonne soirée. Il va être l’heure de rentrer pour toi je suppose, il commence à se faire tard.
- Disons que j’ai été légèrement agréablement surpris.
- Peut-être que ça sera encore mieux la prochaine fois alors.
- Oui, c’est possible.
J’avais donc droit à une prochaine fois a priori *-*
- Tu veux que je te raccompagne ?
- Ce n’est pas la peine, j’habite juste à côté.
- D’accord. Rentre bien alors.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rendez-vous galant
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unknown Fate :: Monde Humain :: Miami :: Restaurant-
Sauter vers: