Dieu, fainéant et se faisant trop vieux pour jouer aux Sims avec les humains, il envoie ses anges chercher un humain qui pourrait le remplacer. Les prétendants au titre devront prouver leur valeur en faisant... ce qui amusera Dieu sur le moment.
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Rose [1]

Aller en bas 
AuteurMessage
Rose

avatar

Profil MBTI : E*F*
Couleur : #cc6699
Messages : 2

MessageSujet: Rose [1]   Sam 2 Juin - 21:20

Je me regardai une fois de plus dans le miroir, en faisant virevolter le bas de ma robe au gré de mes mouvements de bassin. Elle était magnifique, mais m’allait-elle vraiment ? Je me sentais étrangement en décalage entre son apparence et la mienne. Peut-être n’avais-je pas la bonne morphologie pour la mettre ? Ou peut-être n’avais-je juste pas l’habitude de me voir dans une tenue si… girly ? Je ne me sentais pas prête à affronter le regard du monde dans cette tenue, aussi jolie soit-elle. Ce n’était pas moi. Mais peut-être lui plairait-elle ? Comment savoir ?
Je continuai de jouer avec les bordures en dentelle du jupon.
- Rooose !
Je tirai le rideau de la cabine d’essayage afin de découvrir seulement mon visage.
- Oui ?
- Tu n’as pas bientôt fini ?
- J’hésite. Je n’arrive pas à me décider. Merci d’être patient avec moi. Tu es le meilleur !
Je tirai à nouveau le rideau afin de me dérober à nouveau aux regards et commençai à enlever la robe que je portais afin d’en essayer une nouvelle.
- Si tu ne sors même pas de la cabine je ne vois pas à quoi je sers.
- A m’apporter du soutien psychologique. C’est toujours plus agréable de faire les soldes à deux non ? Et puis j’ai confiance en tes goûts. Ça fait longtemps que je n’ai pas eu l’occasion de faire un peu de shopping en plus.
- Oui, la semaine dernière.
- C’était juste des tenues pour la danse, c’était du travail, pas du plaisir. Et comme tu le sais je n’aime pas particulièrement acheter des collants blancs moulants et des justaucorps. J’ai l’impression qu’ils ne me laisseront jamais mettre un vrai tutu… En tout cas cette fois c’est vraiment important. Vital même ! Je n’ai rien à me mettre pour mon rendez-vous de ce soir.
Je soupirai.
- J’ai enchaîné tellement d’échecs tu vois, j’aimerais mettre toutes les chances de mon côté cette fois. Je sais que s’il me quitte juste pour une robe c’est qu’il est bien trop superficiel pour avoir une relation avec mais bon… Je veux faire de mon mieux pour moi-même. J’ai vraiment hâte d’y être. Tu penses que j’ai mes chances ?
- Evidemment, il a demandé à te voir de lui-même. Je ne vois pas ce que tu attends de plus comme preuve que tu lui plais.
- Oui c’est vrai… C’est la première fois que quelqu’un me propose un rendez-vous tu te rends compte ? D’habitude je dois toujours faire le premier pas. Peu habituel pour une fille je suppose, ça les refroidit souvent… Enfin, ça et… le reste je suppose.
- Tu n’as juste pas eu de chance jusque-là.
- Oui bien je les choisis mal je suppose.
- Oui il y a sûrement beaucoup de ça aussi. A croire que tu es attirée exclusivement par des connards.
- Hey ce n’est pas très gentil de dire ça é.è Je ne pouvais pas deviner, ils avaient tous l’air d’être des personnes décentes.
- Non, clairement pas tous.
- Bon peut-être pas mais c’est facile de dire ça après hein ~.~Enfin en tout cas cette fois ce n’est pas moi qui l’ai choisi donc il devrait être bien. Non macho. Non lourd. Non gay, important aussi.
Et non transphobe surtout j’espérais.
- Enfin juste quelqu’un de bien et qui m’aime pour résumer.
Je regardai ma nouvelle tenue dans le miroir. Le décolleté était probablement trop prononcé pour quelqu’un qui n’avait qu’un soutien-gorge rembourré en guise de seins. Trop risqué malgré les nombreux ajustements que j’essayais d’apporter en tirant le tissu à des endroits stratégiques.
- Rien ne me va.
- Tu sais, il t’a vue avec tes vêtements de tous les jours, tu ne devrais pas essayer à ce point d’en changer.
- Mais c’est un rendez-vous cette fois. Si j’y vais avec une tenue normale il va se dire que je ne fais pas d’efforts.
- Je pense que tu stresses pour les mauvaises raisons.
Je sortis à nouveau la tête du rideau.
- Ah ? Et quelles sont les bonnes raisons de stresser dans ce cas ?
- Que tu ne seras jamais à l’heure à votre rendez-vous si tu continues à cette allure.
- Il vaut mieux arriver en retard qu’arriver moche.
- Et que se passe-t-il si tu arrives en retard et moche ?
Je regardai la pile de vêtements qui trônaient, pêle-mêle, sur le tabouret. Cette cause avait en effet l’air désespérée.
- Je crois que je suis condamnée au célibat.
Je sortis de la cabine d’essayage, frustrée, et donnai les vêtements à la vendeuse qui me tendait son bras avec un sourire.
- Ça n’allait pas ?
- Hélas non.
Rin se leva et me suivit.
- Pas trop tôt.
- Es-tu donc insensible à mon malheur ? Je te croyais plus supportif que ça.
- Tu seras très bien dans tes vêtements actuels.
Je plissai des yeux avec un air suspicieux.
- Je te soupçonne de mentir afin de fuir les magasins. Ou alors tu te dis que de toute façon je n’ai aucune chance ?
- Tu sais très bien que ce n’est pas vrai.
A vrai dire, je ne lui en aurais pas voulu de penser cela. Je n’avais pas réussi à avoir une seule relation romantique malgré toutes mes tentatives. Si j’en faisais autant c’était probablement pour m’empêcher de penser à cela. Il y avait peu de gens tolérant les transsexuels, et encore moins de gens prêts à sortir avec l’un d’eux. Il était difficile d’aborder le sujet au bon moment et de la bonne manière. Je ne devais pas perdre espoir, ce n’était pas impossible. Rin avait bien un copain, comme beaucoup de gens de l’association. Je ne pouvais de toute manière pas blâmer uniquement ma transsexualité comme cause de mes échecs. Mon emploi du temps était également sans aucun doute un élément important. La danse et l’association me prenaient beaucoup de mon temps. Il fallait que j’apprenne à mieux faire la part des choses.
- Essayons ce magasin.
- Encore un ?
Je joignis mes mains en signe de prière et baissai la tête.
- C’est le dernier. Mais bon, si tu ne veux pas je comprendrai. Je sais que ça a duré beaucoup plus longtemps que prévu. Je pensais trouver mon bonheur plus rapidement.
- Le dernier alors, allons-y.
- Ouiii !
Je rentrai joyeusement et regardai rapidement les étalages. Je repérai quelques tenues et me rendis directement dans une cabine d’essayage.
- Je ne t’ai jamais vue aussi efficace.
- C’est à cause de ton histoire d’arriver en retard et moche. Je suis stressée maintenant.
Je sortis de la cabine avec un simple T-shirt rose pastel dépourvu de motif et une longue jupe blanche plissée.
- Alors ?
- C’est très bien si tu aimes le style complètement transparent.
- Quoi ? Comment ça transparent ?
Je me retournai vers le miroir.
- Tu exagères. On voit un peu au travers mais c’est raisonnable.
- Je croyais que tu m’avais fait venir pour te faire part de mes commentaires ?
- Hmm…
De toute façon, que ce soit un peu ou beaucoup, je n’avais pas vraiment envie d’avoir un bas transparent avec mon corps actuel.
- Je vais me changer alors !
Je retournai dans la cabine et en ressortis rapidement avec une blouse fleurie et un short camel.
- Alors alors ?
- Ca te change.
- Est-ce que c’est positif ou négatif ?
- Je ne suis pas encore tout à fait sûr.
Je me regardai dans le miroir. C’était féminin en tout cas, et assez large pour camoufler mes différentes formes et "absences de formes".
- Je pense que je vais l’acheter.
Je n’avais plus vraiment le temps de tergiverser si je voulais avoir un peu de temps avec Rin avant ce soir.
Je me changeai et me dirigeai vers la caisse pour payer. Une fois mes emplettes réglées je retrouvai Rin à la sortie du magasin.

- Partant pour un smoothie ? C’est moi qui offre.
- Tu n’es pas obligée tu sais.
Je lui souris.
- Oui je sais bien, mais ça me fait plaisir. Pour fêter dignement mon achat. C'est une grande occasion après tous ces efforts.
Nous allâmes au stand de jus de fruits et prirent chacun un smoothie.
- Asseyons-nous.
Joignant le geste à la parole, je posai mon smoothie sur la table la plus proche et tirai un tabouret. Je soulevai mon sac à main et fouillai dedans en quête d’un miroir.
- Te voilà enfin toi. Toujours à se cacher lorsque j'ai besoin de lui. Parfois je me dis qu’il me faudrait un sac plus petit. C'est mission impossible de retrouver quoi que ce soit dans ce cabas.
- Vois ça comme une nouvelle occasion de faire du shopping.
- Pas pour tout de suite en tout cas rassure-toi.
J’inspectai consciencieusement mon visage, ce qui n’était pas chose aisée avec un simple miroir de poche.
- Peut-être que je devrais rajouter du rouge à lèvre. Qu’en penses-tu ?
Je levai les yeux vers lui.
- Tu me feras part de ton avis quand tu auras fini de siroter ton smoothie, je ne voudrais pas te déranger.
Je m’appliquai à remettre un peu de mascara sur mes yeux.
- Comment tu me trouves ? Tu penses que tu aurais envie de m'aborder si tu étais célibataire et que tu ne me connaissais pas ?
Il continuait de me regarder d’un air sceptique, toujours avec sa paille dans la bouche. Je pris également ma boisson et me mis à la siroter doucement.
- Tu paniques trop. Décompresse, tu ne vas pas le demander en mariage. Peut-être qu’il ne te plaira pas en plus.
Je posai mon verre et me mis à tapoter nerveusement le couvercle de mon gobelet.
- Je ne pense pas. Il est vraiment très beau et il a l’air très attentionné de ce que j’en ai vu. Je n’ai pas envie de faire mauvaise impression.
- Alors n’y va pas dans cet état.
Je repris instinctivement mon miroir.
- Quoi ? Tu parles de mon maquillage ? Ou de ma tenue ?
- Non, de ton état de panique absolue actuel.
- Ouf si ce n’est que ça... Tout va bien. Ou du moins, pour le mieux.
Je repris joyeusement ma paille et finis ma boisson.
- Je me sens déjà un peu mieux. Comment était le tien ?
- Bon mais pas le meilleur que j’ai essayé jusque-là.
- Les risques de la nouveauté. C’est pour ça que je me réfugie toujours dans la sécurité de l’infaillible mélange pomme fraise. A chaque fois que j’ai essayé autre chose j’ai été déçue. Mais je suppose que je rate des choses dans la vie à cause de ça.
- Si ce n’est que des smoothies ce n’est pas bien dramatique.
- C’est vrai. Au moins dans mes relations j’essaye d’innover. Je n’ai toujours pas trouvé la formule parfaite c’est peut-être pour ça. Enfin l’homme parfait. Ou la femme parfaite, qui sait peut-être que c’est ça le problème…
- Tu remets même en question ton orientation sexuelle maintenant ?

- Non non. Je réfléchis juste à voix haute. Ça me permet d’évacuer la tension, je suis ton conseil. Je pense à autre chose. Même si je suppose que ce n’est pas un sujet extrêmement différent maintenant que j’y réfléchis. Mais je crois que je parle trop, mon pauvre je ne te laisse même pas t'exprimer, je monopolise toute la conversation… C'est le stress qui parle. Mais ça ne devrait pas me rendre malpolie pour autant donc... Comment se passe ta vie en ce moment ? Des nouveautés depuis le temps ? Enfin ça ne fait pas si longtemps que ça mais tout va tellement vite en ce moment.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rin

avatar

Profil MBTI : ESFP
Couleur : #009999
Messages : 2

MessageSujet: Re: Rose [1]   Ven 8 Juin - 20:33

- Il faut dire qu'à la base j'étais venu pour te soutenir, pas te blaser avec mes problèmes. C'est pour ça que je te laisse parler.
- C'est vrai mais vu que je dois penser à autre chose, même si ce n'est pas si positif que ça ça peut aider.
- Eh bien mon mec est toujours en prison, ces cons ne comptent pas le libérer avant quelques mois encore alors qu'il a une conduite parfaite... Et malgré ça iels laissent courir ces patrons et politiciens dégueulasses qui exploitent leurs travailleurs comme si de rien n'était. Les doubles standards de la société quoi. Classique.
- Je comprends ta colère oui c'est assez injuste comme monde...
- Je ne te le fais pas dire. Je me suis retenu de ne pas les frapper quand ils m'ont annoncé ça.
- Tu as bien fait, je sais que cette situation t'énerve mais ça ne ferait qu'aggraver son cas.
- Je sais bien, et je dois éviter de me retrouver en prison avec nos activités syndicales, alors je ne fais rien. Je déteste devoir rester impuissant face à ça.
- Et comment ça se passe chez toi ? Ce n'est pas trop dur de vivre seul sans ton copain ? Tu dois te sentir triste...
- Oui, sa présence me manque beaucoup... Et le fait de l'imaginer à la merci de ces connards de flics me met hors de moi...
- Ne t'en fais pas, il sortira dans quelques mois comme tu me l'as dit et il se comporte bien donc il n'y aura pas de problèmes. Ce n'est pas quelqu'un de méchant il s'en sortira.
- Oui c'est ce que j'essaie tant bien que mal de me dire. Je n'ai pas le choix de toute manière.
- Mais oui, et puis tu peux m'appeler si ça ne va pas, tu le sais ?
- Oui, mais je ne tiens pas à te plomber avec mes problèmes sachant que ça ne va pas fort pour toi en ce moment. Ne t'inquiète pas je suis assez fort pour supporter ça.
- Ah non pas de ça, on a dit que tu ne devais pas prendre ça en compte è.é tu m'appelles si ça ne va pas, point.
- Je me débrouille tu sais, je me concentre sur l'asso ça m'aide déjà.
- Oui mais je sais que tes activités militantes ne sont pas des choses qui te détendent é.è
- Disons que ça maintient ma colère et ça alimente mon énergie, étant donné que je n'ai plus cette part de tendresse qui m'attend chez moi habituellement.
- Oui, donc ce n'est pas sain é.è je sais à quel point affronter ces personnes transphobes est dur...
- Ça l'est, mais justement moi j'ai les capacités de les affronter et je le fais pour les gens trop fragiles qui n'ont pas les capacités mentales pour le faire. J'ai de la chance d'avoir pu me construire de cette façon, tout le monde n'en est pas capable, et c'est pour ça que j'ai le devoir de m'en occuper moi-même. Alors ça ne me dérange pas.
- Je le sais mais je m'inquiète pour toi é.è
- C'est gentil de ta part mais concentre toi plutôt sur ton date, ça va bientôt être l'heure non ?
- Oh oui je vais devoir filer, on reprend cette conversation plus tard Rin !
- Si jamais je te retrouve en larmes je viendrai m'occuper de lui moi-même. Et avant que tu partes, tu as bien configuré ton portable pour m'envoyer un message d'urgence si jamais il devient violent ?
- Oui oui ne t'inquiète pas, 3 appuis sur le bouton power et ça t'envoie un message.
- Ok, je reste pas loin au cas où.
- Merci, tu es un ange !
- Et rappelle toi, tu es parfaite.

_________________

Sinner:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Rose [1]
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» sclérose en plaques et alimentation
» Rose
» Ballade sur la Côte de Granit Rose
» Dans mon tendre coeur de Rose ...
» Pour ma soeur Rose-Marie

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Unknown Fate :: Monde Humain :: Miami :: Centre Commercial-
Sauter vers: